Le Berry n’est peut-être pas le centre du monde mais il est sans nul doute le centre de la France ! Au milieu de notre beau pays se cache une région très nature avec un beau patrimoine historique et gastronomique et de belles histoires à nous raconter. Vous trouverez ici un guide de voyage avec un itinéraire détaillé pour découvrir ce territoire et une sélection de bonnes adresses.

Suivez-moi dans un roadtrip culture et nature dans le Berry : déconnexion assurée !

Informations pratiques : venir dans le Berry et s’y déplacer

Vous pouvez facilement venir en train dans le Berry, notamment en rejoignant Bourges (dans le Cher) ou Châteauroux (dans l’Indre). En venant depuis Paris il faut compter environ 2h30 / 3h de trajet.

Sur place, il est préférable de louer une voiture pour pouvoir visiter plusieurs villes et villages plus facilement.


La carte des bonnes adresses ! 

Le Berry est un territoire composé de deux départements, le Cher et l’Indre. Pour mieux vous repérer dans ce roadtrip que je vous propose, voici une carte qui recense toutes les bonnes adresses et points d’intérêt mentionnés dans cet article.


Bourges, entre patrimoine et nature

Bourges est une ville qui a tout pour plaire : une riche histoire, de beaux monuments, un centre-ville dynamique mais aussi une grande zone naturelle rapidement accessible à pied. Voici un petit aperçu des lieux incontournables à Bourges.

La cathédrale

Depuis l’extérieur déjà, la cathédrale de Bourges impressionne : c’est la seule cathédrale de France à avoir cinq portails. Sa construction fut très rapide, le chantier commença en 1195 et le gros œuvre fut achevé moins de 50 ans plus tard, en 1230.

Cathédrale de Bourges dans le Berry
La cathédrale de Bourges

Les travaux se sont cependant poursuivis sur plusieurs siècles : au début du XIVe la tour sud présenta des signes de fragilités et dû être consolidée. Pour éviter de la détériorer on renonça à y installer des cloches d’où son surnom de « tour sourde ». La tour nord quant à elle s’effondra au début du XVIe siècle, sa reconstruction fut probablement financée par des dons de fidèles les autorisant à manger du beurre pendant le carême, lui donnant le surnom de « tour de beurre ».

A l’intérieur, la cathédrale de Bourges se distingue notamment par son double déambulatoire qui permettait d’accueillir de nombreux pèlerins et par ses remarquables vitraux du XIIIe siècle. Elle a aussi la particularité de n’avoir ni transept ni bas-côté ce qui offre une longue perspective.

Le Palais Jacques Coeur

Autre monument emblématique de Bourges : le palais Jacques Coeur. Cet hôtel particulier du XVe siècle a été édifié par le riche marchand Jacques Coeur, anobli par Charles VII, pour asseoir son nouveau rang.

Après une ascension sociale fulgurante, Jacques Coeur tomba en disgrâce. Arrêté et obligé de s’exiler, il ne pourra jamais profiter de sa belle demeure. Il nous laisse cependant en héritage ce somptueux palais qui marqua un tournant dans l’histoire de l’architecture. À visiter absolument !

En savoir + : L’incroyable histoire du palais Jacques Coeur 

Palais Jacques Cœur à Bourges
Palais Jacques Cœur à Bourges

Juste en face du monument, on peut s’arrêter déjeuner Chez Jacques pour faire une halte gourmande avec la meilleure vue sur le Palais !

Les marais de Bourges

À seulement 10 minutes à pied du centre-ville, les marais de Bourges sont les poumons verts de la ville. Sur 135 hectares se trouvent des petits jardins entourés de rivières et de chemins. Particulièrement fertiles, ils font le bonheur de leurs propriétaires en faisant pousser de beaux fruits et légumes !

Une belle balade est à faire autour de ces Marais quel ‘on peut agrémenter d’une pause gourmande à La Courcillière pour reprendre des forces. Au cœur des marais, face à un ruisseau, on y déguste une cuisine locale.

Où dormir à Bourges ?

Non-loin du Palais Jacques Coeur, l’hôtel Le Christina est un bel endroit pour poser ses valises. Les chambres sont grandes et ont été refaites récemment. Certaines d’entre elles offrent une très belle vue sur la cathédrale.


Mehun-sur-Yèvre et les ruines du château de Charles VII

Difficile de ne pas être happé par ce château dont il ne reste plus qu’une tour et un pan de mur. Ces ruines témoignent d’une riche histoire qui commença en 820 : il y avait ici une motte castrale qui fut remplacée au XIIe siècle par un fort défensif pour barrer la route aux anglais.

Au XIVe siècle, le duc Jean de Berry en fait un château de plaisance avec une grande chapelle haute de 60 mètresque l’on peut imaginer grâce à cette illustration issue des riches heures du duc de Berry.

Les riches heures du duc de Berry

Au XVe siècle, Charles VII en fait sa résidence lors de son règne à Bourges. C’est ici aussi qu’il remet à Jeanne d’Arc ses lettres de noblesse en 1429. Le déclin du château commence à la mort de Charles VII : son fils en fait une simple garnison militaire et délaisse le bâtiment qui tombe peu à peu en désuétude. Au XVIe siècle, un orage provoque un vaste incendie puis à la Révolution le château est vendu à un révolutionnaire qui le transforme en carrière de pierre et cherche à le détruire pour gommer un symbole de la monarchie…

Pendant la Restauration, le marquis de Villeneuve le rachète et en fait don à la ville de Mehun-sur-Yèvre qui procède à quelques travaux pour sécuriser les ruines et à la construction d’un escalier dans la tour pour permettre de l’ouvrir à la visite. Aujourd’hui on y trouve un petit musée présentant quelques objets retrouvés autour des ruines. Le sommet de la tour permet par ailleurs de profiter d’une vue exceptionnelle sur les ruines et sur toute la région.

