L’univers intrigue autant qu’il inspire. Depuis la nuit des temps il est un sujet de questionnement pour les scientifiques mais aussi pour les artistes ! On doit à Einstein ces mots : “La chose la plus belle qui soit est le mystère de l’Univers… berceau de l’art et de la science.”

C’est autour de ce thème passionnant que s’articule la nouvelle exposition du Musée de La Poste. “Rêver l’univers” invite treize artistes contemporains à nous présenter leur vision de l’univers dans une exposition 100 % onirique ! Voici une sélection de quelques-unes de leurs œuvres, à découvrir jusqu’au 10 janvier 2021.

Félicie d’Estienne d’Orves, Mars, Uranus – Etalons lumière

Combien de temps met de la lumière en provenance de Mars ou d’Uranus pour nous parvenir ? Sur ces mètres étalon, Félicie d’Estienne d’Orves matérialise cette durée (entre 3 à 22 minutes pour Mars ; 2h23 à 2h55 pour Uranus) en utilisant les données en temps réel communiquées par la NASA. Si cette durée varie autant c’est bien sûr car la distance entre la Terre et ces planètes évolue constamment. Une installation originale qui nous aide à prendre conscience de la taille de notre système solaire.

Vladimir Skoda, Kora

L’artiste présente plusieurs oeuvres dans cette exposition, avec de nombreux jeux de miroirs. Sur celle-ci il utilise une sphère (symbole de perfection) qui se balance. Vue d’un certain angle, son reflet vient former un trou noir.

Nicolas Baier, Hublot 54 AUR

Coup de coeur pour cette création de Nicolas Baier qui a représenté un catalogue de 120 000 étoiles cartographiées par le satellite Hipparcos entre 1989 et 1993. Une impression en plusieurs couches permet de voir cette cartographie en relief. On constate un gros rassemblement d’étoiles au centre, c’est bien sûr là que se trouve la terre et donc à partir de ce point que l’on a pu observer le plus d’étoiles.

Fait amusant : les données de cette oeuvre sont aujourd’hui largement dépassées : le satellite Gaia, toujours en activité, continue de recenser de nouvelles étoiles, on en compte désormais plus d’un million !

Thomas Brummett, Infinities

Ces étranges photographies évoquent bien sûr les images du cosmos mais à y regarder de plus près, elles ont quelque chose d’inhabituel. Il s’agit d’un photomontage : Thomas Brummett a superposé des images prises par le télescope Hubble à une photographie de son environnement immédiat (fleurs, poussières, flocons de neige…) créant ainsi un nouvel univers.

Marina Gadonneix, The average colour of the universe

Quelle est la couleur moyenne de l’univers ? Spontanément, on pencherait plutôt vers le noir mais il n’en est rien ! Une équipe de chercheurs a mélangé l’ensemble des sources lumineuses émises par 200 000 galaxies, il en ressort cette couleur beige baptisée poétiquement “cosmic latte”.

Patrick Bailly-Maitre-Grand, Passoire à photons

L’univers ne serait-il pas chez soi ? Le photographe Patrick Bailly-Maitre-Grand a créé un nouveau ciel en utilisant simplement une passoire retournée, le rendu est renversant !

Julien Mauve, Greetings from Mars

Toujours autour d’un travail de photographie, Julien Mauve est allé dans l’Ouest Américain où les paysages arides évoquent ceux de la planète Mars. Il met en scène un couple d’astronautes qui se balade sur cette planète comme des touristes, photographiant leurs découvertes et réalisant des selfies. Une façon amusante de pointer du doigt une tendance à l’hyperconnexion de nos sociétés qui pousse à partager nos découvertes sur les réseaux sociaux en temps réel.

David Spriggs, Vision

En utilisant de la peinture acrylique sur plusieurs feuilles transparentes superposées, David Spriggs crée cette impressionnante installation qui donne l’impression de voir une explosition, un trou noir, l’hyperespace (chacun y verra ce qu’il souhaite) en trois dimensions. Bluffant !

Beaucoup d’autres oeuvres vous attendant au musée de La Poste, je ne vous ai présenté ici qu’un petit aperçu de l’exposition que je vous encourage vivement à aller voir pour découvrir toute la diversité des oeuvres proposées autour de ce thème passionnant qui intrigue tant.

Bon plan : l’exposition est gratuite les jours de pleine lune, à savoir les 1er et 31 octobre, 30 novembre et 30 décembre.

LIRE AUSSI : Au musée de La Poste, l’histoire pas si timbrée de la correspondance

Bonne visite !


Informations pratiques

Adresse :
Musée de La Poste
34 boulevard de Vaugirard
75015 Paris

Horaires :
Tous les jours, sauf le mardi, de 11h à 18h
Nocturne le jeudi jusqu’à 21h sauf le 17 septembre

Temps restant :
Jusqu’au 10 janvier 2021.

Il vous reste 109 jours pour aller voir cette exposition

Site internet :
https://www.museedelaposte.fr/

Tarifs :
Plein tarif 7€
Tarif réduit 5€
Gratuit pour les moins de 18 ans

Article proposé en collaboration avec le musée de La Poste

Comments to: Quand l’univers inspire les artistes : une exposition à voir au musée de La Poste

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X