Quel est le point commun entre Guillaume le Conquérant, Jeanne d’Arc et Richard Cœur de Lion ? Ils ont tous joué un rôle dans l’histoire de la Normandie. Aujourd’hui encore, on trouve de nombreux sites remarquables du Moyen Âge qui témoignent de la riche histoire du territoire normand.

De la cathédrale de Rouen au Mont-Saint-Michel, en passant par le château de Falaise ou la ville de Domfront, je suis parti à la visiter quelques-uns de ces lieux emblématiques. Suivez-moi à la découverte de la Normandie médiévale…

 

Sur les traces de Jeanne d’Arc à Rouen

Lorsque l’on de balade à Rouen, la figure de Jeanne d’Arc plane sur la ville. Et pour cause : c’est ici qu’elle a été mise au bûcher. On trouve notamment une grande croix ainsi qu’une église contemporaine sur la place où son exécution a eu lieu.

A quelques pas de là, l’architecture du centre-ville rappelle que Rouen ne date pas d’hier. Si la ville a malheureusement été très touchée par les bombardements lors de la seconde guerre mondiale, il subsiste toujours de très belles maisons à pans de bois ainsi que le célèbre Gros Horloge. Mais pourquoi « un » horloge ? Tout simplement parce qu’à l’époque de son installation, horloge était un nom masculin !

Plus loin, la cathédrale est le théâtre d’un spectacle son et lumière projeté les soirs d’été sur la thématique « Vikings et fiers ». En effet, la Normandie trouve ses racines au Xe siècle lorsque le viking Rollon s’y installe, donnant à la région ce nom de « northmen », les hommes du nord.

On trouve aussi à Rouen la Tour Jeanne d’Arc, seul vestige du château de Rouen, surnommée ainsi car la Pucelle d’Orléans y a été menacée de torture au cours de son procès. Aujourd’hui, la tour abrite un escape game dans lequel vous incarnez une bande de mercenaires tentant de dérober des documents cachés dans le monument. On se prend facilement au jeu et c’est très plaisant de pouvoir jouer à un escape game dans un monument historique.

Escape Game Rouen Tour Jeanne d'Arc
Notre belle équipe dans l’escape game de la Tour Jeanne d’Arc. Ne sommes-nous pas beaux ?!

Sur les quais, un panorama XXL présente sur une énorme toile de 32 mètres de haut la ville de Rouen en 1431, date de l’exécution de Jeanne d’Arc. Un système son et lumière permet de se plonger dans l’ambiance de la ville, c’est assez surprenant. Attention : les œuvres exposées changent, bientôt la toile de Rouen sera détachée pour présenter Rome en 312 puis un paysage d’Amazonie.

Où dormir à Rouen ?

L’hôtel littéraire Gustave Flaubert devrait plaire aux « cultureux » ! Ici, on dort dans un livre : chaque chambre est un clin d’œil à une œuvre de l’écrivain et il y a des citations à lire un peu partout.

Les chambres sont spacieuses et très confortables, l’endroit parfait pour se reposer après une longue journée de visites.

 

Plongée bucolique à La Bouille

Rien que le nom de ce village laisse penser qu’il est mignon : et c’est vrai, il est charmant ! Situé en bord de Seine, c’est une escale bucolique qui permet notamment d’aller sur les traces d’Hector Malot, l’enfant du pays qui s’est rendu célèbre en écrivant le livre « Sans famille ».

La Bouille

 

La beauté des ruines de Jumièges

Fondée il y a près de 1400 ans, Jumièges fut l’une des plus grandes abbayes de Normandie. Malmenée par le temps et par les guerres avant d’être transformée en carrière de pierre à la Révolution, l’abbaye a connu des heures bien sombres. Désormais préservées, ses ruines mêlées à la nature offrent un regard vers le passé empreint de romantisme. Un coup de cœur !

Abbaye de Jumièges

> LIRE AUSSI : L’abbaye de Jumièges : la beauté d’une architecture mutilée

Où dormir à Jumièges ?

A quelques pas de l’abbaye, le domaine Le Clos des Fontaines donne l’impression d’être un peu coupé du monde. Ici, tout est fait pour prendre du bon temps : chaque chambre a une thématique et est décorée en fonction – la mienne par exemple, s’appelait Fès, une vraie plongée au Maroc !

Et pour se relaxer, direction la piscine chauffée et le spa où hammam, jacuzzi et sauna vous attendent.

 

Voyager dans le temps à Ornavik

Ornavik est un village historique porté par une association de bénévoles passionnés qui cherchent à reproduire les gestes du Moyen Âge. Ouvert une vingtaine de jours par an, l’argent collecté avec les tickets d’entrée permet d’acheter le matériel nécessaire à la construction du village.

On peut échanger avec ces passionnés qui mettent de côté leurs habits de professeurs ou d’ingénieurs pour des vêtements d’époque. On y découvre les jeux d’antan, les techniques de lancer de hache ou de sculpture sur bois. Un beau moment d’échanges qui plait autant aux grands qu’aux petits.

