Le château de Valençay fait partie des grands sites du Val de Loire, au même titre que Chenonceau, Cheverny ou Chambord. Connu pour avoir été la demeure de Talleyrand, le domaine de Valençay a pourtant une longue histoire derrière lui lorsque le célèbre diplomate en fit l’acquisition en 1803.

Quelle est l’histoire du château de Valençay ? Quelle place a eu le château dans la vie de Talleyrand ? De la famille d’Estampes à nos jours, découvrez l’histoire passionnante de ce charmant château du Berry

La famille d’Estampes : maîtres bâtisseurs de Valençay

Les premières traces de la seigneurie de Valençay remontent au XIIIe siècle mais de cette époque il ne reste presque plus rien, seule une salle basse médiévale subsiste. Le tournant dans la construction du château arrive en 1451 lorsque le fief est acquit par Robert II d’Estampes.

A cette époque, la guerre de Cent Ans touche à sa fin. L’intérêt défensif du château disparaît et l’on entreprend la destruction du manoir féodal au profit d’un château moderne. La famille d’Estampes qui a réussi à intégrer la haute noblesse souhaite ainsi se faire construire une demeure à la mesure de leur nouvelle renommée. Le mariage de Louis d’Estampes avec Marie Hurault, la fille du seigneur de Cheverny et intendant des finances de Louis XII permet de lancer les travaux vers 1520 soit presque en même temps que le château de Chambord situé à quelques kilomètres. Ces travaux seront poursuivis par les générations futures jusqu’en 1650.

LIRE AUSSI : Le château de Chambord, le rêve de François Ier

Visiter le château de Valençay

L’échelonnement des travaux sur autant d’années fait que Valençay présente différents styles architecturaux qui se mêlent cependant avec harmonie. Les guerres d’Italie du début du XVIe siècle ont permis de découvrir la Renaissance italienne dont les codes se propagent alors en Europe et dont le château de Valençay n’échappe pas, devenant de plus en plus esthétique et de moins en moins défensif.

Malheureusement, l’entretien d’un tel château coûte très cher à la famille d’Estampes parfois contrainte de vendre certaines terres. Par ailleurs, l’élargissement de la famille au fil des générations divise le domaine au gré des successions. Finalement, le château est vendu en 1747 à Jacques-Louis Chaumont de La Millière qui le revend en 1766 au fermier général Philippe-Charles Legendre de Villemorien. Sa richesse lui permet de poursuivre les travaux : il fait notamment construire une tour similaire à la tour Nord sur le côté sud, détruit une aile pour dégager la vue, fait élever une nouvelle façade côté cour et refait la toiture, donnant au château de Valençay quasiment l’aspect qu’on lui connaît de nos jours.

Histoire du château de Valençay

Valençay au temps de Talleyrand

Portrait de Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord
Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, portrait de Pielle-Paul Prud’hon, 1809

Homme brillant et cultivé, Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord dit Talleyrand a connu une longue et brillante carrière. Il nait en 1754 dans une riche famille. Souffrant d’un pied-bot, il est mis à l’écart par sa famille : privé de son droit d’aînesse il est orienté vers une carrière écclésiastique au lieu d’embrasser le milieu militaire et devient évêque d’Autun en 1788. Acteur de la Révolution il renonce à la prêtrise et va jusqu’à conseiller de nationaliser les biens de l’église pour renflouer les caisses de l’Etat. Il participe à la rédaction de la Déclaration des Droits de l’Homme, on lui doit l’article VI (“La Loi est l’expression de la volonté générale…”). Pendant la Terreur il s’exile à Londres et aux Etats-Unis avant de revenir sous le Directoire en tant que ministre des affaires extérieures. En 1799 il participe au coup d’Etat du 18 Brumaire et devient ministre des relations extérieures de Napoléon.

C’est à cette époque, en 1803, qu’il se porte acquéreur du domaine de Valençay, encouragé par l’empereur qui souhaite que son ministre puisse recevoir comme il se doit les dignitaires étrangers : « Je veux que vous ayez une belle terre, que vous y receviez brillamment le corps diplomatique, les étrangers marquants ».

