Et si vous partiez en vacances dans l’Aube ? Aucun risque de vous ennuyer là-bas : entre la ville de Troyes et ses maisons typiques à pans de bois, les caves de champagne et les nombreuses activités en plein air, les occupations ne manquent pas ! Mais c’est une autre facette de l’Aube qui m’a attiré : la rencontre avec les nombreuses personnalités qui ont marqué le territoire.

De Camille Claudel à Napoléon en passant par Renoir, Flaubert et les Templiers, je vous propose dans ce guide de voyage un itinéraire 100 % culturel dans l’Aube, dans les pas des Illustres…

L’Aube en bref

Carte de l'Aube
  • Quand y aller ? Tout au long de l’année pour visiter les musées de la région. Privilégiez les beaux jours si vous souhaitez, en plus, faire des balades en plein air (randonnée ou vélo).
  • Combien de temps y rester ? Depuis Paris, il est possible de faire une escapade en une journée seulement pour découvrir seulement Troyes ou bien Nogent-sur-Seine. Pour profiter pleinement de la destination, il est cependant préférable de prévoir plusieurs journées, à ajuster selon le nombre d’activités que vous souhaitez faire.
  • Comment y aller ? Troyes est la porte d’entrée de l’Aube, facilement accessible en train depuis de nombreuses grandes villes. Depuis Paris, vous pouvez également rejoindre Nogent-sur-Seine en 1h seulement.
  • Comment se déplacer dans l’Aube ? Un réseau de bus existe pour rallier les différentes villes de l’Aube mais une voiture est quasi indispensable pour pouvoir explorer le département en toute liberté.

Retrouvez toutes les adresses mentionnées dans cet article sur cette carte !

Nogent-sur-Seine : à la recherche de Camille Claudel et de Flaubert

Certains musées sont de vraies merveilles, des lieux coupés du reste du monde où l’on plonge tout entier dans un univers artistique captivant. Le jeune musée Camille Claudel de Nogent-sur-Seine en fait partie.

Musée Camille Claudel de Nogent-sur-Seine dans l'Aube
Le musée Camille Claudel de Nogent-sur-Seine

Avec cet établissement flambant neuf, la ville rend hommage à cette sculptrice qui a été l’une de ses anciennes habitantes puisque Camille Claudel y a passé son adolescence et s’est formée aux côtés d’Alfred Boucher avant de partir travailler dans l’atelier de Rodin. 

Grâce à l’acquisition de la plus grosse collection d’œuvres de Camille Claudel en 2008, Nogent-sur-Seine présente dans ce musée un vaste panorama du travail de cette sculptrice mais aussi un tour d’horizon de la sculpture française. L’objectif étant de donner un aperçu des oeuvres que Camille Claudel a pu côtoyer, celles qui ont forgé son regard et ainsi de mieux percevoir la singularité de cette femme artiste qui représentait si bien les émotions.

Le musée Camille Claudel est un lieu enchanteur, une véritable immersion dans le beau qui justifie à lui-seul que l’on aille passer une journée à Nogent-sur-Seine. A voir absolument ! – http://www.museecamilleclaudel.fr/

Mais Camille Claudel n’est pas la seule personnalité de Nogent. La ville a également accueilli plusieurs fois Gustave Flaubert dont nous célébrons cette année le bicentenaire de sa naissance. L’écrivain y venait régulièrement rendre visite à des cousins, et s’est inspiré de plusieurs lieux Nogentais pour son roman L’éducation sentimentale paru en 1869. Vous pouvez ainsi découvrir la ville en suivant la « promenade Flaubert » qui vous conduira sur les traces de l’illustre écrivain. Plusieurs panneaux vous permettront de lire des extraits de son œuvre en regard des lieux qui les ont inspirés, à l’image de la maison de la Turque (en photo ci-dessous) que Flaubert avait imaginé en maison close :

« Ce lieu de perdition projetait dans tout l’arrondissement un éclat fantastique (…). Les fenêtres en tremblaient pour leur mari, les bourgeoises redoutaient pour leur bonne, parce que la cuisinière de M. le sous-préfet y avait été surprise ; et c’était bien entendu l’obsession secrète de tous les adolescents. »

En savoir + : Gustave Flaubert à Nogent-sur-Seine

Maison de Flaubert à Nogent-sur-Seine
La maison où Gustave Flaubert séjournait

Comment se rendre à Nogent-sur-Seine ?

