Le Déjeuner des canotiers, d'A. Renoir

Un peu d’histoire

La Phillips collection ouvrit en 1921 et fut le premier musée d’art moderne des Etats-Unis. Il est composé d’œuvres de la collection privée de Duncan Phillips, héritier d’une grande famille ayant fait fortune dans l’acier et la banque à la fin du XIXème siècle.

Les grandes familles industrielles ont joué, à partir de la fin du XIXème siècle, un rôle crucial aux Etats-Unis sur le marché de l’art. Les jeunes héritiers, à l’image de Duncan, ont reçu une éducation de haut niveau, ont été baigné dans l’art européen et souhaitent sortir l’Amérique de ce qu’ils jugent un « isolement culturel ». Ils se sont ainsi appliqués à créer des musées, des collections privées, des fondations culturelles et ont été des mécènes importants. Il s’agissait pour eux de ramener d’Europe des pièces maîtresses afin de familiariser les Américains avec l’art européen pour encourager l’émergence d’une école intellectuelle moderne purement américaine.

La Phillips collection est donc née de ce mouvement. Duncan Phillips était passionné de peinture et des rencontres avec de grands marchands d’arts de l’époque lui ont permis d’acquérir des pièces splendides. Ainsi, sa rencontre avec Paul Durand-Ruel l’a conduit à acheter l’iconique Déjeuner des canotiers de Renoir pour une somme qui paraissait astronomique à l’époque : 125 000$.

La Phillips collection (bâtiment récent)

 

Un musée de contrastes

Le musée est composé d’une part de la maison de Phillips édifiée en 1897 dans le style géorgien qui fut peu à peu agrandie et d’autre part d’un bâtiment moderne dont la construction s’est achevée en 2006. Les deux bâtiments créent deux ambiances très contrastées : d’un côté, les salles de la maison, petites, plutôt sombres instaurent une impression d’intimité, de l’autre, le bâtiment moderne est très lumineux et donne la sensation d’un musée à peine sorti de son écrin. Pour les salles les plus anciennes, on a l’impression que la maison est une œuvre à part entière, dont l’aura résonne avec les peintures qu’elle abrite.

La collection du musée est extrêmement riche. On y retrouve des œuvres des peintres les plus connus, allant de la Renaissance à l’art contemporain mais c’est surtout la période fin XIXème-milieu XXème qui est particulièrement représentée. Le visiteur peut admirer des tableaux d’El Greco, Gustave Courbet, Paul Cézanne, Edgar Degas, Auguste Renoir, Edouard Manet, Vincent van Gogh, Pierre Bonnard, Pablo Picasso, Henri Matisse Georges Rouault, Mark Rothko ou encore Nicolas de Staël. Certaines pièces sont mythiques (Les larmes de saint Pierre d’El Greco ou Le Déjeuner des canotiers de Renoir), d’autres un peu moins connues.

 

Les “Phillips after 5”

J’ai découvert la Phillips collection à l’occasion d’un de ses célèbres “Phillips after 5”. Chaque premier jeudi du mois, le musée organise un évènement thématique avec un concert, un buffet et un bar, tout cela dans la partie “maison” du musée.

J’y suis allée au début du mois de juillet : le thème était “American moments” (proximité de la fête nationale oblige). Au milieu des tableaux, les visiteurs ont pu écouter un groupe de country, en mangeant de la nourriture inspirée des barbecues américains et en sirotant une bière ou un verre de vin.

Ces évènements sont très courus des gens ici, il y a beaucoup de monde et l’ambiance est vraiment très agréable. C’est aussi une manière de désacraliser les musées, et d’en faire des lieux chaleureux (une sorte de SMV grand format finalement !). Le musée organise à cette occasion des petits concours sur les réseaux sociaux, notamment Instagram.

Si vous souhaitez y aller, pensez à prendre vos billets à l’avance : c’est très souvent complet le jour-même !

 

A voir ?

Il paraîtrait que la Phillips Collection soit l’un des lieux préférés de beaucoup d’habitants de Washington… On comprend vite pourquoi ! Parmi tous les musées de la ville, celui-ci est plus intimiste tout en proposant une collection impressionnante. Les évènements organisés, la partie maison mais aussi sa cour et son café en fond un vrai lieu de vie.

L’autre avantage est qu’il se situe à Dupont Circle, un quartier central et animé et cela change des autres musées (situés généralement dans le quartier du National Mass ou Downtown).
En revanche, il s’agit d’un des rares musées payants de la ville…

Je le conseille tout de même, surtout si vous êtes à Washington DC un des premiers jeudi du mois pour les « Phillips after 5 » !

 

Informations pratiques :

The Phillips Collection, 1600 21ST Street NW Washington DC
Fermé le lundi, ouvert de 10h à 17h du mardi au samedi, de 12h à 19h le dimanche. Nocture le jeudi de 17h à 20h30.
Tarifs : voir sur le site ici

PARTAGER
Passionnée par la littérature, la philosophie, l’histoire, l’animation japonaise et mille autres choses encore. Je cherche la poésie lovée au creux des choses. Car oui, « La poésie, c’est le plus joli surnom que l’on donne à la vie » (Prévert).

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here