Culturez-vous
Blog art, culture et voyages

Institution séculaire, la Monnaie de Paris frappe la monnaie française mais aussi celle de nombreux autres pays qui reconnaissent ainsi son expertise ! Créée en 864, l’une des plus anciennes entreprises du monde a pourtant bien vieilli : aujourd’hui elle continue de se réinventer en frappant chaque année de nouvelles collections mais aussi en proposant une riche programmation culturelle. Retour sur son histoire.

Article réalisé en collaboration commerciale avec la Monnaie de Paris

L’histoire de la Monnaie de Paris

Frapper la monnaie pour l’État

Si aujourd’hui la frappe de la monnaie est très réglementée, cela n’a pourtant pas toujours été le cas ! Pendant longtemps, seigneurs, barons et ecclésiastiques de toutes les provinces faisaient frapper leurs propres monnaies.

En 864, avec l’édit de Pîtres, le roi Charles le Chauve liste dix ateliers autorisés à frapper la monnaie pour le Royaume, parmi lesquels figure l’atelier de Paris. La fabrication mais aussi l’émission des monnaies devint ainsi un pouvoir régalien mais reste disparate sur tout le royaume. Ce n’est qu’à la fin du 17e siècle, sous Louis XIV, que les mêmes monnaies seront frappées sur l’ensemble du territoire.

La Monnaie de Paris : toute une histoire ! 3
Denier en argent frappé à Paris à partir de 864, portant le monogramme de Charles II. Source : Wikimedia commons

Pourquoi dit-on que l’on « frappe » la monnaie ?

A l’origine, les monnaies étaient créées à la main, à l’aide d’un marteau que l’on tapait contre un morceau de métal (un flan) : c’est pour cela que l’on parle de « frapper » la monnaie. Au fil des siècles, la frappe s’est automatisée pour lutter contre les faux-monnayeurs tout en améliorant la productivité. Pour autant, on continue de parler de la « frappe » de la monnaie.

L’installation à l’hôtel de la Monnaie

Avec l’augmentation des cadences de production, les ateliers de la Monnaie de Paris ont plusieurs fois déménagé, allant du Palais Royal à la rue de la Vieille-Monnaie (actuel boulevard Sébastopol) puis à la rue de la Monnaie (à côté de la Samaritaine), marquant ainsi de son nom les rues parisiennes !

La Monnaie de Paris est restée quatre siècle rue de la Monnaie avant de déménager à son emplacement actuel au 18e siècle. A la demande de Louis XV, on fit construire l’hôtel de la Monnaie, quai de Conti pour accueillir la célèbre institution monétaire, ce fut l’un des plus grands chantiers de l’époque ! Son architecte, Jacques-Denis Antoine, en fit à la fois un bâtiment royal et une manufacture avec des espaces d’apparat côté Seine et des ateliers côté cour.

La Monnaie de Paris : toute une histoire ! 4
Dessin de l’Hôtel des Monnaies, 19e siècle, source : Gallica / BnF
La Monnaie de Paris : toute une histoire ! 5
L’hôtel des Monnaies (à gauche) et le Pont Neuf au premier plan. Source : Gallica / BnF

Et si depuis la Monnaie de Paris n’a pas déménagé, ses techniques ont cependant bien évoluées, avec l’arrivée, au fil des siècles, de nouveaux outils permettant de perfectionner sa production et de rendre les pièces moins copiables. Avec l’arrivée de nouvelles presses permettant de produire en masse, les ateliers de province ont fermé leurs portes progressivement au fil du 19e siècle pour centraliser la production sur la capitale… jusqu’en 1972.

La Monnaie de Paris : toute une histoire ! 6
Vue intérieure de l’Hôtel des Monnaies, gravure de Hubert Clerget, 1878, musée Carnavalet

La création du site de Pessac

En effet, en 1972 fut créé un nouvel établissement monétaire à Pessac, près de Bordeaux, permettant de soulager les ateliers de Paris. Désormais, chacun a un rôle bien défini : à Paris la création des médailles et monnaies de collection ; à Pessac la production de la monnaie courante (celle que nous avons tous les jours dans notre porte-monnaie) ainsi que des monnaies internationales que la Monnaie de Paris fabrique pour le compte d’autre pays.


Les métiers de la Monnaie de Paris

La Monnaie de Paris n’est pas seulement garante de la qualité des pièces qui sortent de ses usines, elle préserve aussi des savoir-faire au point d’être labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant » ! Elle comptabilise une douzaine de métiers d’art :

  • Graveur
  • Fondeur
  • Doreur sur métal
  • Bijoutier en métaux précieux
  • Ciseleur
  • Émailleur sur métal
  • Polisseur
  • Monnayeur de monnaies
  • Monnayeur de médailles
  • Patineur
  • Patineur à chaud
  • Mouleur
La Monnaie de Paris : toute une histoire ! 7
L’établi du graveur

Comment est fabriquée une pièce de monnaie ?

Tout part du graveur qui réalise un modèle de la pièce. Un processus en plusieurs étapes qui passe par la création d’un modèle en pâte à modeler industrielle ; puis en plâtre pour voir comment la gravure accroche la lumière.

Des outillages sont alors spécialement créés pour frapper les pièces. Pour certaines pièces dites « de forme » (ayant une forme différente du cercle habituel) ce sont parfois des moules surprenants qui sont utilisés !

Des flancs (des morceaux en métal plat) sont alors passés sous presse pour prendre la forme souhaitée et devenir ainsi une pièce !


Passez une journée à la Monnaie de Paris !

Aujourd’hui, la Monnaie de Paris n’est plus qu’une usine ! On y trouve aussi un musée, des expositions, un café et une large programmation culturelle… de quoi y passer toute une journée :

La Monnaie de Paris : toute une histoire ! 14

La visite du musée vous permettra notamment de découvrir de façon plus détaillée l’histoire de la Monnaie de Paris tout en observant les ateliers de production.

Bonne visite ! 😉


Article réalisé en partenariat avec la Monnaie de Paris

Do you like Antoine Vitek's articles? Follow on social!
Comments to: La Monnaie de Paris : toute une histoire !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.