Depuis quelques mois, la Cité de l’Economie vous aide à décrypter les grands principes économiques de façon ludique. Mais la Cité de l’Economie mérite aussi d’être découverte pour son patrimoine. Elle prend en effet place dans l’hôtel Gaillard, un somptueux hôtel particulier de la fin du XIXe siècle dont le style néo-gothique a de quoi surprendre au milieu de l’architecture parisienne.

Quelle est l’histoire de ce lieu atypique ? Et à quoi ressemblait l’hôtel Gaillard dans ses premières années ? Partons pour un voyage dans le temps !

L’hôtel Gaillard ou la maison d’un riche banquier devenue une banque…

Au milieu du XIXe siècle, le quartier Batignolles-Monceau est encore peu habité mais lors de son annexion à Paris en XIXe siècle, plusieurs investisseurs y voient la perspective d’un bon plan immobilier et y font construite des hôtels particuliers.

C’est dans ce contexte que le riche banquier et collectionneur Emile Gaillard commande à Victor-Jules Février la construction de son hôtel particulier dont l’architecture s’inspire du château de Blois. Gaillard obtient notamment l’autorisation de réaliser des moulages sur le château blésois pour créer des copies des lucarnes et des gouttières. De nombreux artisans de renom interviennent sur ce chantier hors normes où rien n’est trop beau si bien que lors de son inauguration les critiques sont unanimes : on salue « une des œuvres les plus remarquables que la fortune d’un particulier ait permis à un architecte d’édifier ».

La famille Gaillard
La famille Gaillard en costume Renaissance – Collection Levé

Mais Emile Gaillard n’en profitera qu’une vingtaine d’années puisqu’il décède en 1902. A sa mort, les héritiers se séparent de la riche collection d’œuvres d’art mais l’hôtel peine à trouver un nouvel acquéreur. Ce n’est finalement qu’en 1919 qu’il est acquit pour seulement un tiers du prix de sa construction par la Banque de France qui en fait une succursale.

L'Hôtel Gaillard

Mais comment transformer une résidence en banque ? C’est l’architecte Alphonse Defrasse qui relève le défi en fusionnant l’hôtel Gaillard à l’hôtel de la rue Thann. Il crée une salle des coffres et profite d’une cour intérieure pour établir le hall d’accueil du public. Pour autant, Defrasse parvient globalement à préserver l’esprit du lieu et à conserver la distribution d’origine des appartements. La modification est une réussite : Victor-Jules Février, en voyant les modifications, exprimera sa reconnaissance à Defrasse « Non seulement vous n’avez pas dénaturé mon oeuvre mais vous l’avez parachevée ». Les journalistes aussi admirent la prouesse et y voient « un étrange château fort invisible machiné comme une maison de magiciens ».

…Une banque devenue musée

La succursale de la Banque de France reste en activité jusqu’en 2006 avant qu’il soit décidé de transformer l’hôtel Gaillard en musée dédié à l’économie. Un vaste chantier de restauration et d’aménagement fut alors lancé et en 2019 la Cité de l’Economie ouvrait ses portes.

LIRE AUSSI : Visite du chantier de la Cité de l’Economie (Juin 2019)

La Cité de l'Economie

A quoi ressemblait l’hôtel Gaillard à la fin du XIXe siècle ?

Si l’architecture du lieu a été préservée, au milieu des éléments muséographiques on peine cependant à imaginer à quoi pouvait ressembler l’hôtel particulier du temps d’Emile Gaillard, lorsqu’il était encore habité et que les murs étaient recouverts d’œuvres d’art.

Heureusement, plusieurs photographies d’époque permettent de s’en faire une petite idée et de voyager dans le temps !

A gauche : la famille Gaillard en costume Renaissance – Collection Levé
A gauche: collection BdF
A gauche: collection BdF
A gauche : collection Emile Gaillard
A gauche : vers 1890 collection BdF

Qu’est-il advenu de la collection d’œuvres d’art d’Emile Gaillard ?

Emile Gaillard était un très grand collectionneur. Sa collection était vaste, composée de statues, de tapisseries des Flandres, de porcelaines asiatiques, de faïences italiennes, de nombreux éléments de mobilier (coffres, tables; dressoirs) des XVe et XVIe siècle mais aussi de peintures de l’école flamande et de tableaux du XIXe.

Cette riche collection est dispersée à l’occasion de plusieurs ventes organisées par les héritiers en 1904, 1916 puis 1931. On ignore aujourd’hui ce qu’est devenue la majorité de ces œuvres, probablement détenues en mains privées, mais plusieurs font désormais partie des collections nationales. Une vierge à l’enfant du XVe siècle fait partie des collections du Louvre, un vaste ensemble de mobilier est présenté au château d’Azay-le-Rideau et deux statues du XVe siècle sont au musée de Cluny. D’autres œuvres acquises par des marchands d’art sont aujourd’hui dans les collections de musées américains.

On se plait à rêver d’une exposition qui rassemblerait ces œuvres aujourd’hui dispersées pour rendre à l’hôtel Gaillard l’allure folle qu’il avait à la fin du XIXe siècle. Mais on imagine facilement la complexité liée à la recherche des œuvres dont on a perdu la trace et à l’obtention des autorisations de prêts d’une telle multitude d’œuvres aussi éparpillées…

En attendant, je ne peux que vous encourager à aller découvrir la Cité de l’Economie pour une visite deux-en-un qui vous permettra aussi bien d’admirer l’hôtel Gaillard que d’apprendre un peu mieux à cerner les grands concepts économiques de notre époque.

Bon plan !

La Cité de l’Economie va rouvrir ses portes le 29 mai et sera accessible gratuitement jusqu’au 9 juin ! – Réservation en ligne sur citeco.fr
Vous pourrez en profiter pour découvrir l’exposition Largo Winch, aventurier de l’économie, qui vient d’être prolongée jusqu’au 31 décembre

Pour aller plus loin :

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’histoire de l’Hôtel Gaillard, je vous recommande la lecture du livre publiée dans la collection « Itinéraires » des Éditions du Patrimoine.


Visiter la Cité de l’Economie

Adresse :
1 place du Général Catroux
75017 Paris

Horaires :
Du mardi au dimanche, de 14h à 18h
Jusqu’à 19h le samedi

Site internet :
https://www.citeco.fr/

Tarifs :
Entrée gratuite jusqu’au 9 juin 2021 puis :
Tarif plein : 12 €
Tarif réduit : 10 €
18-25 ans : 9 €
6-17 ans : 6 €
Gratuit pour les moins de 6 ans

Des personnes ont réagi à cet article
Voir les commentaires Hide comments
Comments to: De l’hôtel Gaillard à la Cité de l’Economie : toute une histoire !
  • 27 mai 2021

    je souhaitais m\’inscrire pour 2 personnes visite gratuite pour le 4 juin 15 h. Je ne souhaite pas m\’inscrire sur un compte google ou Facebook donc impossible d\’obtenir des billets dommage

    Reply
    • 28 mai 2021

      Bonjour, Culturez-vous n\’est \ »qu\’un\ » média et ne gère pas la billetterie de la Cité de l\’Economie. Je vous invite à contacter directement la Cité.

      Reply
Write a response

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X