Les Catacombes de Paris sont une véritable curiosité : ce sont les restes d’environ six millions d’individus qui reposent sous le 14e arrondissement de Paris depuis la fin du XVIIIe siècle. Cet ossuaire étonnant installé dans les carrières souterraines de Paris est mondialement connu et accueille chaque année plus de 500 000 visiteurs ! Mais quelle est l’histoire des Catacombes ? Je vous raconte tout dans cet article…

L’histoire des Catacombes de Paris

L’aménagement des anciennes carrières

Le sol de Paris est un véritable gruyère ! Pendant longtemps, on y a puisé de la pierre qui a permis de construire de nombreux bâtiments de la capitale : près de trois-cent kilomètres de galeries s’étendent ainsi sous Paris, sur trois niveaux. Mais entre 1774 et 1776, on assiste à une série d’effondrements du sol parisien, le plus grave a lieu au niveau de la rue Denfert-Rochereau où 300 mètres se retrouvent engloutis ! Si bien qu’en 1777, Louis XVI crée l’inspection générale des carrières dont la mission est de surveiller et de consolider les carrières désaffectées.

Le problème des cimetières parisiens

Au même moment, les cimetières parisiens posent problème : avec l’agrandissement de Paris, les cimetières jadis situés en périphérie se retrouvent englobés dans la ville. Par ailleurs, l’accroissement de la population mais aussi les guerres et épidémies font exploser le nombre de cadavres à inhumer. On estime qu’à la fin du XVIIIe siècle, le sol du cimetière des Saints-Innocents situé au cœur de Paris dépassait de 2 mètres le niveau des rues ! La situation sanitaire dans les environs devient alors critique : l’eau des puits est impropre à la consommation et de plus en plus de maladies se propagent. Le problème est tel qu’en 1780, sous la pression des milliers de cadavres d’une fosse commune, le mur d’une cave jouxtant le cimetière s’effondre !

Le cimetière des Saints-Innocents en 1750

Le transfert des ossements vers les catacombes

On décide alors de fermer le cimetière qui est laissé à l’abandon pendant cinq années jusqu’en 1782 où le projet naît d’utiliser les anciennes carrières désormais consolidées pour y créer un ossuaire. En 1785, on réalise les premiers aménagements dans les carrières souterraines de la Tombe-Issoire pour accueillir les ossements et à la fin de la même année, le transfert des ossements commence. Le soir, pendant quinze mois, des processions funéraires accompagnées de prêtres traversent Paris puis, au niveau du 21 de l’avenue Réné Coty (à l’emplacement de l’actuelle sortie des catacombes), les os sont jetés dans un puits où des hommes les recueillent et les emmènent dans des salles des galeries où une plaque gravée signale la provenance des corps ainsi que la date des transferts.

Le succès de l’opération pousse les autorités à étendre la mesure. Après le cimetière des Saints-Innocents, ce sont plusieurs autres cimetières parisiens qui sont ainsi vidés. Au total, 17 cimetières, 160 lieux de culte et 145 monastères et couvents viennent alimenter les catacombes qui rassemblent ainsi plus de six millions de dépouilles ce qui en fait la plus grande nécropole visitée du monde !

LIRE AUSSI : 4 histoires insolites au cimetière du Père Lachaise

Le saviez-vous ?

Parmi les nombreux anonymes qui reposent dans les catacombes, il y a quelques célébrités de l’histoire de France comme Nicolas Fouquet (surintendant des Finances de Louis XIV), Colbert, Rabelais, Jules Hardouin-Mansart, Racine, Blaise Pascal, Maral, Lully, Danton, Robespierre, Lavoisier mais aussi les 1343 personnes guillotinées sous la Terreur place de la Concorde ! Mêlées aux millions de dépouilles, les corps de ces « illustres » n’ont cependant jamais pu être identifiés.


L’ouverture des Catacombes au public

Très tôt, ces catacombes intriguent, à commencer par la noblesse. Dès 1787 le comte d’Artois, futur Charles X (et à l’origine du château de Bagatelle), s’y rend en compagnie de dames de la Cour. L’ouverture des catacombes au grand public a lieu en 1809 lorsque le responsable du service des carrières, Louis-Etienne Héricart de Thury, organise les premières visites et « scénarise » le parcours en réalisant des alignements d’ossements ou encore en faisant graver sur des pierres des citations macabres.

Arrête c'est ici l'empire de la mort
Entrée des Catacombes « Arrête ! C’est ici l’empire de la mort »

Suite à des débordements et dégradations, les visites seront par moment interdites puis reprendront à des rythmes irréguliers. Parmi les visiteurs les plus célèbres on peut citer l’empereur d’Autriche François Ier qui s’y rend en 1814, Napoléon III en 1860 ou encore le photographe Nadar qui y réalisera un reportage la même année.

Catacombes de Paris
Une visite des catacombes de Paris vers 1860

Le saviez-vous ?

Le nom de catacombe est impropre car ce lieu n’a jamais servi de sépulture directe et n’a pas de caractère sacré. Il ne s’agit donc pas d’un cimetière souterrain avec ses tombes et ses monuments funéraires. Le nom de catacombe a été donné par analogie avec les nécropoles de Rome mais le nom officiel est « Ossuaire municipal de Paris ».

De la même façon, on nomme parfois à tort « catacombes » l’ensemble du réseau des anciennes carrières. En réalité seule la partie qui constitue l’ossuaire et qui est coupé du reste du réseau s’appelle ainsi. Dans les autres galeries vous ne devriez (normalement !) pas trouver d’ossements.


Visiter les Catacombes

Aujourd’hui les catacombes font partie du réseau Paris Musées et sont ouvertes à tous mais il est préférable de ne pas être trop claustrophobe !

La visite commence sur la place Denfert Rochereau au niveau de l’un des bâtiments d’octroi (vestige du Mur des Fermiers Généraux) construit par Claude-Nicolas Ledoux. Après avoir descendu 130 marches on accède au parcours de visite qui s’étale sur 2 kilomètres et qui ressort avenue René Coty. Il faut compter au minimum 45 minutes de durée de visite. Voici quelques photos de ce qui vous y attend !

Visiter les catacombes de Paris
Visite des catacombes
Histoire des catacombes de Paris

En visite guidée, il est également possible de découvrir quelques zones habituellement fermées comme la galerie de Port-Mahon, des sculptures réalisées par un vétéran des armées de Louis XV entre 1777 et 1782 tandis qu’il travaillait à l’inspection des carrières. Après ses journées de travail, il réalisa une sculpture du fort de Port-Mahon, ville de Minorque où il fut un temps prisonnier.


Informations pratiques

Adresse :
Avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy
75014 Paris

Horaires :
Du mardi au dimanche
De 9h45 à 20h30
Dernier accès à 19h30

Site internet :
https://www.catacombes.paris.fr/

Tarifs :
Tarif plein : 29 €
Tarif réduit : 27 €
Tarif le jour-même (sous réserve de places disponibles) : 14 € en plein tarif, 12 € en tarif réduit

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest !

Quelle est l'histoire des Catacombes ?
Comments to: L’insolite histoire des Catacombes de Paris

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X