Avec Versailles, le Domaine Royal de Marly est la grande construction de Louis XIV. S’il ne subsiste plus grand chose aujourd’hui de ce château du XVIIe siècle, un parc aménagé et un musée passionnant permettent de se replonger dans ce domaine dédié jadis aux fêtes, aux promenades et à la chasse. Partons sur les traces du palais disparu de Louis XIV.

L’histoire du château de Marly

C’est en 1679 que Louis XIV crée le domaine de Marly. Situé à 7 km de Versailles et proche du château de Saint-Germain-en-Laye, Marly est pour le roi un lieu de détente et de solitude éloigné de la cour et de son étiquette rigide.

En opposition avec Versailles, la résidence de Marly est un lieu caché, presque secret, située dans un vallon encaissé et qui ne se laissait découvrir que lorsque l’on franchissait les portes du domaine. A l’inverse des palais traditionnels, Marly était organisé sous la forme d’un plan éclaté : Autour d’un grand pavillon central destiné au Roi et à sa famille se trouvaient douze petits pavillons pour les invités, comme les planètes autour du Soleil. Autour du pavillon royal, quatre pavillons de service étaient dédiés aux gardes, à la chapelle et aux offices. Les deux derniers pavillons furent transformés par la suite pour accueillir les Globes de Coronelli.

Château de Marly
Plan relief du Domaine Royal de Marly au temps de Louis XIV, visible au musée du Domaine Royal de Marly

C’est à Jules Hardouin-Mansart, l’architecte de la galerie des Glaces ou encore du Grand Trianon, que la création de cette petite merveille est confiée. Les travaux s’étalent sur cinq ans et c’est en 1686 que le roi y fit son premier séjour.

« Sire, Marly ! »

Marly était un petit bijou à l’écart du tumulte de la cour. Autour des différents pavillons se trouvaient des jardins, des bassins avec des jeux d’eau et de nombreuses sculptures. Louis XIV y séjournait par périodes de quelques jours accompagné de quelques courtisans triés sur le volet. Être convié à ces séjours, les « Marly », était un grand privilège. A Versailles, nombreux sont ceux qui glissent à l’oreille du roi la supplique « Sire, Marly », en espérant être du prochain voyage !

« J’ai fait Versailles pour ma cour, Trianon pour moi et Marly pour mes amis »Louis XIV

Dans le Domaine de Marly, l’étiquette était assouplie et laissait davantage de place aux divertissements. Concerts, bals, collations, jeux, escarpolette…. rythmaient ainsi les Marly !

LIRE AUSSI : Le Grand Trianon, le plus privé des palais de Louis XIV

Que reste-t-il du Domaine Royal de Marly ?

En vieillissant, Louis XIV passait de plus en plus de temps à Marly pour échapper à la cour.

« A la fin, le Roi, lassé du beau et de la foule, se persuada qu’il voulait quelques fois du petit et de la solitude. »Mémoires du duc de Saint-Simon

Louis XV et Louis XVI s’y rendent à leur tour mais Marly perd alors de son prestige : on lui préfère parfois des petits châteaux. Le glas viendra bien sûr à la Révolution, plusieurs pièces de mobilier sont vendus et les sculptures sont dispersées. Le Domaine est cédé en 1803 à un industriel qui souhaitait en faire une filature et une fabrique de draps, une entreprise qui ne connut malheureusement pas le succès et qui le poussa à transformer ce qui en restait en carrière de pierre. Napoléon le rachète en 1811 pour en faire un domaine de chasse. Classé Monument Historique depuis 2009, il est désormais géré par l’Etablissement public du château de Versailles.

Le domaine de Marly-le-Roi
Le domaine de Marly de nos jours

En se baladant dans le Domaine, il est toujours possible d’imaginer ce qu’étaient les lieux au temps de Louis XIV : les emplacements des pavillons et de certains bosquets sont toujours visibles, ainsi que des copies de quelques statues. Vous pourrez également en admirer les originales au Louvre, dans la célèbre cour Marly. Les globes de Coronelli sont quant à eux exposés à la BnF sur le site François Mitterrand.

Le musée du Domaine royal de Marly

Pour mieux comprendre ce qu’était le Domaine royal de Marly, un musée flambant neuf vous accueille et vous invite à vous glisser dans la peau de l’un des courtisans du Roi, participant à l’un de ces « Marly ». Ce musée offre une véritable clé de lecture pour comprendre ce qu’était le Domaine de Marly au temps de Louis XIV grâce à des plans du Domaine, de nombreuses œuvres initialement présentes dans les divers pavillons ainsi que par une reconstitution en réalité augmentée permet même de côtoyer le roi et de prendre conscience du faste des lieux !

musée du Domaine royal de Marly

Il revient aussi largement sur la Machine de Marly, cette structure titanesque aujourd’hui disparue qui avait été conçue pour pomper l’eau et alimenter les bassins de Marly comme de Versailles. De cette machine il subsiste aujourd’hui l’aqueduc que vous pourrez apercevoir en venant au musée.

