Connaissez-vous Winterthour ? Située près de Zurich, cette ville de taille modeste n’est pas encore très connue des français. Elle mérite pourtant que l’on vienne y faire escale à l’occasion d’un séjour chez les helvètes ! Quelle est son histoire ? Que peut-on y voir ? Et quelles sont les bonnes adresses ? Ce cityguide vous explique tout !

Informations pratiques

Venir à Winterthour

Venir depuis la France est très simple grâce au train ! Depuis Paris, il vous suffit de rejoindre Zurich en seulement 4h30 avec le TGV Lyria puis de faire un changement d’une demi heure pour rejoindre Winterthour.

Si vous souhaitez découvrir plusieurs villes de Suisse vous pouvez opter pour le Swiss Travel Passun titre de transport extrêmement pratique qui vous donne accès à l’ensemble du réseau Suisse : bus, trains et même bateaux ! La Swiss Family Card permet aux enfants de moins de 16 ans de voyager gratuitement avec leurs parents. Ces billets peuvent s’acheter en ligne ou bien dans les boutiques et guichets internationaux des grandes gares SNCF.

Se déplacer

Winterthour est une ville relativement petite si bien que tout est faisable à pied. Si la marche à pied n’est pas votre truc, pas d’inquiétude : le réseau de bus vous permettra d’aller partout !

Communiquer

Plusieurs langues officielles existent en Suisse : l’allemand, le français, l’italien et le romanche. Pour autant, toutes ces langues ne sont pas parlées par tous et d’une région à l’autre le langage ne sera pas le même. A Winterthour nous sommes dans la Suisse Allemande c’est donc l’allemand qui domine et le français est assez peu pratiqué ; en revanche vous pourrez sans problème échanger en anglais.

Où dormir à Winterthour ?

Je vous recommande vivement le Sorell Hotel Krone. Idéalement situé, en centre-ville, il vous permettra de tout faire à pied ! Les chambres sont très propres, modernes, le style est sobre et épuré : on y est très bien, une valeur sûre. Quant au petit déjeuner il est copieux et varié, une excellente adresse.


L’histoire de Winterthour

Winterthour s’est développée dans l’ombre de sa voisine Zurich, autour d’un axe romain qui a permis le développement du commerce et du savoir-faire des artisans locaux dans l’art de la peinture du verre, de la faïence et de l’horlogerie.

Plus récemment, autour du XIXe siècle, Winterthour devient une ville importatrice de coton et de produits exotiques (tabac, cannelle…) notamment grâce à la famille Fraukalt installée à la fois en Inde et en Suisse qui créa la 6e plus grande entreprise de coton au monde.

Au XXe siècle, Winterthour se transforme en cité industrielle grâce à des entreprises de fonderie qui embauchait 1 habitant sur 6 ! Quand l’ère industrielle toucha à sa fin dans les années 90, la ville a dû se réinventer : les anciens sites industriels ont été reconvertis en salles de classe pour étudiants, bibliothèque, skate park ou salles de concert. Un investissement orienté vers la culture et la jeunesse qui a permis de donner un second souffle à la ville qui, depuis, ne cesse de s’agrandir.

Aujourd’hui, Winterthour compte environ 120 000 habitants, c’est la sixième plus grande ville du pays.

Winterthour

5 activités à faire à Winterthour

Se promener dans les rues

Winterthour est une ville de taille modeste vous pourrez facilement tout découvrir à pied. Les voitures sont interdites dans le cœur de ville, il est donc très agréable de s’y promener ! Les rues de la vieille ville ne manquent pas de charme ; avec toutes les maisons colorées le dépaysement est garanti !

Dans les rues de Winterthour

Si vous y aller comme moi en fin d’année, de nombreux chalets et guirlandes y sont installés pour Noël, parfait pour plonger dans l’ambiance des fêtes ! L’été, il n’est pas rare que des concerts soient donnés dans la rue, la ville devient alors très vivante.

Noël à Winterthour
Noël à Winterthour

Visiter l’église

L’église de Winterthour a été un vrai coup de cœur pour moi. Edifiée autour de 1300 elle est impressionnante ! Avec ses tours qui font plus de 50 mètres, sa construction est remarquable pour l’époque surtout quand on sait que Winterthour ne comptait alors que 2 000 habitants.

