L’histoire :

 

Après s’être disputés, Patricia et Christophe arrivent à un dîner. Enervée et ne connaissant personne, Patricia est bien décidée à ne pas dire un mot. Ses hôtes pensent qu’elle est étrangère et qu’elle ne comprend pas le français. Patricia décide alors de profiter de ce quiproquo pour pimenter la soirée.

 

Avis :

 

Venise sous la neige est l’une de ces pièces de théâtre que l’on va voir sans savoir à quoi s’attendre : elle ne bénéficie pas d’une grande médiatisation et les comédiens ne sont pas très connus. C’est donc le bouche-à-oreille qui m’a poussé à franchir les portes de la Comédie Bastille et j’ai été très agréablement surpris.

La mise en scène et le décor sont très simples, la vraie force de la pièce réside dans les personnages, hauts en couleur. Les hôtes vont bientôt se marier et leur relation déborde de niaiserie. Il faut avouer qu’ils se sont bien trouvés, leur point commun : tout faire – maladroitement – pour détendre l’atmosphère. Les invités quant à eux sont beaucoup moins beaufs mais sont en pleine crise. Leur relation est plus récente, ils sont encore en train de se chercher et ils profitent de la crédulité de leurs hôtes pour faire un petit jeu.
Chaque personnage détient un concentré de petits défauts amusants que l’on décèle parfois dans notre entourage. La recette fonctionne : on se plonge très vite dans de la pièce dont certaines scènes ne sont pas sans rappeler quelques moments vécus.
Les acteurs sont tous très bon mais je salue notamment le talent de Séverine Debels qui joue le rôle de Patricia. Elle parvient à transformer son personnage : d’abord froid et antipathique il devient peu à peu amusant et attachant.

Une pièce très drôle jusqu’à la dernière réplique. Elle aurait déjà fêté sa 800e représentation et ce n’est pas surprenant. On y passe un très bon moment et je vous encourage à aller la voir d’autant plus qu’il est possible de trouver des places à partir de 11 €.

 

Infos pratiques :

 

Du mardi au samedi à 21h, matinées samedi 17h30
Site officiel

Une comédie écrite et mise en scene par Gilles Dyrek
Décor Olivier Prost
Avec en alternance :
– Emilie Colli,
– Anne Clarin,
– Séverine Debels,
– Florence Savignat,
– Eric Mariotto,
– Laurent Maurel,
– Xavier Martel,
– Loïc Legendre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.