Pourtant, Talleyrand se rendra peu à Valençay pendant la période où il est ministre, étant très accaparé par l’Empereur et par de nombreux déplacements. Pendant la guerre d’Espagne cependant, il doit accueillir les princes d’Espagne à Valençay, château transformé en prison de luxe dans laquelle ils resteront six années. Pour améliorer leur quotidien, Talleyrand leur fait construire un charmant théâtre encore conservé de nos jours et qui peut se découvrir lors de visites guidées.

Théâtre du château de Valençay
Théâtre du château de Valençay

Pendant la Restauration, Talleyrand devient conseiller de Louis XVIII, il participe notamment à la création de la charte constitutionnelle et est nommé ministre des affaires étrangères. En 1814 il participe au nom de la France au Congrès de Vienne qui réunit les pays vainqueurs de Napoléon Ier. L’année suivante, après avoir été écarté du pouvoir par Louis XVIII, il revient à Valençay pour la première fois depuis huit ans. Il y reviendra par la suite très régulièrement.

Talleyrand se pose alors comme le bienfaiteur de Valençay dont il deviendra maire. Il fait ériger le clocher de l’église, crée un cimetière, cède un terrain pour construire la mairie, crée un bureau de bienfaisance, porte secours aux malades, crée une école de garçons… si bien qu’en 1825, le préfet de l’Indre écrit au ministre de l’intérieur « il n’y a ni mendiants ni individus absolument nécessiteux à Valençay parce que M. de Talleyrand a établi des ateliers où il y a du travail pour tous les âges. Ceux que la maladie atteint sont visités, secourus, consolés par les Sœurs de charité qu’il a dotées et fixées dans cette petite ville ».


Le château de Valençay après Talleyrand

A la mort de Talleyrand en 1838, celui-ci n’ayant pas de fils légitime connu, le domaine revient à son petit neveu Napoléon-Louis de Talleyrand-Périgord. Le château restera dans sa famille jusqu’en 1952 lorsque duc de Valençay Boson légua son patrimoine à son beau-fils Jean Morel.

En 1979, ce dernier céda le domaine à une association administrée par le département de l’Indre, la commune de Valençay, le Crédit Agricole de l’Indre et la caisse de Réassurance agricole de l’Indre. Désormais le château est géré par le Syndicat mixte du château de Valençay.

Valençay le château de Talleyrand

A noter une petite anecdote lors de la seconde guerre mondiale : le château de Valençay fut l’un des dépôts choisi par le musée du Louvre pour abriter certains chefs d’oeuvre. Ici furent préservés des statues antiques comme la Victoire de Samothrace ou la Vénus de Milo. En 1944, un division SS voulu détruire le château en guise de représailles après le meurtre de deux soldats par les maquisards mais le duc de Talleyrand jouant aussi de son titre allemand de duc de Sagan, accompagné par Gérald Van der Kemp futur conservateur de Versailles purent parlementer et sauvèrent le château comme les chefs d’oeuvre du Louvre.

LIRE AUSSI : Le musée du Louvre comme vous ne l’avez jamais vu !


Visite du château de Valençay

Remarquablement bien meublé, le château de Valençay donne l’impression d’être encore habité. Voici un aperçu de quelques-unes des pièces en photos pour vous donner envie d’aller le découvrir !

A côté du château, dans l’orangerie, un restaurant permet de reprendre des forces au milieu de la visite, avec une vue imprenable sur le château si vous vous installez en terrasse.


Informations pratiques

Adresse :
Château de Valençay
2 rue de Blois
36600 Valençay

Horaires :
Horaires variables selon la saison, consultez le site du château

Site internet :
https://www.chateau-valencay.fr/

Tarifs :
Tarif plein 14 €
Tarif réduit (7-17 ans, étudiants, enseignants, demandeurs d’emplois, personnes handicapées) : 11 €
Tarif enfant (4-6 ans) : 4,80 €

Merci à Emmanuel Cros pour sa visite passionnée et passionnante !
Article écrit en collaboration avec Berry Province

Comments to: Valençay : le château de Talleyrand. Histoire et visite

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X