Le musée de Cluny rouvre ses portes aujourd’hui après un vaste chantier de modernisation. Ce chantier, imaginé il y a plus de 10 ans et commencé en 2015, a permis une mise en accessibilité du musée physique et intellectuelle, via un parcours entièrement revu et désormais accessible aux personnes à mobilité réduite.

Quelle est l’histoire du musée de Cluny ? Que peut-on y voir ? Tour d’horizon dans cet article !

L’histoire du musée de Cluny

Le musée de Cluny de Paris est le seul musée national dédié au Moyen Âge. Et si celui-ci est situé en plein cœur de Paris, ce n’est pas le fruit du hasard !

Dès le XIIIe siècle, le site accueillait l’un des collèges du puissant ordre monastique de Cluny, établi en Bourgogne. Ce site permettait une implantation près du pouvoir parisien et accueillait les novices pendant leur cursus universitaire.

A partir de 1485, la construction de l’actuel hôtel particulier commence, à la demande de Jacques d’Amboise, abbé de Cluny. Il souhaitait un bâtiment à la hauteur de son statut et ne lésina pas sur les matériaux et les décors. L’hôtel intégra par soucis économique les thermes gallo-romains datés des 1er et 2e siècles avant notre ère que l’on peut encore admirer aujourd’hui au cœur du musée. Avec son style gothique, sa chapelle du XVe siècle et son mur crénelé, l’hôtel des abbés de Cluny est un chef d’œuvre du Moyen Âge !

Musée de Cluny
Extérieur du musée de Cluny

Au XIXe siècle, Alexandre Du Sommerard, conseiller-maître à la Cour des comptes, se prend de passion pour la période médiévale. Il parvient à réunir une collection d’œuvres du Moyen Âge qu’il installe dans l’hôtel de Cluny. A sa mort, en 1842, l’Etat fait l’acquisition de l’hôtel ainsi que des quelques 1500 objets d’art qui composent sa collection. Les premiers jalons d’un musée qui couvrirait l’histoire des arts de l’antiquité à la renaissance sont alors posés. De nombreuses œuvres viennent par la suite compléter la collection d’Alexandre Du Sommerard et c’est son fils, Edmond, qui en obtient la direction.

Au fil des années, la collection du musée de Cluny ne cesse de s’étoffer et au lendemain de la seconde guerre mondiale, le parcours est revu sous un angle thématique. Le projet de modernisation lancé en 2015 visait à transformer ce parcours pour adopter un angle chronologique, de la période gallo-romaine jusqu’à l’aube de la renaissance.

Musée du Moyen Âge à Paris

La Moyen Âge : tout sauf un âge sombre !

C’est ce nouveau parcours que vous pouvez découvrir dès aujourd’hui et qui vous invite de voyager de siècle en siècle. Ce bouleversement de la scénographie cherche aussi à tordre le cou à l’idée que le Moyen Âge serait un âge sombre ! De salles en salles on découvre de somptueux vitraux, des œuvres d’art délicates et parfois aussi dans certaines œuvres, quelques touches d’humour.

L’affiche de la campagne de réouverture du musée de Cluny © Musée de Cluny 2022 / Scorpion Dagger / Oficina

Ce second degré est d’ailleurs le parti pris de la communication de réouverture qui n’hésite pas à jouer avec les œuvres que l’on voit s’animer et prendre vie sur les réseaux sociaux. Le slogan « Le Moyen Âge nouvelle génération » qui accompagne cette campagne cherche aussi à attirer un public plus jeune.

A cette fin, les dispositifs de médiation et l’offre culturelle a été repensés : performances artistiques, médiations sensibles et sensorielles, visites théâtralisées, balades pour les tout-petits, visite méditative, visite chantée (par Grégoire Ichou)… les activités sont nombreuses pour que la visite du musée soit tout sauf ennuyeuse !

