Le 1er juillet dernier l’Opéra Comique a fermé ses portes. Horreur, malheur, finis les spectacles dans la superbe salle Favart ! Oui, mais ce n’est que temporaire et c’est pour la bonne cause : en janvier 2017 le rideau se lèvera à nouveau dans une salle restaurée.
Point sur les travaux et sur les actions menées par l’Opéra Comique pour faire vivre l’institution pendant la fermeture.

 

550 jours de travaux

Si l’Opéra Comique a fêté son tricentenaire l’année passée, la salle Favart n’est pas aussi vieille. Détruite par deux fois par des incendies, la salle actuelle a été inaugurée en 1898. Du haut de ses 117 ans, la vieille dame avait donc besoin d’un petit rafraîchissement. Quelques travaux ont déjà pu être menés aux cours des dernières années pendant les intersaisons mais une campagne plus conséquente devenait indispensable.

Tous ceux qui sont allés une fois dans le Paradis de la salle Favart le savent : il fallait faire face à une chaleur accablante que seule la qualité des représentations aidait à supporter. Ce chantier est donc plus que bienvenu !

Dix-huit mois de fermeture sont nécessaires pour mener différentes interventions autour de quatre axes :

  • mises aux normes de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite ;
  • optimisation des bureaux et fonctionnalités pour le personnel ;
  • réaménagement du central costumes ;
  • mise en conformité du bâtiment (ventilation, électricité…).

Pendant les travaux, une partie du personnel est placée en disponibilité auprès d’autres établissements culturels de la région parisienne. Quant à ceux qui préparent l’après-chantier, ils ont élu domicile rue du Sentier.

 

 

Faire vivre l’Opéra Comique pendant les travaux

Difficile pour une telle institution de continuer à faire vivre sans salle pendant une si longue période. Pour garder un lien avec son public et ne pas se faire oublier, l’Opéra Comique a misé sur le web.

 

Des nouvelles sur l’avancement du chantier

Tout au long des travaux, il est possible de suivre l’avancement du chantier grâce à des photos publiées régulièrement sur le site et la page Facebook de l’Opéra Comique.

Les premiers clichés sont impressionnants. Les fauteuils ont disparu, le parquet a été retiré, même le lustre a été démonté ! Prochaine étape : l’installation d’un échafaudage pour permettre la pose de gaines d’aération.

 

Un garde-meuble lyrique

L’Opéra Comique ce n’est pas qu’une salle, c’est aussi un mobilier ! Alors en juin, un appel était lancé aux abonnés : “Mobilier lyrique recherche hébergement pour 18 mois. Sensible et coquet. Envie de partager.”

Un fauteuil de la loge costume, un lot d’accessoires, un pouf… ce sont dix éléments qui portent un bout de l’histoire de l’Institution qui vont être prêtés.

Les candidats à ce garde meuble insolite pouvaient se signaler tout au long du mois de juillet. Les dix happy few seront contactés en septembre et pourront prolonger l’histoire de ces objets. Les équipes de l’Opéra Comique viendront prendre de leurs nouvelles chaque trimestre pour permettre à leurs nouveaux propriétaires de partager les anecdotes de ce garde-meuble insolite.

 

Et aussi…

En attendant la réouverture, les équipes de l’Opéra Comique vous convient à des événements variés : Webopéra, Opéra radiophonique, Opéraoké, et même la création d’une pâtisserie sont au programme !

Rendez-vous sur le site de l’Opéra Comique pour consulter la programmation détaillée.

A suivre, donc… !

 

Pour suivre l’Opéra Comique sur internet :

Site internet
Facebook
Twitter

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.