Le célèbre musée Rodin de Paris dispose d’une facette moins connue, à Meudon, dans l’ancienne résidence du sculpteur. Dans un lieu enchanteur, à quelques kilomètres de Paris, le musée présente une part plus intime de l’artiste, tournée vers la fin de sa vie.

 

Meudon, résidence personnelle et créative

C’est en 1893 qu’Auguste Rodin arrive dans sa propriété de Meudon, qu’il achète dès 1895. Comme de nombreux artistes de son époque, il profite du chemin de fer pour s’établir à la campagne, pas très loin de Paris, afin de se rapprocher de la nature et d’y établir ses ateliers. Il s’y installe avec sa femme Rosa Beuret et y demeurera jusqu’à la fin de sa vie et même au-delà, puisqu’il y est enterré à ses côtés.

La villa des Brillants marque une nouvelle période de la vie de Rodin, après sa rupture avec Camille Claudel. C’est une période paradoxale : Rodin est alors un artiste installé, reconnu, avec de nombreuses commandes mais il connaît encore d’importantes déconvenues. En effet, c’est à cette période qu’il se voit refuser son monument à Balzac, commandé dix ans auparavant par la Société des gens de lettres. Rodin, qui produit d’abord une représentation assez convenue du l’auteur de la Comédie humaine, finit par travailler autour de la tête, qu’il juge fascinante, de Balzac. Il opte finalement pour une statue de l’auteur en robe de chambre – renvoyant aux conditions d’écritures nocturnes de Balzac – avec une tête très détaillée. Cela ne plait pas aux commanditaires qui exigent même d’être remboursés de l’avance consentie pour la création et la réalisation.

La villa des Brillants illustre bien ce paradoxe. Il s’agit à la fois d’un lieu de création, où Rodin tente, expérimente mais c’est également un gigantesque atelier où travaillent près de 50 personnes (modèles, secrétaires, praticiens d’ateliers etc.). Rodin y fait même reconstruire le pavillon de l’Alma où étaient exposées ses œuvres lors d’une rétrospective dédiée à l’artiste en marge l’Exposition universelle de 1900. Il décide d’y installer sa collection de pièces antiques construite dans l’idée d’en faire un musée didactique à l’usage des jeunes sculpteurs. Enfin, la villa de Meudon est aussi un lieu de sociabilité où Rodin accueille amis et artistes.

 

Visiter la demeure d’un autre Rodin

Le musée de Meudon présente donc un autre visage de Rodin, plus proche du quotidien de l’artiste, à chemin entre le processus créatif, sa vie intime et sa volonté de transmission. Il présente tout d’abord la maison de l’artiste, une bâtisse assez modeste, rose et carrée, où il vivait et recevait ses amis. Les visiteurs découvrent également une véranda, attenante à la villa qui servit à l’origine d’atelier. Un lit monumental y est exposé. Il servait à ranger les sculptures humides, enveloppées dans un linge mouillé.

A noter : la chambre à coucher au premier étage, où trône un impressionant Christ en en croix, n’est ouvert au public que lors des Journées du patrimoine, en raison de l’étroitesse de l’accès

Quelques mètres plus loin, se trouve le pavillon de l’Alma, reconstruit à quelques mètres de son emplacement d’origine. Il y abrite aujourd’hui de nombreux plâtres de l’artiste, témoignant de ses travaux de recherches intermédiaires sur des œuvres aujourd’hui emblématiques. Des vitrines présentent également comment Rodin travaillait par assemblages, tout particulièrement les corps. Sont ainsi présentés des modèles de main, de jambes, servant à la fois de recherche et de réserves prêtes à l’emploi pour de futures sculptures.

 

Un lieu didactique

Le musée se veut ainsi également une introduction plus concrète au travail même de sculpteur. Un espace dédié à la technique occupe désormais une partie du pavillon. Il présente les différentes étapes aboutissant à la création d’une sculpture en bronze à travers l’exposition d’outils mais également de supports vidéo.

A l’extérieur, un « espace tactile » invite à toucher des représentations en résine d’œuvres célèbres de Rodin afin d’appréhender la dimension sensorielle inhérente à l’art de la sculpture.

Enfin, le musée Rodin développe également son action en direction des enfants, dans une maison proche où un artiste en résidence travaille avec les jeunes.

 

Découvrir un autre Rodin

Le musée de Meudon nous présente donc un autre Rodin, moins éthéré mais également moins connu. Au cœur d’un écrin de verdure, se raconte le Rodin artiste installé mais toujours en recherche de sa liberté de création, le Rodin plus paisible mais jamais satisfait, le Rodin inspiré mais également inspirateur des artistes de son époque, qui viennent lui rendre visite. C’est aussi la figure de sa femme, Rose Beuret, méconnue mais indispensable, qui se dessine dans ce lieu familial.

Le musée Meudon présentera aussi plus largement un Rodin tourné vers la transmission, avec à partir de l’automne, l’ouverture d’un nouvel espace dédié à la collection d’antiques de Rodin.

Informations pratiques

Adresse

Musée Rodin Meudon
19 avenue Auguste Rodin
92190 Meudon

Horaires

Ouvert les vendredis, samedis et dimanches après-midi de 13h00 à 18h00
Dernière entrée : 17h15

Tarifs

Tarif plein : 5 €
Tarif réduit : 3 €
Gratuit pour les moins de 26 ans

Passionnée par la littérature, la philosophie, l’histoire, l’animation japonaise et mille autres choses encore. Je cherche la poésie lovée au creux des choses. Car oui, « La poésie, c’est le plus joli surnom que l’on donne à la vie » (Prévert).