Ludwig Van Beethoven est un compositeur de génie, un artiste universellement connu. Le « pom pom pom pom » de sa 5e symphonie est reconnaissable entre tous, ses compositions sont utilisées dans les plus grands films… Bref : impossible de passer à côté de ses mélodies.

Si ses musiques accompagnent la vie des hommes depuis deux siècles, peu d’entre nous connaissent sa vie. Alors voici 10 anecdotes sur ce compositeur pas comme les autres !

Et si vous souhaitez mieux comprendre sa musique, La Seine Musicale de Boulogne Billancourt vous propose un concert-découverte décomplexé le samedi 15 janvier 2022 à 18h. Plus d’informations en fin d’article.

On ne connaît pas sa date de naissance

On ne connaît pas précisément la date de naissance de Beethoven. Seule la date de son baptême est établie avec certitude, le 17 décembre 1770. Au XVIIIe siècle, la mortalité infantile était si grande que les baptêmes avaient souvent lieu un ou deux jours seulement après la naissance. On suppose donc que Beethoven est né le 15 ou le 16 décembre.

L’enfance de Beethoven n’a pas été un long fleuve tranquille

La maison des Beethoven à Bonn, source : Gallica / Bibliothèque nationale de France

Ludwig van Beethoven nait en Rhénanie dans une famille modeste mais amoureuse de musique. Son grand-père était un bon musicien et son père, Johann van Beethoven était ténor à la Cour de l’Électeur. Ce dernier avait pourtant la réputation d’être brutal, alcoolique et médiocre dans sa pratique de la musique.

Très tôt, Johann réalise que son fils a un don pour la musique et souhaite en faire un nouveau Mozart. Ce dernier a été exhibé, enfant, dans toute l’Europe et a enchaîné les succès de concert en concert. Ludwig apprend donc le piano très tôt mais l’éducation violente et autoritaire de son père ne parvient pas à produire le miracle escompté.

Âgé de seulement 11 ans, Ludwig doit arrêter l’école et devient dès 14 ans soutien de famille tandis que son père ne parvient pas à subvenir aux besoins du foyer.

Un concert pédagogique pour décrypter son œuvre 

Pour mieux comprendre l’oeuvre de Beethoven, La Seine Musicale vous donne rendez-vous le samedi 15 janvier à 18h pour un concert de 1h15 où vous apprendrez à décrypter sa musique, extraits à l’appui.

L’auditorium de La Seine Musicale, photographie de Ludwig Favre

Son père le rajeunissait

La première représentation publique du jeune Ludwig a lieu le 26 mars 1778, à Cologne. Il a alors 7 ans et demi mais, pour impressionner davantage l’auditoire, son père fait croire qu’il n’a que 6 ans. Beethoven aurait ainsi pensé pendant longtemps qu’il était plus jeune qu’en réalité !

Portrait de Beethoven enfant (non attribué)

On le surnommait « l’espagnol »

Beethoven était surnommé « L’espagnol » car il avait une peau au teint mat et des cheveux sombres. Une particularité physique qui émanerait d’une hémochromatose.

Il n’était pas doué pour les finances

Ayant dû arrêter l’école très jeune, Beethoven savait soustraire et additionner mais n’avait pas appris à diviser ou multiplier. Une lacune qui lui fera faute toute sa vie et qui l’empêchera de bien gérer ses finances. En 1801, il se qualifie lui-même d’ « homme d’affaires incompétent et mauvais en calcul » !

Il était un brillant improvisateur

Sculpture de Beethoven / Adobe stock

De séjour à Vienne, Beethoven participe régulièrement à des concours d’improvisation organisés par des aristocrates. Des nobles soutenaient des pianistes qui s’affrontaient à coup de mélodies. Une discipline dans laquelle Beethoven excellait particulièrement.

En 1787, il rencontre Mozart et improvise une composition. Impressionné par son talent, le Maître aurait confié à ses amis « Faites attention à celui-là, il fera parler de lui dans le monde ».

Beethoven ne s’est jamais marié mais était un grand romantique

Bien qu’il ne se soit jamais marié, Beethoven s’est souvent éprit de femmes qui, elles, étaient la plupart du temps déjà en couple. Quelques-unes de ses plus belles compositions ont ainsi été dédiées à des femmes.

