Vous avez envie d’aller visiter Athènes ? C’est une excellente idée ! A seulement 3 heures de vol de Paris, la capitale grecque vous promet un réel dépaysement.

Que faut-il visiter en quelques jours à Athènes ? Quels sont les sites ou monuments à voir absolument ? Voici un cityguide avec les 10 choses incontournables à faire dans la capitale grecque !

LIRE AUSSI : La riche histoire d’Athènes, entre mythes et réalité

1. Flâner dans la ville

Athènes est une ville bouillonnante ! Construite de façon très anarchique et sans plan d’urbanisme, elle n’a rien à voir avec les villes françaises. Ici, l’ancien côtoie le moderne : des bâtiments récents font face aux ruines antiques sans réelle cohérence.

Il en résulte une joyeuse cacophonie : chaque quartier a ses surprises ! Prenez le temps de marcher dans les rues. Le centre historique (quartier Plaka) est assez concentré et vous allez rapidement découvrir de charmantes ruelle… bref, laissez place à l’inattendu !

2. Découvrir les sites antiques

Après avoir pris le pouls de la ville, il est bien sûr impensable de visiter Athènes sans aller découvrir les sites antiques. Pour enrichir votre visite vous pouvez faire appel à Athens Insiders qui propose des guides privés parlant français et qui vous expliqueront la passionnante histoire de ces monuments.

L’Acropole

Difficile de la louper : c’est le point culminent de la ville ! L’entrée aux sites historiques qui datent du Ve siècle avant JC est payante mais c’est à faire absolument. Là-bas vous verrez l’Odéon puis les Propylées, une porte monumentale qui donne accès au reste du site.

Arrive ensuite plus célèbre monument de Grèce : le Parthénon un temple dorique aux dimensions parfaites dédié à Athéna, déesse protectrice de la ville. Malheureusement endommagé par le temps et par les hommes (voir l’article sur l’histoire d’Athènes), il n’en reste aujourd’hui que des ruines… mais quelles ruines ! Sur les 80 000 pierres qui constituaient le Parthénon à l’orinie, il n’en subsiste aujourd’hui que 5 000 encore en place.

Le Parthénon

Juste à côté, l’Erechtéion est un temple plus petit constitué de plusieurs sanctuaires dédiés entre autres à Athéna, Poséidon et Zeus. Il est célèbre pour ses sublimes cariatides.

L'érechtéion sur l'acropole d'Athènes

Pour compléter votre visite allez au musée de l’Acropole qui permet de mieux comprendre l’histoire du site et où l’on peut voir les statues d’origine des cariatides de l’Erechtéion (celles présentes sur le monument ne sont plus que des copies). Bon plan : le café du musée est accessible gratuitement et offre un point de vue exceptionnel sur l’Acropole, il vous suffit de demander un billet pour le restaurant à l’accueil.

L’Agora

L’agora est l’autre site majeur d’Athènes situé en contrebas de l’Acropole. C’était le centre politique et commercial de la ville. On y trouve notamment l’Héphaïstéion, un temple plus petit que le Parthénon qui était consacré à Héphaïstos le dieu du feu, de la métallurgie et des volcans.

Remanié pendant la période romano-byzantine, ce quartier a eu plusieurs fonctions au fil des époques aussi il est préférable de le visiter avec un guide pour en saisir toutes les subtilités.

Le Stade Panathénaïque

Ce stade olympique en forme de U a été édifié pour les premiers jeux olympiques modernes de 1896, à l’emplacement du stade antique. Long de 204 mètres, il peut accueillir 70 000 spectateurs.

Stade Panathénaïque

3. Prendre de la hauteur

A quelques pas de l’Acropole, la colline de Filopappou est à découvrir absolument. En longeant un chemin de marbre, vous accédez à son sommet où se trouve le monument de Philopappos, un monument funéraire élevé en l’honneur du sénateur romain Caius Iulius Antiochus Epiphanes Philopappus, bienfaiteur d’Athènes.

Vue sur l'acropole d'Athènes

Vous profiterez surtout d’une magnifique vue à 360° sur Athènes, sur l’Acropole et le Parthénon bien sûr mais aussi jusqu’au port.

Plus proche encore de l’Acropole, la colline de l’Aréopage est une sorte de gros rocher sur lequel on peut accéder grâce à un escalier. De là on a une vue superbe sur les monuments antiques, et c’est encore mieux à la tombée de la nuit, à la lumière rasante du coucher du soleil.

4. Visiter le musée d’Art Cycladique

J’ai eu un réel coup de cœur pour ce musée qui rassemble les traces d’une civilisation qui vivait dans les îles des Cyclades vers -3000 avant JC ! Cet art est surprenant : il s’agit de figurines représentant dans leur grande majorité des femmes.

Et si ces statuettes sont si captivantes c’est que malgré leur très vieil âge, elles apparaissent d’une incroyable modernité grâce à leur style simple et épuré qui a inspiré plusieurs artistes du XXe siècle comme Modigliani ou Picasso.

Profitez de votre visite pour vous poser au café du musée qui ne manque pas de charme !

5. Voir la relève des gardes devant le Parlement

Les Evzones sont une unité cérémonielle de gardes grecs. Ils ont la garde de la tombe du soldat inconnu située devant le parlement.

