- Publicité -

Le temps d’un weekend je suis parti à la découverte de la capitale du plat pays qui n’est pas le mien : Bruxelles. Une visite sous la pluie et donc plutôt orientée vers les musées (on ne se refait pas), les restaurants (idem) et les passages couverts. Voici donc un aperçu de la ville !

 

La Grand Place

Située en plein centre ville vous ne pourrez pas passer à côté de cette place considérée comme l’une des plus belles du monde. Vous y verrez notamment l’Hôtel de Ville et la Maison du Roi dont l’architecture est remarquable.

Même si la place a connu des heures sombres (bûchers pendants l’inquisition, décapitations, bombardements et autres joyeusetés dans ce genre), elle est aujourd’hui un lieu de fête. À la tombée de la nuit vous y croiserez de nombreux badauds qui s’y réunissent dans une bonne ambiance.

 

Les Galeries royales Saint-Hubert

Les galeries de la Reine, du Roi et des Princes comptent parmi les plus anciennes galeries d’Europe. Inaugurées en 1847, elles sont l’oeuvre de l’architecte Jean-Pierre Cluysenaar.

On y trouve de nombreuses boutiques dont plusieurs chocolatiers – eh oui, le chocolat Belge n’est pas un mythe !

 

Le Manneken Pis et la Jeanneke Pis

Ce personnage grivois qui satisfait ses besoins au vu et su de tous, amuse les badauds. Littéralement, le Manneken Pis signifie le gamin qui pisse. Il serait le symbole de l’indépendance d’esprit des Bruxellois.

Son origine étant floue, elle donne lieu à de nombreuses histoires. Pour certains il serait la représentation d’un enfant qui a éteint à sa manière la mèche d’une bombe destinée à incendier la ville. Pour d’autres il s’agirait du tout jeune duc de Lotharingie Godefroid III qui, par ce geste insolite, aurait donné du courage à ses partisans lors d’une bataille.

Quelques anecdotes autour du Manneken Pis :

  • La statue a été volée plusieurs fois, y compris par des soldats français en 1747. Pour calmer l’affront, Louis XV a dû décorer l’enfant de la Croix de Saint Louis, lui offrir un habit de chevalier et le droit de porter l’épée !
  • Cette statue n’est pas la version originale qui a été détruite plusieurs fois. L’exemplaire le plus ancien est conservé à la Maison du Roi.
  • Pour certaines occasions, le jet d’eau est remplacé par de la bière !
  • Le Manneken Pis dispose d’une importante garde-robe constituée de pas moins de 932 costumes

Le Manneken Pis n’est pas le seul à faire ses besoins dans la ville. Depuis 1985, la Jeanneke Pis l’accompagne, il s’agit de son pendant féminin qui symbolise la fidélité. Et depuis 1999 les deux coquins ont un compagnon : le Zinneke Pis qui représente un chien urinant sur une borne.

 

La Cathédrale Saints Michel et Gudule

Construite à partir de 1226 et achevée autour de 1500, la cathédrale mérite d’y consacrer un petit moment. Prenez le temps d’en observer les vitraux et l’orgue mais aussi – et surtout – la superbe chaire. Sculptée en 1699 par Hendrik Frans Verbruggen, elle représente Adam et Ève chassés du paradis terrestre.


 

Bruxelles : ville du 9ème art

La capitale Belge se passionne pour la Bande Dessinée. Outre le musée de la BD et la fameuse boutique Tintin qui ne désemplit pas (à proportion de la bourse des ayants droit d’Hergé), on trouve dans toute la ville des signes de cet amour pour les bulles avec de larges fresques qui décorent les immeubles.

Il faut dire que les Belges ont le crayon qui les démangent. Les Schtroumpf, Torgal, Leonard, Blake et Mortimer, Cédric…. tous ces personnages sont l’oeuvre de nos voisins.

 

Le Mont des Arts

L’amour des Belges pour la Culture ne se limite pas aux dessins : la ville n’a pas à rougir de son offre muséale. Dans le bien nommé quartier du Mont des Arts on trouvera le Musée des Instruments de Musique (MIM) – dont l’architecture au style Art Nouveau fait rêver – ainsi que les musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique. Ces derniers conservent une collection qui couvre une période allant du XVe au XXIe siècle et présentée au sein de quatre musées :

  • Le musée Old Masters
  • Le musée Fin de Siècle
  • Le musée Moderne
  • Le musée Magritte

A lire pour en savoir plus, l’article dédié à ces musées.

 

Gaufres, frites et brunch : passion gras !

Si vous allez à Bruxelles, il faut mieux avoir un bon estomac. Arrivez le ventre creux et prévoyez une diète pour les deux mois qui suivront votre retour. Gaufres, frites, bières et bien sûr chocolats ne sont qu’un exemple des nombreuses tentations auxquelles vous devrez faire face dans chaque rue.

Je n’ai pas pu tester suffisamment d’adresses pour vous recommander la meilleure gaufre / fritte / chocolaterie bruxelloise mais je vous conseille vivement le brunch de chez Chaff (18 €), Place du Jeu de Balle 21-22.

 

Bruxelles en musique

Pour découvrir Bruxelles en musique, le site Bruxelles ma Belle invite des musiciens à jouer dans différents lieux de la capitale. Une façon originale de découvrir la ville et de jolies voix.

Je vous laisse donc avec BXL Bleuette de Françoiz Breut :

 

Un weekend à Bruxelles : à partir de 150 euros

Grâce au Thalys, le trajet Paris-Bruxelles se fait en moins d’1h30 ! Des billets sont en vente à partir de 29 € l’aller mais pour obtenir ce tarif il faudra vous y prendre très tôt.

Pour l’hébergement, vous trouverez des logements corrects autour de 50 € la nuit sur Airbnb.

Les tarifs des Musées Royaux sont très abordables puisque le billet combiné permettant d’accéder aux musées Magritte, Fin de Siècle et Old Masters est à 13 € (3 € pour les moins de 26 ans).

Quant au miam, cela dépendra de votre gourmandise !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.