L’Hôtel de la Marine ouvre ses portes au public après un long chantier de restauration. Ce monument emblématique de la Place de la Concorde à Paris s’apprête ainsi à ouvrir un nouveau chapitre dans sa déjà riche histoire.

Comment est né l’Hôtel de la Marine ? A quoi a-t-il servi ? D’où tient-il son nom ? Retour sur l’histoire de ce monument.

Avant l’Hôtel de la Marine : la création de la place Louis XV

En 1748, la ville de Paris souhaite édifier une statue à la gloire de Louis XV non-loin des Tuileries mais à cette période, Paris n’a pas encore la taille qu’on lui connaît de nos jours : la ville s’étend sur un territoire relativement restreint allant du jardin des Tuileries à la Bastille et cette nouvelle statue se retrouve au milieu de nulle-part.

Histoire de l'Hôtel de la Marine
Plan de Paris en 1742 par Jean-Baptiste Scotin

Pour embellir cette statue équestre commandée à Edmé Bouchardon, l’architecte Ange-Jacques Gabriel imagine alors une place à la gloire du roi : ce sera la place Louis XV plus connue aujourd’hui sous le nom de place de la Concorde. Autour de la statue, il crée deux palais jumeaux de part et d’autre de la rue Royale, flanqués de façades monumentales.

La place Louis XV
Inauguration de la statue de Louis XV, Augustin de Saint-Aubin © Met Museum

Le siège du Garde-Meuble royal

Ces deux palais ont été construits sans affectation précise, mais simplement dans un premier temps pour habiller la place. Ce n’est qu’en 1765 que l’on décide d’installer le Garde-Meuble royal dans le palais situé à l’est. Cette institution, ancêtre du Mobilier National, avait pour rôle d’acheter et d’entretenir le mobilier du roi : le mobilier “usuel” (lits, chaises, tables…) mais aussi les diamants de la Couronne, le linge de maison, les armes et armures, etc.

Deux intendants, Pierre-Elisabeth de Fontanieu et Marc-Antoine Thierry de Ville d’Avray vont occuper ce palais pendant 25 ans et l’aménager en fonction des besoins du Garde-Meuble. On y installe des appartements de fonction, des zones de stockage, des galeries d’exposition….

Le Cabinet des Glaces

Le premier intendant du Garde-Meuble de la Couronne, Pierre-Elisabeth de Fontanieu, était célibataire et libertin. Pour ses plaisirs, il fit aménager le cabinet juxtaposant sa chambre à coucher avec des miroirs peints ça et là de personnages dans des positions lascives !

Ce Cabinet des Glaces n’était pas aux goûts de la femme du second intendant, successeur de Fontanieu, Marc-Antoine Thierry de Ville d’Avray. Les peintures furent recouvertes pour transformer les personnages en angelots joufflus et en femmes vêtues de longues robes.

Visiter l'hôtel de la Marine à Paris

A la Révolution, l’arrivée de la Marine

En 1789, la Révolution française marque un tournant dans l’histoire du palais. Symbole du faste royal, le Garde-Meuble n’est pas une administration très appréciée. Par ailleurs, Louis XVI et son gouvernement sont contraints de quitter Versailles pour s’installer aux Tuileries. Le secrétaire d’Etat à la Marine pose alors ses valises dans le palais du Garde-Meuble, lui donnant ainsi son nom d’Hôtel de la Marine. Pendant deux siècles, l’administration de la Marine siégea dans ce somptueux palais, jusqu’en 2015 lorsque le Ministère de la Marine Nationale quitte la place de la Concorde pour rejoindre l’Hexagone Balard qui regroupe désormais les états-majors des Forces armées françaises.

Le vol des joyaux de la Couronne

En 1792, le Garde-Meuble de la Couronne préservait également les joyaux de la Couronne : un trésor composé de plus de 10 000 pierres précieuses dont le diamant “Régent”, un joyau estimé à 12 millions de livres (plusieurs millions d’euros).