Rien de plus simple : depuis la gare de Paris Est, plusieurs trains vous y emmènent chaque jour en moins d’une heure. Et si vous venez de Troyes, une demi-heure suffit. Comptez 5 à 10 minutes à pied ensuite pour rejoindre le musée Camille Claudel et le centre historique depuis la gare de Nogent-sur-Seine.

Astuce : faites un tour au Bateau Lavoir

Sur les quais, un ancien bateau lavoir a été reconverti en office de tourisme. N’hésitez donc pas à vous y rendre pour glaner de précieuses informations sur les lieux à visiter dans les environs ou tout simplement pour vous orienter dans la ville – Quai Carbonel

Où déjeuner ?

Faites une pause au Numéro Vins, un établissement qui, comme son nom l’indique, permet de déguster un bon verre, notamment autour de planches de fromages ou de charcuteries – 5 rue de l’Etape au vin

A voir autour de Nogent-sur-Seine

Le château de la Motte Tilly

Aller au château de La Motte-Tilly c’est comme rendre visite à un riche ami. Cette demeure est tellement accueillante que l’on s’y sent rapidement chez soi et que l’on se verrait bien y poser ses valises ! Situé à seulement 5 km de Nogent-sur-Seine, profitez donc de votre passage dans la ville de Camille Claudel pour aller pousser les portes de ce château enchanteur.

Malheureusement on n’y accède que par une route nationale ce qui rend très compliqué son accès en vélo ou à pied. Optez plutôt pour la voiture ou un taxi.

EN SAVOIR + : Visite du château de la Motte Tilly

Visiter l'Aube : le Château de La Motte Tilly
Château de la Motte Tilly © Pauline Darley

La collégiale de Villemaur

A une trentaine de kilomètres de Nogent-sur-Seine, partez découvrir la collégiale de Villemaur. Construite aux XIe et XIIe siècles lorsque le village a connu une période faste, cette collégiale est tombée en désuétude au XVe siècle quand l’épidémie de peste fit partir les habitants. Rebâtie par la suite, elle se distingue par son clocher en bois, un “clocher des pauvres” qui témoigne du peu de moyens de la population.

Mais le plus impressionnant se trouve à l’intérieur puisque l’on y trouve un jubé qui fête cette année ses 500 ans. Les jubés marquaient une séparation entre le chœur et la nef des églises, distinguant ainsi la partie dédiée aux fidèles de celle réservée au clergé. Suite à une réforme liturgique au XVIe siècle visant à rendre visible le chœur par les fidèles, la plupart des jubés ont été détruits si bien qu’il n’en reste qu’une cinquantaine en France. Il est donc particulièrement remarquable que le jubé de Villemaur soit parvenu jusqu’à nous, d’autant plus que celui-ci est en bois. Malheureusement, cette collégiale n’est pas accessible en transports en commun, il vous faudra donc avoir une voiture pour pouvoir vous y rendre.

Guide de voyage dans l'Aube : collégiale de Villemaur-sur-vanne
Le jubé de la collégiale de Villemaur-sur-Vanne

Aujourd’hui la Collégiale de Villemaur-sur-Vanne a besoin d’être restaurée. Une campagne de financement participatif est ouverte sur la Fondation du Patrimoine si vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice !

Un autre jubé est visible dans l’Aube, à l’église Sainte Madeleine de Troyes.

Brienne-le-Château : rencontre impériale avec Napoléon

Guide de voyage dans l'Aube sur les pas de Napoléon

En cette année 2021, difficile de passer à côté de Napoléon puisque nous fêtons le bicentenaire de la mort de Napoléon. Dans la ville de Brienne-le-Château, l’ombre de l’empereur est bien visible : une de ses statues vous accueille devant la mairie !

Si Napoléon est si présent ici c’est qu’il y est passé à trois reprises : il y a séjourné entre 1779 et 1784 au sein de l’école militaire, il y fit un court passage en 1805 sur son chemin vers l’Italie où il allait se faire couronner puis il y revint en 1814 à l’occasion de la bataille de Brienne.

Du passage de l’empereur et de ses troupes sur ces terres, la ville garde quelques souvenirs. Vous y trouverez la tombe de l’Amiral Basque dans le cimetière, une statue du Maréchal Sylvain Jacques Valée et surtout un musée Napoléon qui prend place depuis la fin des années 60 dans ce qu’il reste de l’ancienne École Militaire où l’empereur fit ses classes.

