Comment remettre les collections au cœur de la programmation des musées ? C’est la question que se pose chaque année la Réunion des Musées Métropolitains de Rouen. Depuis huit ans, Le Temps des Collections est un événement qui révèle la richesse des collections publiques au travers d’expositions originales et audacieuses.

Cette année, six expositions sont proposées jusqu’au 24 février autour de la thématique Trésors & Mystères. Partons à leur découverte !

Au musée industriel de la Corderie Vallois – Une styliste nommée nature

Vous êtes-vous déjà demandé de quoi sont faits vos vêtements ? Comment ils sont fabriqués ? Et quel est l’impact de leur fabrication sur l’environnement, la santé et la société ? Autant de questions auxquelles cette exposition tente de répondre.

La visite commence par un regard sur les différentes matières premières : lin, soie, laine… on découvre comment elles sont produites mais aussi quelles sont les alternatives responsables qui se développent.

La suite de l’exposition s’intéresse aux découvertes faites grâce à la chimie qui ont permis de développer des fibres synthétiques et artificielles ainsi que des colorants de synthèse beaucoup plus abordables et faciles à produire mais surtout beaucoup plus polluants.

Enfin, la troisième partie se penche sur le biomimetisme, c’est-à-dire les nouvelles techniques de production plus écologiques qui copient la nature ou qui sont développées dans des matières innovantes. A titre d’exemple, sur la dernière photo ci-dessous, les robes sont réalisées en fibre de café, soie de bananier et fibres de collagène de poisson.

Pour parler de ces sujets d’actualité avec des objets du passé, l’exposition a rassemblé des pièces issues des huit musées de la Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie, une belle façon d’élargir la diffusion des collections.


Au muséum d’Histoire Naturelle – La biodiversité dévoilée !

L’exposition “Choux, hiboux, cailloux” est destinée aux enfants et aux parents. Elle préfigure la future galerie des enfants en parlant de biodiversité avec des installations ludiques. Le jeu et l’expérience permettent d’explorer des notions scientifiques et placent les enfants en tant qu’acteur de la défense de l’environnement.

Les dispositifs de médiation font aussi appel à l’ouïe et à l’odorat et ont été conçus pour que l’enfant porte la visite et emmène l’adulte dans sa découverte et non l’inverse.

Musée des Antiquités de Rouen

Au musée des Antiquités – A chacun son trésor

La bien nommée exposition “Mon précieux” nous invite à réfléchir à ce qu’est un trésor car selon les disciplines et les époques, le trésor n’a pas toujours eu le même sens. En sortant quelques pièces maîtresses des collections du futur pôle Beauvoisine (qui regroupera le musée des Antiquités et le muséum d’Histoire Naturelle), le musée présente les trésors des archéologues, des historiens de l’art et des naturalistes.

Pour l’archéologue, le trésor n’est pas qu’un coffre de bois rempli de bijoux ; ce peut être les résultats de fouilles comme un silex, des pièces de monnaies ou un objet funéraire – tous porteurs de nombreuses histoires.

Pour l’historien de l’art, les trésors sont souvent religieux à l’image des trésors des cathédrales et de leurs impressionnants reliquaires.

Et pour un naturaliste ? Un impressionnant tapa conçu en écorce de bois ou des animaux naturalisés, derniers témoignages d’espèces aujourd’hui disparues. 


Au musée des Beaux-Arts – L’histoire secrète des Chefs-d’œuvre

Les outils scientifiques modernes comme la fluorescence, l’ultra-violet, le rayonnement infra-rouge ou encore la réflectographie, permettent de plonger sous la surface des œuvres d’art et d’en percer les secrets ! Une exploration fascinante que propose le musée des Beaux-Arts grâce à l’étude d’une dizaine d’œuvres éparpillées dans les collections permanentes.

LIRE AUSSI : 3 petites histoires de grandes œuvres d’art

Le musée a par ailleurs invité l’artiste franco-marocain Mehdi-Georges Lahlou à proposer une exposition. Son travail remet en question les fondements culturels, moraux et religieux de nos sociétés et fait écho au collections d’égyptologie et de Beaux-Arts.

Le temps des collections, à Rouen

A la fabrique des savoirs d’Elbeuf – Du sous-sol à la cathédrale

Cette dernière exposition vous invite à un voyage un peu particulier : celui des pierres qui constituent nos monuments. De la formation de la pierre à son assemblage en passant par son extraction et son façonnage, traversez le temps ! Une exposition à voir jusqu’au 26 avril.

Collections des musées à Rouen
© Réunion des musées métropolitains Rouen Normandie

Pour aller plus loin…

Vous souhaitez en savoir plus sur le Temps des Collections ? Retrouvez l’interview de Joanne Snrech, conservatrice du patrimoine au musée des Beaux-Arts de Rouen ou rendez-vous sur le site de la Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie.

Des personnes ont réagi à cet article
Voir les commentaires Hide comments
Comments to: A Rouen, les musées placent les collections au cœur de leur programmation
Write a response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X