 

Se prendre pour Guillaume le Conquérant au château de Falaise

Le château de Falaise a connu plusieurs phases de construction, jusqu’au XIIIe siècle. Mais ses premières fortifications sont datées de la fin du Xe siècle ce qui classe Falaise parmi les premiers châteaux en pierre de Normandie. Guillaume le Conquérant est né à Falaise, non pas au château mais dans la ville ; il y aurait cependant été élevé.

Dans les années 80 et 90, le château a fait l’objet d’une vaste campagne de restauration. Celle-ci est quelque-peu surprenante car très moderne, utilisant le béton et l’acier. Cela choque surtout à l’extérieur, tant nous ne sommes pas habitués à voir de grosses masses de béton accolées à un monument historique. Mais à l’intérieur, l’utilisation de l’acier se mêle plutôt bien à l’édifice. Le parti-pris de cette restauration a été d’utiliser des matériaux modernes pour distinguer clairement l’ajout contemporain des parties plus anciennes.

Bon à savoir : le château revendique une politique d’ouverture et d’accessibilité. Aussi, le billet d’entrée permet d’entrer et de revenir au château tout au long de la journée et un forfait famille nombreuse est plafonné à 20 €. Une tablette de visite est par ailleurs remise à chaque visiteur et permet d’avoir une représentation du château tel qu’il était dans ses grandes heures, en réalité augmentée.

 

Les ruines du château de Domfront

Grâce à sa position dominante sur la vallée, Domfront était l’emplacement stratégique pour surveiller la région. Il y a 1000 ans, on y édifie un premier château en bois, remplacé il y a 900 ans par un nouveau château, en pierre. Celui-ci est massif : un gros rectangle d’environ 20 mètres de côté et des murs de 3 à 4 mètres d’épaisseur ! En 1610 on choisit de le détruire pour éviter de le laisser tomber en mains protestantes ; l’explosion du donjon disperse de gros blocs qui sont aujourd’hui encore éparpillés autour de la ruine. Il reste cependant une magnifique coursive défensive du XIIIe siècle.

 

Le château des Montgommery

Ce château a été édifié au XVIIe siècle par Gabriel II de Montgommery. Ce nom ne vous dit probablement rien mais il est pourtant intimement lié à l’histoire de France. C’est en effet son père, Gabriel Ier de Montgommery, qui blessa mortellement le roi de France Henri II lors d’un tournoi. Ce fâcheux accident fit sombrer la famille Montgommery en disgrâce ! Gabriel II tenta donc de restaurer la noblesse de sa famille en construisant un somptueux château. Celui-ci a beaucoup évolué au fil du temps, ce qu’il en reste n’est qu’une petite partie du château d’origine. Délaissé puis pillé pendant de nombreuses années, il a été racheté par la ville de Ducey dans les années 1980 qui s’attache depuis à le restaurer peu à peu.

Château des Montgommery
Château des Montgommery

Où dormir à Ducey ?

A deux pas du château, l’Auberge de la Sélune est l’endroit idéal pour se reposer. L’hôtel est charmant, en bord de rivière et le restaurant propose une cuisine gastronomique référencée au guide Michelin. Les menus sont entre 30 et 50€ (entrée, plat et dessert) et excellents !

 

L’incontournable Mont-Saint-Michel

Le monument incontournable de la Normandie reste bien entendu le Mont-Saint-Michel dont l’histoire fut marquée par les légendes, les guerres et le génie de ses architectes. Ce monument, le plus visité de province, attire les foules et pour cause : on se sent tout petit devant ce magnifique village posé sur son rocher.

L’abbaye, devenue forteresse puis prison, ne manque pas de charme et est à découvrir absolument.

Le Mont-Saint-Michel de nuit

> LIRE AUSSI : Le Mont-Saint-Michel : treize siècles d’histoire(s)

 

Découvrir la Normandie à vélo

La Normandie se prête très bien aux balades en vélo, même sans être un grand sportif grâce aux vélos à assistance électrique. De nombreux sites médiévaux du pays normand se trouvent par ailleurs sur le parcours de la véloscénie qui relie Paris au Mont-Saint-Michel.

> LIRE AUSSI : De Paris au Mont-Saint-Michel à vélo sur la Véloscénie

Pour vous accompagner pendant ce séjour à vélo, vous pouvez faire appel à Hugo de Petite Reine Normandie qui peut vous guider mais aussi se charger de transférer vos bagages d’un site à un autre.

> LIRE AUSSI : La Normandie à vélo : découverte des plages du Débarquement et du patrimoine régional

 

Pour en savoir + sur la Normandie Médiévale, vous pouvez aller rendre visite aux autres blogueurs qui m’ont accompagné pendant ce voyage : Jenny, Philomène, Laurianne et Katou.

Merci au Comité Régional de Tourisme de Normandie et à Pascal l’Agence aiRPur qui m’ont permis de redécouvrir la Normandie !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.