La sonate Clair de Lune fut écrite pour Giulietta Guicciardi, et la sonate pour piano n°24 pour Thérèse von Brunsvik

Esquisse pour la Symphonie n°5, manuscrit autographe. Source : Gallica / Bibliothèque nationale de France

Élise était en fait Thérèse !

Une de ses compositions célèbres, la Lettre à Élise, est aussi une déclaration d’amour. Mais Élise serait en réalité Thérèse Malfatti.

En effet, lorsque le musicologue Ludwig Nohl retrouve la partition de l’œuvre, son titre est quasiment illisible. Seules les deux dernières lettres « SE » sont encore visibles. Nohl pense alors à « Élise » et publie la partition sous le titre « Pour Elise » (Für Elise).

Seulement personne dans l’entourage de Beethoven ne s’appelait Élise. Il est donc probable que le titre de l’œuvre soit plutôt Für Therese, Thérèse étant le prénom de deux femmes dont Beethoven fut particulièrement proche. L’une d’entre elles, Therese Malfatti, fut sa compagne pendant deux ans mais refusa sa demande en mariage. Il est donc probable que la composition lui fut dédiée.

Photo Adobe stock

Il a fini sa vie sourd

Dès l’âge de 25 ans, l’audition de Beethoven s’étiole, probablement à la suite d’une maladie d’enfance. A 46 ans, il devient complètement sourd et est incapable de diriger un orchestre.

Il continue cependant de composer jusqu’à sa mort en 1827, à l’âge de 56 ans. Durant ces dix années, il parviendra à composer certaines des plus belles œuvres de son répertoire.

Portrait de Ludwig van Beethoven en 1823 par F.G. Waldmüller

Un « Pom Pom Pom Pom » signe de victoire

Pendant la seconde guerre mondiale, la BBC annonçait ses émissions clandestines (Radio Londres) avec les célèbres « pom pom pom pom » de la 5e symphonie de Beethoven. 3 coups brefs et un coup long (•••-), ce qui, en morse, signifie la lettre « V » de Victoire !

L’annonce du débarquement de Normandie sur « Radio Londres » avec le « Pom pom pom pom » de Beethoven

Découvrez l’œuvre de Beethoven dans un concert décomplexé à La Seine Musicale

Pour en apprendre davantage sur Beethoven et sur son œuvre, La Seine Musicale vous propose « Vous trouvez ça classique ? » un concert découverte et décomplexé le samedi 15 janvier à 18h, autour de la 5e et de la 6e symphonie.

Si vous pensez que la musique classique n’est pas faite pour vous ou que c’est un genre trop coincé, mettez de côté les préjugés et laissez-vous porter par le chef d’orchestre Mathieu Herzorg. Pendant 1h15, en compagnie de son orchestre Appassionato, il vous proposera un concert pédagogique afin de vous donner les clefs de compréhension de l’œuvre de Beethoven, extraits musicaux à l’appui puis il vous interprètera la 6e symphonie. Une de ces musiques que la Renaissance aurait qualifiée de « peinture pour les oreilles ».

Ce rendez-vous proposé à l’heure de l’apéro vous permet de bien commencer la soirée avant de la poursuivre entre amis ou en famille dans un des restaurants de l’île Seguin.

https://youtu.be/01wEDVrmKBo

Découvrez également les prochaines dates de « Vous trouvez ça classique ? » :

  • Le 19 mars 2022 : Carmen

Vous connaissez sûrement Carmen, « L’amour est enfant de bohème », vous l’avez déjà en tête j’en suis sûr ! Mais saviez-vous que cet opéra avait fait scandale à son époque ? Carmen était une femme libre et à l’Opéra cela ne passait pas… Mathieu Herzog et Appassionato, accompagnés de plusieurs chanteurs, vous feront vibrer en compagnie de cette femme à la voix grave et sensuelle.

  • Le 21 mai 2022 : Bach – Glass

L’un est un compositeur du XVIIIe siècle, l’autre est un compositeur contemporain, vivant aux Etats-Unis ! Alors quel rapport entre ces deux compositeurs ?  Accompagné par la pianiste Vanessa Wagner, Mathieu Herzog vous montrera les ponts qui lient les œuvres de ces deux artistes.

Mathieu Herzog et Appassionato © Rémi Rière

Bons concerts ! 🎶


Article proposé en partenariat avec La Seine Musicale

Do you like Antoine Vitek's articles? Follow on social!
Comments to: Qui était Ludwig Van Beethoven ? 10 anecdotes sur ce compositeur de génie

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.