Entre le 11 et le 17 septembre une quarantaine de malfrats s’est emparé du précieux trésor après avoir réussi à s’introduire dans la salle des bijoux en brisant un carreau et en créant un trou (toujours visible !) dans le volet intérieur. Plusieurs incohérences furent cependant relevées : les serrures n’ont pas été forcées et on peine à croire que quarante voleurs aient pu entrer sans éveiller les soupçons du personnel de surveillance. Était-ce un réel vol ou y avait-il des complices au sein de l’administration ? Aujourd’hui encore le mystère reste entier !

Les bijoux quant à eux ont été retrouvés dans les années qui ont suivi quant aux malfrats, ils furent pour la plupart arrêtés dans les jours qui ont suivi et huit ont fini sous la guillotine… Vous pouvez aujourd’hui contempler le « Régent » au musée du Louvre.

L’administration du Garde-Meuble sera supprimée pour un temps, beaucoup de meubles et d’objets d’arts seront vendus ou transformés pour en récupérer les métaux nobles. Mais en 1800 elle est recréée et s’appelle tour à tour Garde-Meuble des Consuls, Mobilier impérial puis finalement en 1870 Mobilier national. Aujourd’hui, son rôle est de gérer les meubles des institutions nationales et son siège est situé aux Gobelins, dans le 13e arrondissement de Paris.

L’abolition de l’esclavage

C’est au sein de l’Hôtel de la Marine qu’est signé le décret d’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises, le 27 avril 1848. Cette initiative de Victor Schoelcher, fervent défenseur des droits de l’homme, accorde aux anciens esclaves la citoyenneté et interdit aux français de posséder un être humain. 248 500 esclaves seront libérés suite à la signature de ce décret. L’Hôtel de la Marine présente le bureau sur lequel Victor Schoelcher a rédigé ce texte, dans le salon diplomatique.

L'hôtel de la Marine à Paris

2021 : un nouveau chapitre dans l’histoire de l’Hôtel de la Marine

Suite au départ du Ministère de la Marine, la gestion de l’Hôtel de la Marine a été confiée au Centre des Monuments Nationaux qui vient de mener une vaste campagne de restauration commencée en 2017 et qui vient tout juste de s’achever.

EN SAVOIR + : Visite du chantier de l’Hôtel de la Marine

A partir de ce samedi 19 juin 2021, l’Hôtel de la Marine sera ouvert au public. Les visiteurs pourront en découvrir les espaces patrimoniaux et l’histoire des lieux en compagnie du “confident”, un casque audio qui offre une visite scénarisée. Le parcours “Grand tour” vous donne accès à la totalité de la visite : pièces du XVIIIe siècle, salons d’apparat, loggia et galeries d’exposition ; le parcours “Salons & Loggia” permet quant à lui accéder aux salons d’apparat et à la loggia.

Un espace d’exposition de 400 m² installé dans l’ancien espace de commandement présentera aussi dans quelques mois les œuvres de la collection Al Thani. Vous pouvez d’ores-et-déjà réserver votre visite sur le site https://www.hotel-de-la-marine.paris/

Plus qu’un lieu patrimonial, l’Hôtel de la Marine a été pensé comme un lieu de vie puisque vous y trouverez également une librairie-boutique, un café, un restaurant et des espaces de coworking.

Pour aller + loin

Si vous souhaitez en savoir + sur l’histoire de l’Hôtel de la Marine, Alexandre Gady vient de publier un très beau livre richement illustré aux Editions du Patrimoine dans la collection Regards.

Quelle est l'histoire de l'hôtel de la Marine à Paris ?

Visiter l’Hôtel de la Marine

Adresse :
2 place de la Concorde
75008 PARIS

Horaires :
Tous les jours de 10h30 à 19h
Nocturnes les vendredis jusqu’à 22h
Cour intérieure ouverte de 9h à minuit

Site internet :
https://www.hotel-de-la-marine.paris/

Tarifs :
Accès salons & loggia : 13 €
Grand Tour : 17 €
Gratuit pour les moins de 26 ans

Article réalisé en partenariat avec le Centre des Monuments Nationaux

Comments to: L’Hôtel de la Marine ouvre un nouveau chapitre de son histoire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X