Musée Napoléon à Brienne-le-château
L’entrée du musée Napoléon de Brienne-le-Château

Ce musée adopte une présentation thématique qui évoque l’image de Napoléon, ses batailles militaires, ses réformes administratives et bien sûr son passage à l’école de Brienne. – https://www.musee-napoleon-brienne.fr/

Profitez de votre venue à Brienne pour aller voir l’église et en observer les vitraux situés au-dessus du chœur qui ont été offerts par l’Empereur.

Eglise dans l'Aube, vitraux

Comment aller à Brienne-le-Château ?

Il existe une ligne de bus, la ligne BRI 13 qui relie Brienne à Troyes mais le plus simple reste la voiture.

Où déjeuner ?

Arrêtez-vous à la Table du 13 bis pour un repas gourmand autour de plats traditionnels – 13 bis Boulevard Napoléon

Avalleur : sur les traces des Templiers

Au XIIe siècle, la terre d’Avalleur a été donnée à l’ordre du Temple. De multiples dons ont permis à cette commanderie de se développer considérablement. Il s’agissait d’une grande ferme dont une partie des revenus permettaient de financer les Croisades.

En 1307, les templiers sont arrêtés et leurs biens dispersés. La commanderie d’Avalleur passe alors dans les mains des Hospitaliers et devient l’une des plus riches de l’Ordre.

Sur les traces des templiers dans l'Aube
La chapelle d’Avalleur

Il s’agit de l’un des rares ensembles de l’époque templière encore conservés en France que le département de l’Aube accompagné de médiateurs et bénévoles s’efforce de faire revivre. Chaque été, de nombreuses animations sont proposées pour faire revivre l’histoire de la commanderie. Vous y trouverez des visites guidées, chasse au trésor en famille, ateliers artistiques pour les enfants, portes ouvertes des fouilles archéologiques…

EN SAVOIR + : La programmation 2021 de la Commanderie Templière d’Avalleur

Essoyes : dans les pas de Renoir

Profitez de votre passage à Avalleur pour faire un petit détour et aller découvrir Essoyes, ville de cœur d’Auguste Renoir qui y a séjourné une trentaine d’étés en quête de calme et d’inspiration. La maison de sa famille, aujourd’hui classée maison des Illustres, permet de plonger dans l’univers du peintre dans une visite aussi touchante que passionnante.

EN SAVOIR + : Sur les traces d’Auguste Renoir à Essoyes

Maison des Renoir à Essoyes
Maison des Renoir à Essoyes

Où dormir dans l’Aube ?

L’offre hôtelière est riche dans l’Aube mais je vous recommande de poser vos valises à Troyes dont le cœur historique est particulièrement charmant et qui pourra facilement vous servir de ville-étape entre deux visites.

Je vous conseille notamment le Brit Hôtel Les Comtes de Champagne situé dans le cœur de la ville dans une maison typique à pans de bois. Les chambres sont d’un style médiéval avec lits à baldaquins mais les commodités sont modernes, de quoi profiter du charme des demeures anciennes sans renoncer à son confort !

Où dormir dans l'Aube ?

Autres activités dans l’Aube

Slow tourisme, visites autour du Champagne, session shopping, balades à vélo, activités en famille… l’Aube propose de nombreuses activités ! Vous trouverez plusieurs idées d’expériences sur le site Aube en Champagne.

Vous hésitez encore à aller dans l’Aube ? Retrouvez 5 bonnes raisons d’aller y passer un week-end !

Bon voyage ! 😉


Article réalisé en partenariat avec l’Agence Départementale du Tourisme Aube en Champagne. Merci à Sandy de l’ADT pour son accueil chaleureux et à Clarisse de l’agence Airpur pour l’organisation de mon séjour.

Des personnes ont réagi à cet article
Voir les commentaires Hide comments
Comments to: De Camille Claudel à Napoléon : voyage dans l’Aube dans les pas des Illustres
  • 9 août 2021

    Heerlijk logeren in la Chaumière in Arsonval.(Susans Hotel) heel lekkere keuken! En vlakbij, de champagnekelder van Nicolo et Paradis. Proef zijn champagnebier!!

    Reply
Write a response

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X