Enchâssée dans une falaise Périgourdine, la grotte du Grand Roc est un joyau naturel présentant une véritable forêt minérale. Mais comment se forment ces surprenantes cristallisations ? Petit cours de géologie appliquée.

 

La découverte de la grotte du Grand Roc en 1924 par Jean Maury

La découverte de la grotte se fait en 1924 lorsque le spéléologique et préhistorien Jean Maury observe un filet d’eau sortant d’une falaise de la commune des Eyzies. Se doutant de l’existence de possibles prolongements derrière cette petite ouverture, il a consacré deux années à percer un tunnel dans la roche avant de déboucher sur la grotte. Elle est ouverte à la visite depuis 1926.

A l’inverse de la grotte de Lascaux située non loin, la grotte du Grand Roc n’a pas été explorée par l’homme préhistorique, ne vous attendez donc pas à y voir des peintures rupestre. En revanche vous y découvrirez l’une des plus étonnantes créations de Mère Nature !
Contrairement à ce que pourrait laisser penser son nom, la grotte du Grand Roc est relativement petite mais elle est remarquable par la variété des minéraux qu’elle réserve.

 

Une forêt minérale

La grotte du Grand Roc se présente comme une immense géode, c’est-à-dire une cavité rocheuse remplie de cristaux. Elle permet de voyager très, très, très loin dans le temps, à l’époque où la mer était présente dans cette partie du pays, comme en témoignent les fossiles de coquillages que l’on peut y observer.

Grotte du Grand Roc
Fossile d’un coquillage, témoin de la présence de la mer

A l’intérieur, les stalactites (cristallisations qui Tombent) et stalagmites (qui Montent) se comptent par centaines mais vous pourrez également y voir des triangles de calcite et des fistuleuses (fines stalactites).

 

Comment se forment les stalactites et stalagmites ?

Quand il pleut au-dessus de la falaise, l’eau traverse de la matière organique en décomposition (végétaux ou animaux morts) et se charge en gaz carbonique. Cette eau gazeuse et acide dissout la roche calcaire puis, en tombant, en dépose une petite quantité sous forme solide. Par goutte-à-goutte, une excroissance se forme. Ce processus est extrêmement long puisque seulement quelques millimètres se créent en un siècle, c’est dire si l’on se sent jeune dans une telle cavité !

 

Une grotte toujours vivante

En visitant cette grotte, il y a de grandes chances pour que vous receviez sur le visage quelques gouttes d’eau. C’est que la grotte vit toujours ! La nature continue à faire son travail et les minéraux se forment encore, lentement mais sûrement. Les anglais ont un terme poétique pour désigner ces gouttes qui vous tombent sur la tête, ils appellent cela des “cave kiss”.

Pour recevoir l’un de ces baisers, rendez-vous dans la grotte du Grand Roc !

 

Informations pratiques :

Grotte du Grand Roc
Avenue de Laugerie, 24620 Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil

Adulte : 7 € / Enfant de 5 à 12 ans : 5 € / Gratuit pour les moins de 5 ans

Horaires variables en fonction des périodes de l’année, à consulter sur le site de la grotte.

PARTAGER
Jeune trentenaire et vieux blogueur. Fondateur de Culturez-vous et organisateur de l’association "Un Soir, un Musée, un Verre". Flâneur professionnel et éternel curieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here