Groupe culte de rock alternatif, The Pixies ont pris possession de Paris, le 29 et 30 septembre dans un Olympia plein à craquer. La recette Pixies fonctionne toujours : du rock, des pointes de punk, un bon équilibre entre moments calmes et refrains déchaînés !

Quand on assiste pour la première fois à un concert des Pixies, on est surpris. Le groupe entre en scène, lance son set, termine son set et part. Tout ça, sans un mot pour le public ! Alors quand Frank Black lance un ‘merci bien’ accompagné d’un signe de la main (et parait-il d’un sourire…) à la fin du concert, les fans sont en transe. Ce doit être la preuve que le groupe a passé un bon moment !

Pixies s’est lancé en 2013 dans une tournée européenne qui a débuté le 25 septembre à Londres. A l’occasion de la dernière date de leur étape parisienne, Pixies nous a proposé un set de 31 morceaux. Une setlist complètement différente du show de la veille avec seulement 6 morceaux en commun ! Jolie performance et respect des fans qui viennent assister aux deux soirées.

Sur scène, le groupe est fidèle à lui-même. Les morceaux ressemblent à leurs versions album. Par moment, on se demande si tout n’est pas joué de manière un peu automatique. C’est ça, les Pixies !

Frank Black est bien présent sur scène. Il y a quelques fausses notes, mais on lui pardonne !
Kim Shattuck, la nouvelle bassiste (remplaçante de Kim Deal) a bien pris ses marques et apporte un peu de ’gaité’ sur cette scène bien figée. Elle sourit, danse et sautille. Elle est heureuse d’être là, il n’y a aucun doute !
David Lovering, à la batterie, est bluffant ! Increvable, il enchaîne les morceaux en frappant sur sa batterie comme une brute !
Quant à Joey Santiago, le guitariste… De là où j’étais, je ne le voyais pas. Et comme personne ne bouge sur la scène… Ben, je ne l’ai quasiment pas vu du concert !

Le public, majoritairement composé de quadra, remue la tête avec conviction. On ne peut pas dire qu’il y avait une grosse ambiance, mais on prend quand même du plaisir à entendre ces morceaux qui ont bercé nos années lycées. Voir les Pixies sur scène, c’est un peu comme les écouter dans son salon. C’est pour soi. On chante, on crie, on saute sans forcément partager ça avec les personnes autour de nous.

Au final, 1h30 de show, 31 morceaux, une setlist plutôt bien choisie. Un concert réussi !

 

SetList :

 

In Heaven (Lady in the Radiator Song)
Andro Queen
The Holiday Song
Nimrod’s Son
La La Love You
Levitate Me
Another Toe in the Ocean
Indie Cindy
No. 13 Baby
Broken Face
Crackity Jones
Isla de Encanta
Cactus
Break My Body
Debaser
Mr. Grieves
Allison
Is She Weird
Something Against You
I Bleed
Dead
Subbacultcha
Distance Equals Rate Times Time
I’m Amazed
Bagboy
Alec Eiffel
What Goes Boom
Tame

Caribou
U-Mass

Where Is My Mind?

 

Nouveau titre des Pixies :

 

 

Intégralité du concert, proposé par ArteLiveWeb (merveilleuse initiative. Vive Arte !!!)

 

Eternelle curieuse. Touche à tout culturelle, j’aime découvrir des nouveaux artistes, des nouveaux courants, de nouveaux lieux. Musique, ciné, danse, théâtre… rien ne m’arrête ! Je confesse malgré tout une affection particulière pour la musique live associée à une grosse consommation de concerts ! Petites salles ou grandes scènes, jazz, rock, métal ou électro, je respire la musique sous toutes ses formes !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.