Evzone, garde traditionnelle grecque

Si ces soldats attirent autant les touristes c’est qu’ils ont un uniforme assez original composé d’une jupe formée de 400 plis symbolisant les 400 années de servitude sous l’occupation turque ; d’un béret de feutre rouge ; de hauts-de-chausse et surtout de chaussures ornées d’un pompon noir. Un accessoire qui aujourd’hui prête à sourire mais qui servait jadis à cacher une lame affûtée.

Chaque heure, à moins cinq, a lieu la relève de la garde et c’est à chaque fois un petit spectacle puisque les chaussures des soldats, dotées d’une semelle ornée d’une soixantaine de clous, résonnent à chaque pas. Bon à savoir : le dimanche à 11h une grande cérémonie a lieu, avec fanfare et parade. Attention cependant, par jour de pluie la relève est moins grandiose car les semelles métalliques et donc très glissantes des soldats les empêchent de procéder à leur marche habituelle.

Relève de la garde des Evzones

6. Faire un tour aux halles municipales

Dans les halles municipales, au milieu des bouchers et poissonniers, vous voici plongé dans un joyeux brouhaha ! Ici on sent battre le coeur de la ville : chacun crie plus fort que le voisin pour tenter de faire venir le chaland.

Sur les étals on trouve des poulpes et des seiches que les cuistots grecs subliment ainsi que d’impressionnantes têtes de porcs qui semblent fasciner davantage les appareils photos des touristes que les clients !

LIRE AUSSI : 3 restaurants à Athènes pour découvrir la gastronomie grecque

7. Entrer dans les églises

il y a à Athènes une multitude d’églises orthodoxes qu’il serait bien dommage de snober. Osez pousser leurs portes : c’est gratuit et ça vaut le coup d’oeil. En plein centre-ville, arrêtez-vous notamment à la petite mais superbe église de Panaghia Kapnikarea (malheureusement les photos y sont interdites, vous devrez me croire sur parole pour y aller !) ainsi qu’à la cathédrale métropolitaine d’Athènes, une magnifique basilique surmontée d’un dôme de 24 mètres de hauteur.

Cette cathédrale a été édifiée entre 1842 et 1862 avec le marbre de soixante-douze autres églises démolies !

8. Visiter le musée archéologique

Le musée archéologique d’Athènes présente l’une des plus belles collections d’art grec antique au monde avec plus de 20 000 objets de la préhistoire jusqu’à la fin de l’Antiquité. Mon coup de cœur va pour le “Jockey”, l’un des chefs d’oeuvre du musée daté du IIIe siècle avant JC.

Musée archéologique d'Athènes
Musée archéologique d'Athènes

9. Explorer le centre culturel de la fondation Stavros Niarchos

Stavros Niarchos (1909-1996) fut un armateur à la fortune si grande qu’on le surnomma The Golden Greek. A son décès, sa richesse est estimée à 5 milliards de dollars. Il en légua 20 % à une fondation destinée à financer des projets artistiques, culturels, éducatifs et de santé.

Cette fondation a ainsi financé un très grand centre culturel situé en périphérie d’Athènes, près du port. On y trouve un large parc, un restaurant mais aussi un opéra et l’impressionnante bibliothèque nationale dont les énormes rayonnages ont de quoi faire saliver tous les bibliophiles.

Bibliothèque du centre culturel de la Fondation Stavros Niarchos

Surtout, prenez l’ascenseur pour accéder au dernier étage et profiter d’une vue panoramique sur Athènes et sur le port.

10. Sortir de la ville pour aller à Cap Sounion voir le Temple de Poséidon

Si vous avez lu mon précédent article sur l’histoire d’Athènes, vous savez déjà que la légende raconte que Athéna et Poséidon se querellaient pour savoir lequel d’entre eux deviendrait le protecteur d’Athènes. Pour départager les deux candidats, les dieux organisèrent un concours : chacun devait offrir un cadeau aux Athéniens qui éliraient leur dieu préféré.

Avec son trident, Poséidon frappa un rocher et fit jaillir une source d’eau salée. Athéna quant à elle créa l’olivier, un symbole de paix. Les hommes votèrent pour Poséidon mais les femmes, plus nombreuses, choisirent Athéna qui devint protectrice d’Athènes. Furieux, Poséidon inonda les environs. Pour calmer son courroux, on fit construire un temple en l’honneur du dieu des mers au cap Sounion.

Temple de Poséidon à Cap Sounion

Ce temple, bien que de taille plus modeste que le Parthénon, est particulièrement charmant car il domine la mer Egée.

Le chemin entre Athènes et Cap Sounion peut se faire en transports en communs mais c’est assez laborieux, il est préférable de prendre un taxi. Le chemin est très agréable, il longe l’athens riviera et permet de profiter de très beaux paysages.

Ruines du temple de Poséidon à Cap Sounion

Pour tout savoir sur l’histoire du temple de Poséidon, vous pouvez faire cette visite en compagnie d’un guide de Alternative Athens. C’est passionnant et le transport est inclus dans la visite.

En bref (et en vidéo)…

Pour achever de vous convaincre d’aller visiter Athènes, en voici un rapide aperçu en 2 minutes !

Astuce : pour vous déplacer dans Athènes, je vous conseille d’utiliser l’application The Beat, très pratique pour réserver rapidement un taxi.

Pour préparer votre séjour à Athènes je vous invite à consulter les sites de Discover Greece et This is Athens qui m’ont permis de partir à la découverte de cette ville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.