Eglise de Winterthour
L’église de Winterthour

L’intérieur a de quoi surprendre : les nombreuses peintures très colorées dénotent par rapport aux églises suisses qui sont pour la plupart extrêmement sobres.

En visite guidée, vous pouvez monter dans le clocher. Une visite impressionnante qui permet de se glisser au cœur de la charpente et d’admirer une vue incroyable, à 360°, sur l’ensemble de la ville. De là-haut, on se rend compte que Winterthour est entourée de collines et de forêts ; il parait que de n’importe quel endroit de la ville il suffit de moins de 15 minutes à pied pour pouvoir se rendre dans une forêt ! Attention cependant : les escaliers sont raides, il est préférable d’avoir une bonne condition physique pour monter dans le clocher.

Vue sur Winterthour depuis le clocher de l'église
Vue sur Winterthour depuis le clocher de l’église

Découvrir la Fotostiftung Schweiz et le Fotomuseum

La Fotostiftung Schweiz (Fondation Suisse pour la photographie) et le Fotomuseum constituent un important centre consacré à la photographie. Ce sont deux institutions indépendantes mais complémentaires : la Fotostiftung Schweiz préserve le patrimoine photographique suisse tandis que le Fotomuseum rassemble des collections internationales.

La fragilité du support photographique ne permet pas de présenter des expositions permanentes, il est en effet nécessaire de décrocher régulièrement les photos à des fins de conservation. Les deux institutions présentent donc leurs fonds par roulement, à l’occasion de multiples expositions temporaires.

Actuellement et jusqu’au 16 février 2020, la Fotostiftung Schweiz présente l’exposition « Comme si le monde devait encore être mesuré » du photographe et explorateur Guido Baselgia. Pendant vingt ans, il a photographié des zones géographiques marginales : des terres arides aux forêts denses. Expert de la technique photographique, ses travaux sont comme des tableaux en noir et blanc, proches de l’abstraction, avec une grande recherche sur la texture.

Au Fotomuseum, le cycle « Situations » propose des expositions qui invitent à nous interroger sur le développement des techniques et des sociétés, et notamment sur l’impact de l’omniprésence des caméras dans nos vies. Jusqu’au 23 février 2020, l’exposition « Deviant » présente des artistes qui se sont intéressés à la question de la norme. On y trouve par exemple The Normalizing Machine, création de Mushon Zer-Aviv, Dan Stavy et Eran Weissenstern qui reprend le principe des photographies de criminels et des études faites au début du XXe siècle pour chercher à reconnaître les meurtriers à travers certains traits du visage. Le visiteur peut, s’il le souhaite, être pris en photo et voir son visage décomposé et analysé ! Toutes les œuvres du cycle « Situations » sont à retrouver en ligne.

Plus qu’un espace d’exposition, c’est aussi un lieu vivant et ouvert sur la ville. Avec une bibliothèque et un café / restaurant il fait bon s’y arrêter !

Aller dans l’ancien quartier industriel

Comme je vous l’expliquais dans l’histoire de la ville, Winterthour a longtemps été une ville industrielle. Pour faire face à la fin de cette ère, la reconversion des bâtiments s’est longtemps posée. Finalement la ville a choisi de faire le pari de la jeunesse et de la culture en transformant les vieilles usines en bibliothèque, skate park, salle de concert… Ce quartier est aujourd’hui très vivant et dynamique. A voir absolument !

Manger un bon plat Suisse

Allez faire un tour au restaurant Zur Sonne, une adresse typique de la Suisse. On a l’impression d’être dans un chalet et les plats sont traditionnels, découvrez notamment des röstis (lamelles de pomme-de-terre) servis avec du gibier et des châtaignes. Un plat copieux et excellent surtout si vous y aller comme moi en automne !


Vous souhaitez découvrir encore plus de villes Suisses ? Retrouvez mes autres cityguides :


Merci beaucoup à Suisse Tourisme, et à l’office de tourisme de Winterthour pour leur accueil et plus spécifiquement à Katja, Astrid et Thomas.

Comments to: Visiter Winterthour : guide pratique

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X