Visiter le Berry

Pour compléter votre visite, vous pouvez vous rendre au pôle de la Porcelaine situé en contrebas du château. Cet espace met en avant différentes pièces élaborées dans le Berry et notamment issues de la manufacture Pillivuyt. 

Où dormir à Mehun-sur-Yèvre ?

Le Dormeux est un ancien corps de ferme transformé depuis quelques mois seulement en hôtel. C’est tout neuf, propre et chaleureux, un bel endroit pour se reposer après une journée de visites !


Visite des châteaux de l’Indre

Valençay, le château de Talleyrand

Le château de Valençay est l’un des 22 grands sites du Val de Loire au même titre que Chambord, Chenonceau ou Azay-le-Rideau. Il est principalement connu pour avoir été le château de Talleyrand mais lorsque le célèbre diplomate en fit l’acquisition en 1803, le domaine avait déjà une longue histoire. Avec son allure majestueuse et ses nombreux meubles, ce château donne l’impression d’être encore habité.

En savoir + : Le château de Valençay, histoire et visite

Château de Valençay
Château de Valençay

Bouges, le château de plaisance

Ce château est une charmante demeure à l’italienne construite à la fin du XVIIIe siècle à l’emplacement d’un ancien château fort. On la doit à Claude Leblanc, un maître de Forges qui n’a malheureusement pas pu en jouir longtemps : ruiné, il est contraint de vendre le domaine au bout de 12 ans.

Voyage dans le Berry
Le château de Bouges © DR

Le château passe ensuite de mains en mains, il sera un temps la propriété de Talleyrand et celle de Henry Dufour qui aménage un parc à l’anglaise. Mais la renaissance de Bouges est surtout due à Henri Viguier, propriétaire du Bazar de l’Hôtel de Ville à Paris, et à sa femme Renée. Ensemble, ils entretiennent et remeublent le château. Amoureux des chevaux, Henri Viguier en fait le centre de ses loisirs et aménage une écurie au sein du domaine. Sans descendants, ils lèguent le château au Centre des Monuments Nationaux en 1967 qui en assure depuis la préservation et l’ouverture au public.

Depuis l’été 2020 et pour une durée de deux ans, l’extérieur du château est entouré d’échafaudages pour des travaux d’entretien et de rénovation. Il reste cependant ouvert à la visite pendant le chantier.

Le château d’Azay-le-Ferron : un cours d’histoire de l’architecture

La construction de cet impressionnant château s’est étalée entre le XVe et XXe siècle si bien que son architecture est marquée par différents styles.

Roadtrip culturel dans le Berry

Parmi ses nombreux propriétaires on peut souligner Grégoire Michel, le banquier de Napoléon. Au XIXe siècle il est acheté en viager par la famille Luzarche puis en 1951, madame Hersent, la descendante de la famille, lègue le château et le domaine à la ville de Tours.

Le château est entouré d’un vaste parc qui a la particularité d’être composé d’une partie à la française et d’une autre à l’anglaise. C’est un lieu idéal pour des visites en famille, alliant nature et patrimoine.


À la découverte du Pouligny-Saint-Pierre

Il n’y a pas que le patrimoine historique dans le Berry, il y a aussi un riche patrimoine gastronomique, notamment du côté des fromages de chèvre. Zoom sur le Pouligny-Saint-Pierre, le célèbre fromage en forme de pyramide et premier fromage de chèvre à avoir obtenu une appellation d’origine contrôlée (AOC) dès 1972 ! Sa forme pyramidale est inspirée du clocher de l’église du village de Pouligny-Saint-Pierre

Pour le fabriquer on utilise bien sûr du lait de chèvre que l’on fait cailler. Le caillé est moulé à la louche et mis à égoutter pendant au moins 24 heures. L’affinage dure minimum 10 jours et les fromages sont proposés en deux tailles : 150 et 250 grammes.

Si vous souhaitez en acheter je vous recommande la Maison du Fromage, à Pouligny-Saint-Pierre. Vous y trouverez toute une variété de fromages car si sa fabrication est soumise à un cahier des charges précis, selon la fromagerie où il est fabriqué et selon son affinage il y a des différences de goût et de texture. Le mieux est encore d’en déguster plusieurs pour trouver celui que vous préférez !

Maison du fromage à Pouligny saint Pierre

Vous trouverez aussi à la Maison du Fromage de nombreux produits locaux : vins, glaces, confitures, miel… et si vous ne pouvez pas vous y rendre, vous pouvez commander en ligne.

Merci à la ferme des Rives de l’Anglin pour m’avoir ouvert ses portes.

Dans les environs, vous pouvez vous arrêter déjeuner à l’Auberge de la Gabrière. Dans un cadre naturel, devant vaste étang, on se régale avec des produits du coin.


Pour poursuivre votre séjour dans le Berry…

Il y a bien d’autres choses à découvrir dans le Berry. Si vous en avez le temps je vous recommande notamment de poursuivre votre route du côté de Nohant pour aller voir la maison de George Sand, vers Reuilly pour déguster de bons vins ou encore d’aller visiter la ville d’Issoudun.

En savoir + : Balade dans la Champagne Berrichonne


Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest !

Guide voyage dans le Berry

Un grand merci à Elodie et Chloé et à tous les interlocuteurs croisés pendant mon séjour pour leur accueil toujours chaleureux.
Article réalisé en collaboration avec Berry Province.

Comments to: Un roadtrip nature et culture dans le Berry

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X