La machine de Marly
La Machine de Marly, Pierre Denis Martin, 1723
Aqueduc de Louveciennes
L’aqueduc

Je vous encourage vivement à aller découvrir ce musée construit à taille humaine et doté d’une belle collection. Il est, pour moi, un incontournable à visiter avant une balade dans le Domaine Royal afin de mieux se rendre compte de ce qu’il y avait ici il y a quelques siècles.

Musée du Domaine Royal de Marly
7 € en tarif plein, 5 € pour les moins de 26 ans, gratuit pour les moins de 12 ans
Horaires variables selon la saison, consultez le site du musée :
https://musee-domaine-marly.fr/

A voir autour de Marly

Visiter la ville de Marly-le-Roi

Profitez de votre découverte du Domaine Royal pour aller découvrir la charmante ville de Marly-le-Roi située juste à côté et qui porte les traces du passage de Louis XIV.

L’église Saint-Etienne-Saint-Vigor a notamment été financée par le Roi et conçue par Jules Hardouin-Mansart, en 1688. A l’intérieur, vous y verrez plusieurs éléments en provenance de l’ancienne chapelle du château de Versailles dont l’autel de marbre particulièrement imposant. C’est devant cet autel, à Versailles, que Louis XIV s’est marié en secret avec Madame de Maintenon. A voir aussi, les remarquables vitraux.

La mairie est, elle aussi, liée à Louis XIV puisqu’elle prend place dans l’ancien chenil du roi soleil. Je vous recommande également d’aller voir le jardin Maillol, un lieu secret caché au milieu d’habitations ce qui le rend calme et reposant.

Où déjeuner à Marly-le-Roi ?

Pour profiter du Domaine et si vous souhaitez pique-niquer, il est préférable d’anticiper et de préparer votre pique-nique à l’avance.

Si vous souhaitez prendre le temps de déjeuner, je vous recommande le restaurant « Au vieux marly » qui propose une cuisine traditionnelle mais savoureuse.

Aller sur les traces des peintres

Plusieurs peintres ont séjourné à Marly ou à Louveciennes : Pissarro y avait une maison, Turner et Sisley ont figé les paysages environnants dans leurs toiles et Elisabeth Vigée Le Brun y était venue pour réaliser un portrait de Madame du Barry.

Tombée amoureuse du charme de Louveciennes, Vigée le Brun y achètera une demeure dans les années 1810 pour s’échapper en campagne dans les beaux jours « Les grandes villes me tuent, les grands chemins me guérissent » – disait-elle. Elle séjournera 32 ans ici en alternance avec Paris. Aujourd’hui, le cimetière de Louveciennes abrite la tombe de Vigée le Brun, ornée d’un épitaphe touchant « Ici, enfin je repose ».

Tombe d'Elisabeth Vigée-le-Brun
La tombe d’Elisabeth Vigée-Le Brun

Pour (re)découvrir les toiles de certains de ces peintres, je vous recommande de suivre l’un des chemins des impressionnistes. Il s’agit d’itinéraires à suivre à pied qui permettent de découvrir plusieurs points d’intérêt tout en découvrant des reproductions de toiles positionnées face au paysage qu’elles représentent – En savoir +

Visiter Saint-Germain-en-Laye

A deux pas de Marly, Saint-Germain-en-Laye est une destination idéale pour une escapade culturelle. Saviez-vous que l’on y trouve le plus grand musée d’archéologie d’Europe, que 29 rois y sont passés et que Louis XIV y est né ? Autant dire que Saint-Germain ne manque pas d’histoire !

EN SAVOIR + : Guide pratique pour une découverte de Saint-Germain-en-Laye

Château de Saint-Germain-en-Laye
Château de Saint-Germain-en-Laye

Comment venir à Marly-le-Roi ?

Depuis Paris et la gare Saint-Lazare, il vous suffit de prendre la ligne L et de descendre à Marly-le-Roi. Vous arriverez dans le centre-ville et il vous faudra marcher environ 500m pour rejoindre le Domaine national.

Pour visiter le musée du Domaine royal, descendez plutôt à Louveciennes, dont la gare est également accessible sur la ligne L.

Pour mieux vous orienter, voici une carte avec les différents points d’intérêt signalés dans cet article :

Bonne visite ! 😉


Article réalisé en collaboration avec l’Office de Tourisme Saint-Germain Boucles de SeineUn grand merci à Emilie et Béatrice pour leur accueil et leurs explications passionnantes !

Comments to: Visite de Marly-le-Roi, sur les traces du palais disparu de Louis XIV

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X