Léonie est en avance

L’auteur de vaudevilles le plus joué dans les théâtres français s’offre un petit coup de jeune pour ce printemps, et on ne peut que s’en réjouir. La jeune comédienne et metteuse en scène Emilie Lecouvey, que nous avions déjà remarqué dans Blondie et Brunette, s’emploie avec brio à faire découvrir et redécouvrir Georges Feydeau à son public.

Si vous souhaitez passer un moment sympathique entre amis ou bien tout simplement emmener votre famille au spectacle, misez sur une valeur sûre ! C’est ainsi qu’au Théo-Théâtre vous retrouverez tous les samedis un trio de Feydeau. Trois spectacles enlevés y sont joués, tous trois à partir de textes connus du célèbre auteur, tels que Le Dindon ou Léonie est en avance ou bien à partir de textes moins connus avec Un monsieur qui n’aime pas les monologues.

Cette dernière pièce alterne les saynètes entre deux comédiens, une jeune femme qui remixe les répliques façon hip-hop et un jeune acteur qui prend des allures tantôt de doux rêveur à la Mime Marceau tantôt celles d’un cynique survolté très contemporain. Ce spectacle quasiment jamais mis en scène dévoile aux spectateurs une part méconnue  de la production du dramaturge, c’est là un de ces mérites : nous surprendre avec un auteur pourtant joué et rejoué. Nous croyons tous connaître Feydeau par coeur et voilà que preuve nous est faite du contraire ! Et cela nous démontre encore une fois que le théâtre reste une ressource inépuisable de divertissement.  La jeune metteuse en scène mentionnée plus haut a ainsi investi avec ses comédiens un texte rare et étonnant, qui laisse à réfléchir sur des sujets graves comme la fin d’une vie ou le désamour au sein d’un couple…mais sans oublier de nous faire rire ! Castigat ridendo mores comme le résume la célèbre devise que s’est donnée le théâtre depuis Molière : la comédie « apprend tout en divertissant », ou plus précisément « châtie les moeurs en riant ».

Nous le remarquons encore une fois, le Théo-Théâtre, petit théâtre à l’esprit convivial  accueille volontiers et avec bienveillance les créations des jeunes acteurs du spectacle vivant. En effet,  des spectacles tel que La Louve que nous avions beaucoup aimé a fait ses premiers pas sur ses planches, alors qu’il est désormais sur les rangs pour être joué à Avignon cet été. A priori sans prétention, ce théâtre séduit : il  convainc par la bonne humeur avec laquelle vous êtes reçus et compte sans rougir ses habitués… Mentionnons par ailleurs que la compagnie La Strada, qui signe l’interprétation et la mise en scène réussie, -émaillée de chansons françaises reprises à sa sauce- du Dindon est installée en résidence depuis l’ouverture du lieu. Elle y propose des ateliers tout public pour qui veut se lancer dans l’expérience du jeu.

La programmation diversifiée de ce lieu mélange classiques et adaptations inédites (telle Carmilla, adaptation de la sulfureuse et saphique histoire de vampires au XIXème siècle jouée ce mois-ci). Elle fait le pari à la fois de l’ouverture et du divertissement. A n’en pas douter, parmi la gamme des Feydeau à l’affiche, vous trouverez certainement de quoi vous faire votre petite idée à son sujet.

 

Informations pratiques :

Théo-Théâtre
20, rue Théodore Deck, Paris, 15ème.

Léonie est en avance le samedi à 17h30
Le Dindon le samedi à 19h30
Un monsieur qui n’aime pas les monologues le samedi à 21h

PARTAGER
Etudiante en histoire de l’art, je cultive Paris depuis que je l’habite, de façon permanente, depuis deux ans déjà. Je vous parlerai de ce que j’y vois, de ma sympathie pour les choses plus ou moins « culturellement identifiables ». Je passe plusieurs fois dans la semaine vérifier si Hippomène poursuit toujours Atalante, que jamais il ne rattrapera, tout figé dans le marbre qu’il est, cour Marly, au Louvre. Vous pouvez donc souvent me trouver dans les musées, en compagnie du SMV, nom de code du groupe « Un Soir, un Musée, un Verre », à Orsay, dans les galeries d’art, à la Fondation Cartier… Ou tout à fait ailleurs. Car « la vraie vie …»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here