En 1912, Moïse de Camondo, un riche collectionneur, demande à l’architecte René Sergent de construire un hôtel particulier à Paris, à l’emplacement de l’hôtel Violet détruit en 1911 qui avait appartenu à ses parents.

Dans ce nouvel hôtel inspiré du Petit Trianon à Versailles et inauguré en 1914, Moïse de Camondo installe sa collection d’objets d’art. A sa mort en 1935, il lègue l’hôtel et sa collection aux Arts Décoratifs avec la volonté d’en faire le musée Nissim de Camondo, appelé ainsi en hommage à son fils mort en combat aérien en 1917 pendant la première guerre mondiale – le musée consacre d’ailleurs une exposition sur Nissim de Camondo et la Grande Guerre jusqu’au 11 mars 2018.

En 1940, le projet de Moïse de Camondo est pourtant mis à mal avec la seconde guerre mondiale. Pour prévenir un éventuel pillage des nazis, le musée est fermé jusqu’à la fin de la guerre et tout son contenu est déplacé au château de Valençay. La famille Camondo connaîtra un sort tragique : Béatrice de Camondo (fille de Moïse), son époux et ses deux enfants seront déportés à Auschwitz où ils disparaîtront.

Le musée rouvre à la fin de la guerre et trouvera une renaissance dans les années 80 grâce au Comité pour Camondo qui a pu restaurer de nombreux objets.

Aujourd’hui toujours rattaché aux Arts Décoratifs et conservé « dans son jus » du début du XXe siècle, le musée Nissim de Camondo reste le seul témoignage du confort d’une maison particulière de la plaine Monceau. Nous vous invitons bien sûr à aller visiter ce beau musée et, en attendant, à le découvrir en photos dans cet article !

La salle de bain

Au rez-de-chaussée, les cuisines

Informations pratiques

Adresse

Musée Nissim de Camondo
63, rue de Monceau
75008 Paris

Horaires

Du mercredi au dimanche de 10h à 17h30

Tarifs

Tarif plein : 9 €
Tarif réduit : 8,5 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here