Quelques chefs d’œuvre à découvrir au musée de Cluny

Plusieurs merveilles vous attendent au sein du musée de Cluny, en voici un aperçu…

La Dame à la Licorne

La tapisserie de la Dame à la Licorne est à Cluny ce que la Joconde est au Louvre ! C’est LE chef d’œuvre du musée, un joyau du XVe siècle qui émerveille autant qu’il interpelle. Il s’agit en effet de six tapisseries : une pour chacun des cinq sens (la vue, l’ouïe, l’odorat le goût et le toucher) et une autre énigmatique portant l’inscription « A mon seul désir » dont le sens intrigue toujours.

LIRE AUSSI : La Dame à la Licorne, le chef d’oeuvre du musée de Cluny

La dame à la Licorne au musée de Cluny

Les têtes de la galerie des rois de Juda de Notre-Dame de Paris

Lors de la Révolution française, la galerie des rois située sur la façade de la cathédrale Notre-Dame de Paris fut détruite. Au début du XVIIIe siècle, on crut en effet qu’il s’agissait d’une généalogie des rois de France. Celle que l’on peut voir de nos jours est une restitution réalisée lors des travaux de rénovation de la cathédrale par Viollet-le-Duc.

Mais en 1977, vingt-et-une de ces vingt-huit statues furent retrouvées. Ces vestiges peuvent aujourd’hui être admirés dans le musée de Cluny.

L’épitaphe de Nicolas Flamel

Nicolas Flamel (1330-1418) est associé à un mythe qui le décrit comme alchimiste, capable de transformer le plomb en or. Une rumeur liée à sa fortune issue, en réalité, d’une habile spéculation immobilière.

Toujours est-il que Nicolas Flamel est entré dans la légende. Sa maison, située au 51 de la rue de Montmorency à Paris, continue d’attirer les curieux ! Le musée de Cluny conserve sa pierre tombale dont l’épitaphe rappelle les dons qu’il fit pour les églises et hôpitaux de la capitale.

« Feu Nicolas Flamel, jadis écrivain, a laissé par son testament à l’œuvre de cette église certaines rentes et maisons, qu’il avait fait acquises et achetées à son vivant, pour faire certain service divin et distributions d’argent chaque an par aumônes touchant les Quinze Vingt, l’Hôtel Dieu et autres églises et hospitaux de Paris. Soit prié ici pour les trépassés. »

Epitaphe de Nicolas Flamel © Musée de Cluny

La chapelle de l’Hôtel de Cluny

Édifiée à la fin du XVe siècle, cette chapelle a été utilisée comme lieu de culte jusqu’à la Révolution. Par la suite, elle fut tour à tour un amphithéâtre de médecine puis un atelier d’imprimerie. Aujourd’hui, elle fait partie du parcours du musée. Avec son riche décor sculpté, elle est un incontournable du musée de Cluny.

Toutes ces oeuvres – et bien d’autres ! – vous attendent donc dès aujourd’hui au musée de Cluny. Bonne visite !


Informations pratiques

Adresse :
Musée de Cluny – musée du Moyen Âge
28 rue Du Sommerard
75005 Paris

Horaires :
Tous les jours sauf le lundi
De 9h30 à 18h15
Nocturne les 1ers et 3e jeudis du mois jusqu’à 21h

Site internet :
https://www.musee-moyenage.fr/

Tarifs :
Plein tarif : 12 €
Tarif réduit : 10 €

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest !

Illustration : © Musée de Cluny 2022 / Scorpion Dagger / Oficina

Illustration d’en-tête : © Musée de Cluny 2022 / Scorpion Dagger / Oficina
Article réalisé en partenariat avec le musée de Cluny

Do you like Antoine Vitek's articles? Follow on social!
Des personnes ont réagi à cet article
Voir les commentaires Hide comments
Comments to: Au musée de Cluny découvrez le Moyen Âge nouvelle génération !
  • 12 mai 2022

    Avant toute chose, je vous remercie infiniment de donner accès aux personnes à mobilité réduite, à toutes ces œuvres d\’art !
    Enfin, j\’aurai sous peu, le plaisir de pouvoir découvrir, le fruit de la passion, d\’artistes de cette belle époque.
    A bientôt !

    Reply
Write a response

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.