Rattaché au Ministère de la Culture, le Centre des monuments nationaux (CMN) est un établissement public qui a pour missions de conserver les monuments placés sous sa responsabilité et d’ouvrir à la visite une centaine de monuments.

Pour valoriser ce patrimoine auprès du grand public, les équipes du CMN sont particulièrement actives sur internet. Pour en savoir davantage sur cette facette de leur métier nous avons posé 5 questions à Juliette Huvet, en charge de l’animation des réseaux sociaux pour le CMN.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Juliette et je travaille au Centre des monuments nationaux qui gère une centaine de monuments partout en France comme l’abbaye du Mont-Saint-Michel, l’Arc de triomphe, le château et les remparts de Carcassonne…
J’ai suivi des études d’Italien à Paris 4, d’Etudes européennes à Paris 3 et de Politiques et gestion de la Culture à Paris 8. A l’époque, il n’existait aucune formation en « community management ».

En quoi consistent tes missions au Centre des Monuments Nationaux ?

Je suis en charge de l’animation des réseaux sociaux : l’établissement est présent sur Facebook, Twitter, Youtube et Instagram. À travers ces comptes, je présente l’ensemble des monuments que nous gérons, je fais la promotion des événements et activités qui y sont proposés tout au long de l’année… Tous, sans exception, pas de jaloux !
Au quotidien : je rédige les posts, je réponds aux commentaires, j’organise des jeux, je prépare des vidéos en direct sur Periscope ou Facebook, je fais de la veille sur des dernières nouveautés… C’est un travail de tous les instants car nous essayons d’être les plus réactifs possible. Être community manager, c’est être un couteau-suisse. Je suis tour à tour agent d’accueil, médiatrice, graphiste de l’extrême, voix off pour les « live »…
Vous voulez avoir une petite idée de ce que cela peut représenter ? Depuis mon arrivée, je pense avoir rédigé près de neuf cent posts Facebook et plusieurs milliers de tweets ! Heureusement, je suis bien entourée par mes collègues de choc de l’équipe de la communication. Il est essentiel de pouvoir échanger sur des projets, des idées car nous cherchons toujours à être innovants et créatifs.

Qu’est-ce que tu préfères dans ton métier ?

Lire et écrire, idéal pour une littéraire comme moi ! Mon métier permet de parfaire mes connaissances historiques, architecturales puis de les retranscrire sur les réseaux sociaux. Il est primordial que les contenus soient à la portée de tous : spécialistes, historiens, grand public, familles… Il faut donc présenter les choses de façon ludique voire décalée pour donner envie à tout le monde de découvrir la richesse de nos monuments et comprendre les enjeux qui entourent la conservation du patrimoine aujourd’hui. Un challenge de tous les instants !

Peux-tu nous raconter une de tes histoires préférées au CMN ?

Une de mes histoires préférées est celle du château de Montal, majestueux château de style Renaissance, situé dans le Lot. Il a survécu à bien des péripéties dont un épisode particulier de la Seconde Guerre mondiale. Le château de Montal avait en effet été choisi pour abriter certaines œuvres du musée du Louvre dont la fameuse Joconde. Durant près de deux ans, le tableau est resté tapi dans les caves du château à l’abri du temps et des hommes. Quand les Alliés ont débarqué en 1944, l’équipe a placé dans le pré, face au château, de grosses lettres blanches visibles du ciel qui formaient trois mots : « Musée du Louvre » de sorte que les aviateurs ne bombardent pas le monument.
On connait tous la fin : après la Libération, Mona Lisa reprit le chemin du Louvre où elle est encore exposée aujourd’hui. Si vous visitez le monument, vous rencontrerez certainement le regard d’Henri II : il s’agit d’un tableau mis en dépôt par le musée du Louvre en signe de reconnaissance.

Chateau de Montal
Chateau de Montal © Centre des Monuments Nationaux

Quel est le monument que tu recommandes tout particulièrement aux lecteurs de Culturez-vous ?

C’est une question difficile car le CMN ouvre à la visite des monuments très variés allant des sites gallo-romains qui captiveront les passionnés d’archéo aux villas d’architectes du XXe siècle en passant par des châteaux incroyablement forts, des abbayes enchanteresses… Impossible de choisir en quelques lignes !
J’ai commencé à travailler au CMN en tant que chargée de communication au château de Champs-sur-Marne et suis toujours restée très attachée à ce monument que je conseille vivement à tous vos lecteurs franciliens mais pas seulement !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here