Souvenez-vous, en avril je vous parlais de la jeune Pauline Drand qui s’apprêtait à sortir un double EP. Depuis, ledit EP est disponible et j’ai eu un coup de cœur pour le titre Aux jours de juillet. Je me dépêche donc avant que le mois d’août ne fasse son apparition pour vous présenter cette chanson extrêmement bien écrite qui retrace les aléas d’une histoire de cœur.

Cette mélodie m’évoque tout un tas de choses, du Courage des oiseaux de Dominique A

Et les oiseaux savent mieux que nous partir pour s’abriter
Ils volent vers l’est et nous on reste là, à se regarder

… jusqu’à Marguerite Duras et son magnifique roman La pluie d’été.

Et alors je m’allongerai dans l’herbe pour me réchauffer,
À tes côtés évidemment et puis j’oublierai
Qu’il y a décembre et février et puis parfois janvier
Qu’il y a des cendres sous nos pieds, de la pluie, en été

Bref, j’adore alors si comme moi vous tombez sous le charme de Pauline, vous pouvez écouter le reste de ses chansons sur Bandcamp et la suivre sur Facebook.

Alors on rit comme si jamais, alors on rit comme si jamais, les larmes ne coulaient…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.