Avez-vous déjà songé à voyager à vélo ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’est pas nécessaire d’être un grand sportif pratiquer vélotourisme. Le recours aux vélos à assistance électrique offre à tous la possibilité de découvrir une région à deux roues.

Hugo Guillochin, Petite Reine Normandie

Avec Petite Reine, Hugo Guillochin organise des balades en vélo électrique en Normandie. J’ai ainsi eu le plaisir de voyager avec lui à plusieurs reprises, que ce soit autour des plages du débarquement, de la Véloscénie ou même jusqu’à Londres le long de l’Avenue Verte !

Comment lui est venue l’idée de créer Petite Reine ? Quels sont ses conseils pour quelqu’un qui souhaite s’initier au vélo tourisme ? Et quelles sont ses recommandations pour découvrir la Normandie ? Hugo vous dit tout !


Peux-tu te présenter, nous parler de ton parcours et comment t’est venue l’idée de créer Petite Reine Normandie ?

Je m’appelle Hugo Guillochin, j’ai 31 ans et j’ai créé Petite Reine il y a 3 ans. C’est un projet issu en quelque sorte de toutes mes expériences professionnelles, mes projets précédents et aussi de mes observations depuis tout petit.

En résumé, après avoir raté mon bac il y a 12 ans, je suis parti vivre en Angleterre et ce fut ma première aventure, mon premier projet. J’y ai appris l’Anglais et surtout pris goût à une forme d’adrénaline. A mon retour en France, j’ai monté plusieurs projets notamment un festival culturel (Tout un Foin) qui est devenu mon job quelques temps après. Ce fut une école incroyable, j’y ai côtoyé un grand nombre de personnes complètement différentes, j’ai appris la débrouille technique, financière, humaine, logistique, etc.

Et puis j’ai eu envie d’autre chose, quelque chose de plus solide et concret avec toujours beaucoup d’humain et autour d’une autre passion : le vélo. Je parcours la campagne Normande depuis petit, j’y ressens beaucoup d’émotion et j’ai eu en tête de me mettre à le partager avec des touristes. Parallèlement je suis assez engagé dans la vie locale, je suis conseiller municipal à Bayeux et je travaille à mi-temps pour le député de la 5ème circonscription du Calvados.

LIRE AUSSI : Visite de la cathédrale Notre-Dame de Bayeux

Cet équilibre entre vie professionnelle et implication publique est vraiment passionnant, elle demande de l’organisation mais permet d’apprendre énormément.

La Normandie à vélo

Avec Petite Reine Normandie tu proposes des balades à vélo, peux-tu nous en dire plus ?

Et bien j’ai construis ce projet de sorte qu’il puisse être simple à comprendre et donc à vendre. Autour des thématique fortes de la région (Plages du débarquement, Mont Saint-Michel, Gastronomie, Pays d’Auge) et en privilégiant l’aspect ludique et expérience par l’usage du vélo électrique.

LIRE AUSSI : La Normandie à vélo, découverte des plages du débarquement

Les vélos à assistance électrique permettent à quiconque de parcourir 40 voire 50km très facilement. Locvélo mon partenaire me fourni tout le matériel dont j’ai besoin et je me concentre sur la création, l’accompagnement, le service.

J’ai donc créé cette entreprise de façon expérimentale, en développant peu à peu des offres adaptées à ma clientèle.

Vélotourisme Utah Beach

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite tenter le vélotourisme ?

De contacter Petite Reine et de voir comment on peut travailler ensemble ! Sérieusement, il faut y aller à son rythme et prendre en compte différents facteurs. (Envie, matériel, physique, organisation…). Une belle journée à vélo demande de la réflexion, de l’expérience, de la chance (météorologique), bref un tas de facteurs qui tous alignés peuvent offrir un moment assez magique. C’est un vaste programme mais qui peut aider ensuite à concevoir notre vie quotidienne.

LIRE AUSSI : Paris-Londres à vélo le long de l’Avenue-Verte

Quel est l’endroit de Normandie que tu recommandes de visiter ?

Ce que j’aime par-dessus tout dans ce métier c’est quand nous vivons avec les clients cette sorte d’alignement des planètes, où nous sommes à l’instant précis sur un lieu magnifique, où la météo offre une luminosité vraiment unique (la grisaille est parfois sublime aussi). Ce sont souvent des instants qui restent en mémoire des clients.

Il y a de beaux moments de grâce partout, aux alentours du Mont Saint-Michel ou vers les lieux méconnus proche des plages d’Omaha Beach.

LIRE AUSSI : De Paris au Mont Saint-Michel à vélo sur la Véloscénie

Il arrive que mes clients m’avouent que cette balade qu’ils viennent de faire, ils vont s’en souvenir longtemps y compris dans les moments difficiles de l’hiver une fois rentré chez eux à l’autre bout du monde, c’est vraiment mon petit plaisir d’entendre ça.

Voyager à vélo - Le Mont-Saint-Michel
Le Mont-Saint-Michel

Quels sont tes futurs projets ?

Aujourd’hui, j’ai à nouveau envie d’évoluer vers d’autres aventures, je veille aux excès de passion ou de raison alors je prends le temps, je note des idées, je discute en attendant de trouver le fil rouge entre plusieurs petites idées qui me stimulent. Pour l’heure, je veux faire en sorte que Petite Reine devienne une aventure plus collective, avec notamment l’arrivée d’Emma, pour à la fois pédaler et développer Petite Reine.

Penser l’avenir de ce projet à 2 est un vrai atout, c’est aussi un apprentissage pour moi qui, à la base, n’était pas vraiment à l’aise avec l’idée de déléguer. Cela me libère du temps pour me permettre de poursuivre mes engagements dans la vie locale et d’imaginer d’autres projets !


Un grand merci à Hugo pour ce témoignage et pour ses conseils. Si vous avez envie d’aller pédaler avec lui sur les routes de Normandie, rendez-vous sur son site : https://www.petitereinenormandie.fr/ – Retrouvez-le également sur Facebook et Instagram !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.