Madrid compte de nombreux musées célèbres comme le Prado, le musée Thyssen ou encore le musée de la Reine Sofia. Mais vous auriez bien tort de vous arrêter à ces grands noms car le petit musée Sorolla les surpasse tous pour son charme ! Coup de cœur garanti.

Bienvenue chez Joaquín Sorolla

Si ce musée est si charmant c’est qu’il prend place dans l’ancienne maison de l’artiste. Sorolla (1863-1923) y vécut en effet à partir de 1911. À sa mort, sa famille légua la maison ainsi que la collection d’œuvres à l’Etat afin d’en faire un musée qui a ouvert ses portes de 1932.

C’est donc davantage dans une maison que dans un musée que l’on pénètre, en découvrant d’abord le magnifique jardin agrémenté de points d’eau avant de pénétrer dans la demeure de l’artiste.

À l’intérieur, le mobilier de Sorolla et divers objets qu’il a pu collectionner tout au long de sa vie nous sont présentés, si bien que l’on peine à croire que le peintre a vraiment quitté les lieux. Mais ce qui charme plus que tout ce sont bien sûr les tableaux du maître.

Sorolla : peintre luministe

Sorolla est le créateur de l’image optimiste d’une Espagne lumineuse et méditerranéenne. Il est surtout connu pour ses toiles mêlant réalisme et lyrisme.

Ses tableaux semblent être comme des moments volés, des instants du quotidien que l’on pourrait trouver banals mais dont Sorolla a su révéler la beauté. C’est cette femme qui soulève son enfant, cet homme qui promène son cheval le long d’une plage ou encore sa toile la plus célèbre, Promenade au bord de la mer, qui sublime la majesté de deux femmes marchand au bord de l’eau face au vent. Si le propre de la peinture est de rendre immortel l’éphémère, Sorolla a réussi à figer dans l’éternité la grâce d’une seconde qu’il a su capter et retranscrire.

En déambulant dans cette maison d’artiste on fait aussi connaissance avec l’entourage du peintre et notamment avec sa femme Clotilde, représentée plusieurs fois et dont il signe le portrait d’un affectueux “A mi Clotilde”.

On trouvera aussi une multitude de petites toiles qui aident à saisir tout le talent de Sorolla. En quelques rapides touches de peinture tout est là : une ambiance mais aussi une époque, celle du début des années 20 où les femmes portaient de longues robes et des chapeaux.

Le musée Sorolla est assurément mon plus grand coup de coeur de mon séjour à Madrid, ne le loupez surtout pas d’autant plus que l’entrée ne coûte que 3€. Un seul regret : que l’artiste ne soit plus là pour nous inviter à prendre l’apéro à ses côtés dans le calme de son jardin !

Informations pratiques

Adresse :
Paseo del General Martínez Campos, 37
28010 Madrid, Espagne

Horaires :
Du mardi au samedi, de 9h30 à 20h
Le dimanche de 10h à 15h
Fermé le lundi

Site internet :
http://www.culturaydeporte.gob.es/msorolla/inicio.html

Tarifs :
Tarif plein : 3 €
Tarif réduit : 1,5 €
Gratuit pour les moins de 18 ans

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.