La Conciergerie accueille “En quête de liberté”, une carte blanche à l’artiste El Anatsui qui s’inscrit dans le cadre de la Saison Africa 2020. Une ôde à la liberté qui fait écho à l’histoire du monument, à découvrir jusqu’au 14 novembre 2021.

El Anastsui et la Saison Africa2020

Encore peu connu par le public français, El Anatsui est pourtant un artiste incontournable en Afrique et reconnu sur la scène internationale. Né au Ghana en 1944, il a reçu en 2015 un Lion d’or pour l’ensemble de son œuvre à la Biennale de Venise ainsi que le prix Preaenium Imperial en 2017.

Dans cette saison Africa2020 placée sous le signe de la jeunesse, El Anatsui fait figure de doyen mais son engagement pour l’éducation et la transmission s’inscrivent pleinement dans la thématique de la transmission des savoirs, chère à cet événement. Car en marge de son activité d’artiste, El Anatsui a consacré sa vie à l’enseignement. Par le financement de collectifs d’artistes, d’équipement d’écoles ou de bourses pour des étudiants, il a marqué des générations d’artistes.

El Anatsui à la Conciergerie
El Anatsui à la Conciergerie © Benjamin Gavaudo – CMN

Une œuvre en résonance avec l’histoire de la Conciergerie

Dans le cadre du programme “Un artiste, un monument”, le Centre des Monuments Nationaux a invité El Anatsui à créer une exposition pour la Conciergerie. Un lieu suffisamment grand pour lui permettre de multiplier les médiums mais un espace aussi chargé d’histoire(s) et parfois un peu intimidant par son passé. Ancienne résidence royale ouverte sur la ville, la Conciergerie s’est refermée au fil des siècles au point de devenir un haut lieu de détention sous la Terreur.

Visiter la Conciergerie
La Conciergerie

El Anatsui a donc souhaité entrer en résonance avec cette histoire plurielle en proposant une installation propice à la contemplation et à la poésie. Au milieu des imposantes colonnes de la salle des Gens d’Armes, deux installations vidéo, comme deux rivières, diffusent les mouvements de la Seine, en référence aux deux bras du fleuve qui entourent l’île de la Cité et en écho aux inondations de 1910 dont la Conciergerie garde les traces, rappelant que la Seine était déjà entrée dans ses murs.

Exposition En quête de liberté de El Anatsui à la Conciergerie
Aperçu de l’installation de El Anatsui dans la Salle des Gens d’Armes de la Conciergerie

Ces installations reposent sur des rails de chemin de fer, évoquant le voyage. Sur les côtés, une cinquantaine de roches sont disposées sur lesquelles on peut s’asseoir pour méditer et devenir un élément vivant de l’installation.

Dans les cheminées et sur les murs, six sculptures métalliques créées avec des capsules de bouteilles d’alcool et des lames de canettes sont comme des portes ouvertes vers un ailleurs que chacun peut imaginer.

“Je crois que quand un être humain touche quelque chose, il lui transmet une forme d’énergie ; il y a donc un lien entre tous les gens qui ont manipulé l’un de ces multiples éléments. J’ai le sentiment, à travers mon œuvre, de rattacher ces personnes les unes aux autres et, plus largement, de créer un lien entre l’humanité toute entière.”

El Anatsui

Une “Quête de liberté” comme une invitation au lâcher prise

Avec cette exposition, El Anatsui laisse beaucoup de place à la liberté d’interprétation. Ses sculptures ouvrent des portes sur l’histoire du monument et sur un champ infini des possibles. Le titre “En quête de liberté” incarne ce lâcher prise auquel l’artiste nous invite. En visitant cette installation, libre à chacun de s’évader et de trouver sa propre interprétation.

Et si cette œuvre a été réfléchie depuis de longs mois déjà, cette ode à la liberté résonne tout particulièrement en cette période de pandémie qui a fortement impacté le travail d’El Anatsui. La fermeture des frontières ainsi que les risques sanitaires ne lui ayant pas permis de revenir en France depuis plus d’un an, le développement de cette œuvre a dû se faire à distance entre sa société de production basée à Madrid, sa galerie de Londres et les équipes de Paris. Avec notre joie retrouvée de pouvoir à nouveau fréquenter les lieux culturels, on apprécie donc d’autant plus cette ode à la liberté que nous livre El Anatsui dans ce lieu majestueux qu’est la Conciergerie.

LIRE AUSSI : Toutes les expositions à voir à Paris en 2021

Voir et revoir la Conciergerie

Avec sa programmation invitant des artistes majeurs de l’art contemporain (comme Stéphane Thidet ou Georges Rousse) mais présentant aussi des expositions plus traditionnelles (on se souvient de Saint-Louis ou de la géniale exposition consacrée à Marie-Antoinette), la Conciergerie invite le public à (re)découvrir le monument et à porter à chaque fois un regard nouveau sur ce lieu impressionnant.

Je ne peux que vous encourager à profiter de votre visite pour avoir la curiosité d’aller au-delà de l’exposition et de pousser les portes du passionnant parcours révolutionnaire.


Informations pratiques

Adresse :
Conciergerie
2 boulevard du Palais
75002 Paris

Horaires :
Jusqu’au 14 novembre 2021
Tous les jours de 9h30 à 18h
Réservation conseillée

Site internet :
http://www.paris-conciergerie.fr/

Tarifs :
Exposition + Conciergerie : 9,5 €
Exposition seule : 7 €
Gratuit pour les moins de 26 ans et pour les abonnés de Passion Monuments

Article réalisé en partenariat avec le Centre des Monuments Nationaux

Comments to: En quête de Liberté, l’exposition poétique d’El Anatsui à la Conciergerie

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X