Si l’Opéra a son célèbre gâteau, bien connu des gourmets et des gourmands, on attendait encore qu’un dessert vienne célébrer l’Opéra Comique ! C’est chose faite avec le “Favart élaboré par la célèbre maison Le Nôtre, en concertation avec le public de l’Opéra Comique.

 

De la consultation du public à la naissance d’une pâtisserie

Fin 2015, le théâtre de l’Opéra Comique fermait ses portes pour 18 mois de travaux. C’est à cette même période qu’a germée l’idée d’un gâteau inspiré par l’Opéra Comique qui pourrait se déguster dès l’ouverture de la nouvelle saison, en février 2017.

Cette aventure culinaire a été élaborée en concertation avec les habitués de l’Opéra Comique. En octobre dernier, le public était invité à une création collective pour imaginer les éléments qu’il faudrait retrouver dans un gâteau pour qu’il soit à l’image de l’institution. A l’occasion d’un concours, les internautes ont également pu donner leur avis, en imaginant le goût, les couleurs, la texture ou encore les ingrédients nécessaires à cette pâtisserie.

Inspirés par les contributions reçues, la maison Le Nôtre, et notamment le chef pâtissier Jean-Christophe Jeanson, s’est sont attelée à la tâche et a donné naissance au Favart.

 

Le Favart, un gâteau à l’image de l’Opéra Comique

Le gâteau a la forme d’un dôme rouge orné d’une mince feuille d’or, évoquant la coupole de la salle Favart, le sein des héroïnes du répertoire de l’Opéra Comique ou encore le velours du rideau. Un rideau qui ne se lèvera qu’en donnant un coup de fourchette dans le gâteau qui laisse apparaître différentes couches : un biscuit, un croustillant framboise, une crème légère à la vanille, des framboises fraîches et de la pâte d’amande à la framboise !

Un gâteau à la fois gourmand et fruité donc, que vous pouvez déguster dès à présent dans les boutiques Le Nôtre où il est proposé dans une version à déguster à deux à l’occasion de la Saint Valentin. Il sera ensuite à nouveau proposé au printemps lorsqu’arrivera la saison des framboises.

 

Pourquoi le Favart ?

Favart c’est le nom de la superbe salle de l’Opéra Comique – actuellement en travaux – mais c’est aussi et surtout le nom de Charles-Simon Favart (1710 – 1792) qui fut directeur de scène de l’institution et dont le père était… pâtissier ! Charles-Simon Favart s’est par ailleurs marié avec la comédienne Justine Duronceray, que l’on surnommait Mademoiselle Chantilly. C’est donc en hommage et en clin d’oeil à cette célèbre figure de l’Opéra Comique que l’institution parisienne a décidé de donner à son gâteau le nom de Favart.

La salle Favart de l'Opéra Comique en travaux
La salle Favart de l’Opéra Comique, en travaux (janvier 2017)

1 COMMENTAIRE

  1. […] « Le théâtre a fermé 18 mois pour travaux de juillet 2015 à février 2017. Fermer ses portes pendant 18 mois est une longue période, nous avons donc souhaité exister en ligne, susciter l’envie de nous rejoindre, d’échanger à travers un voyage dans les coulisses et continuer à vivre même hors du bâtiment. Nous voulions démontrer qu’un théâtre fermé pouvait rester innovant et créatif. Nous avons donc enrichi les contenus proposés, échangé davantage avec notre public, nos ambassadeurs, les encourager à participer et à apporter des témoignages, organisé de nombreux rendez-vous en ligne ou réels : débats, échanges sur des expériences réelles et en ligne : tutoriels de chant en ligne pour participer à un réel karaoké d’opéra ; un financement participatif pour la création d’un opéra contemporain, la composition d’un opéra pour les familles pour le web ; participation des internautes à la création d’une pâtisserie avec Le Nôtre… » […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.