Chef d’œuvre du XVIIe siècle, le château de Maisons Laffitte a marqué son époque. Malheureusement trop peu connu aujourd’hui, il est pourtant situé aux portes de Paris et facilement accessible en RER. Suivez-nous à la découverte de ce château, en espérant vous donner envie d’aller le visiter !

De la famille de Longueuil au Centre des Monuments Nationaux : l’histoire du château de Maisons-Laffitte

René de Longueil, président du Parlement de Paris, hérite en 1629 de la seigneurie de Maisons, un domaine situé non loin de la capitale mais aussi du château de Saint-Germain-en-Laye où Louis XIII aime chasser. Conscient du potentiel de son domaine, il souhaite y édifier une demeure suffisamment fastueuse pour accueillir le Roi.

Dès 1640, il confie la construction du château à François Mansart. Un nom qui ne vous est peut-être pas inconnu puisque Jules Hardouin Mansart, son petit-neveu, n’est autre que l’architecte de Versailles et des Invalides. Les travaux seront achevés en 1650 et le château est inauguré en grandes pompes en 1651, avec une fête en l’honneur d’Anne d’Autriche et de son jeune fils Louis XIV.

A partir de 1723, le château perd de sa splendeur lorsqu’un incendie dévaste certaines pièces. En 1777, le comte d’Artois Charles Philippe, frère de Louis XVI et futur Charles X acquiert le château et entreprend des travaux mais le chantier est interrompu faute de moyens, laissant Maisons abandonné et délabré.

A la Révolution, le château est confisqué au titre de bien national. Il est vendu une première fois avant de devenir en 1804 la propriété du maréchal Jean Lannes qui achève les travaux du comte d’Artois. Sa veuve, vend le domaine au banquier Jacques Laffitte qui donnera au château son nom complet de Maisons Laffitte. Couvert de dettes, Jacques Laffitte se sépare d’une partie du jardin et fait raser les écuries.

Le château passe de mains en mains jusqu’en 1905 où l’Etat le rachète. Il est ouvert au public depuis 1912 et classé Monument Historique depuis 1914. Le Centre des Monuments Nationaux en assure désormais la gestion.

Visite du château de Maisons-Laffitte

Le château de Maisons-Laffitte a marqué son époque. Charles Perrault écrivait à son sujet : « [Il] est d’une beauté si singulière qu’il n’est point d’étranger qui ne l’aille voir comme l’une des plus belles choses que nous ayons en France ». Par sa symétrique et ses volumes, il est par ailleurs annonciateur de l’architecture de Versailles.

Si dans le parcours de visite l’entrée se fait sur le côté du château, l’entrée principale telle qu’elle a été imaginée se faisait par une vaste pièce située au centre du château qui a la particularité de repousser l’escalier sur l’un des côtés. Dans ce vestibule, quatre aigles sont sculptés en référence aux Longueil en raison de leur regard perçant, un “long oeil”. Quant aux bas reliefs situés au-dessus des portes, ils évoquent chacun une divinité romaine associée aux quatre éléments : Cybèle pour la terre ; Junon pour l’air ; Neptune pour l’eau et Jupiter pour le feu.

L’escalier d’honneur est particulièrement grandiose et se révèle être une innovation pour son époque. Ces quatre volées suspendues sont en effet peu répandues dans la France des années 1640. Mansart l’a surplombé d’une coupole ce qui renforce sa majesté. A l’étage, il est décoré d’angelots qui représentent les sciences et les arts ; l’amour et l’hymen ; la paix et la guerre ; la musique et le chant.

Château de Maisons Laffitte -Angelots

A l’étage, sur l’aile gauche, on trouve les appartements du Roi, composés notamment d’une salle de bal, surplombée d’un balcon où s’installaient les musiciens. Tout au bout de l’aile se cache un petit bijou : le cabinet aux miroirs dont le parquet est constitué d’une dizaine d’essences de bois précieux, d’os, de nacre, d’étain et de malachite. Ce cabinet était dédié à la conversation, aux divertissements intimes et aux petites réunions.

Château de Maisons Laffitte - Appartements du Roi

Sur l’aile droite, les anciens appartements de la Reine, rebaptisés chambre du maréchal Lannes qui, comme nous l’avons vu, a été propriétaire du château et a achevé les travaux entamés par le comte d’Artois. Le décor d’origine de cette pièce a disparu au cours de l’incendie de 1723, le décor actuel date du XIXe siècle.

Les parties cachées du château

Grâce au Centre des Monuments Nationaux nous avons pu visiter les étages supérieurs du château de Maisons-Laffitte, habituellement fermés au public pour des raisons de sécurité. On y trouve de petits appartements, moins clinquants, qui étaient destinés aux invités de second rang ou aux serviteurs. La décoration n’y était pourtant pas si sommaire puisque l’on peut encore y voir des peintures particulièrement travaillées. L’un de ces appartements a été nommé “Voltaire” en référence au philosophe qui y séjourna en 1723.

Dans les combles, il est amusant d’y découvrir des graffitis en forme de cœur ou de corps de femme. Mais c’est surtout la splendide charpente qui attire l’attention. Enfin, un petit escalier permet d’atteindre le toit du château qui offre une vue sans pareil sur les environs, de la Défense jusqu’au château de Saint-Germain-en-Laye.

Château de Maisons-Laffitte - Vue sur le parc depuis le toit

Apportez votre pierre à l’édifice !

Comme de nombreux monuments, le château de Maisons subit les affres du temps. En ce moment, un vaste chantier de restauration a lieu sur la façade mais déjà un autre projet se profile : restaurer le portail.

Pour mener à bien cette restauration, le Centre des Monuments Nationaux fait appel à la générosité du public. Vous pouvez ainsi participer à l’opération “Ma pierre à l’édifice” et faire un don qui ouvre droit à certains privilèges.

Informations pratiques

Adresse

Château de Maisons
2, avenue Carnot
78600 Maisons-Laffitte

Horaires

Ouvert tous les jours sauf le mardi et certains jours fériés
Horaires variables selon la saison, consulter le site du château

Tarifs

Tarif plein : 8 €
Tarif réduit : 6,5 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here