Avant même de pénétrer dans le musée

Le musée des arts de Philadelphie est un musée très riche qui mêle arts et cultures de nombreux pays et de nombreuses cultures. Ceci inclue même la pop-culture. Les marches du musée sont connues mondialement grâce au film Rocky. En effet, le héros, incarné par Sylvester Stallone, les gravit pour s’entrainer. Nombreux sont les touristes à s’amuser à rejouer la scène. Par ailleurs, une statue de ce même boxeur se trouve en bas des marches et vous pouvez, si le cœur vous en dit, vous immortaliser avec.

En haut des marches, on observe une très belle vue sur la ville de Philadelphie et son alignement d’immeubles et de gratte-ciels, toujours étonnant pour le visiteur européen.

Mais rentrons dans le Philadelphia Museum of Art.

marches de Philly
Le musée et ses fameuses marches

 

Un voyage hors du temps

Le musée de Philadelphie a ouvert en 1877. Il regroupe des œuvres d’époques diverses, en provenance d’Europe, d’Amérique et d’Asie. Il est particulièrement réputé pour sa collection d’œuvres du XXème siècle mais il dispose de manière générale d’une collection très riche.

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce musée, c’est le soin apporté à la scénographie. Ici, la construction des salles et des différentes ailes vient résonner avec les œuvres présentes pour recréer une atmosphère. Aux pièces plus classiques (constituées de tableaux accrochés aux murs par exemple), succèdent des reproductions complètes d’intérieurs où viennent s’intègrer les œuvres d’art.

Les œuvres sont alors présentées dans un contexte qui les rapproche de leur époque d’origine. Pour le visiteur, l’expérience est alors toute différente, l’œuvre entre en cohérence avec son environnement et prend un autre visage. L’impression de dépaysement et de voyage dans le temps et l’espace est intense. Pour certaines pièces, il suffira d’une tapisserie, d’un mur en bois, pour redécouvrir des œuvres dans un cadre différent et plus proche de ses origines. Pour d’autres, il s’agit de la reproduction d’une pièce entière d’un bâtiment européen ou asiatique, voire la reproduction d’un bâtiment dans son intégralité (avec même les prémices d’un jardin). Dépaysant.

Reproduction d'un temple japonais datant de 1398
Reproduction d’un temple japonais datant de 1398

Il s’agit vraiment d’une expérience particulière en tant que visiteur. Cela permet d’apporter un autre regard aux œuvres, de mieux les situer dans leur contexte, de créer des atmosphères vraiment différentes selon les lieux et les époques. Cela permet également de rythmer une visite très longue, d’éviter la lassitude voire la sensation de « trop » provoquée par l’accumulation massive d’œuvres.

On ne retrouvera les murs blancs des musées modernes que pour les salles consacrées aux peintures les plus récentes. L’épure du blanc et le jeu sur l’architecture des pièces venant là aussi, rentrer en cohérence avec l’esprit des œuvres et leur époque. Les salles consacrées aux XIXème et XXème siècles sont également impressionnantes, tant s’enchainent les chefs d’œuvres et les tableaux connus.


 

En résumé

Parmi les musées que j’ai pu faire lors de mon séjour aux Etats-Unis, celui de Philadelphie fut l’un de mes préférés. Le travail sur la scénographie et sur les atmosphères des pièces est vraiment réussi et enthousiasmant, venant apporter quelque chose de nouveau dans l’expérience du visiteur. Je vous le recommande vraiment. Il s’agit vraiment d’un des lieux incontournables de la ville.

J’ai entendu également beaucoup de bien des expositions temporaires du musée. Lors de ma visite, j’ai pu découvrir celle consacré à Paul Durand-Ruel et aux impressionnistes. Elle était effectivement très belle, avec beaucoup d’œuvres et des informations intéressantes grâce à l’audioguide inclus dans le prix de la visite !

Skyline de Philadelphie

 

Informations pratiques

2600 Benjamin Franklin Parkway
Philadelphia, PA 19130

Fermé le lundi, ouvert de 10h à 17h du mardi au dimanche avec des nocturnes jusqu’à 20h45 les mercredis et vendredis soirs.
Tarifs : $20 adulte, +65 ans : $14, étudiants (avec carte) : $14, jeunes (entre 13 et 18 ans) : $14, enfants de moins de 12 ans : gratuit.

Bon à savoir : le billet est valable durant deux jours consécutifs et permet l’accès au bâtiment principal du musée (dont il est question ici) mais aussi au Perelman Building, au musée Rodin et aux maisons historiques de Mount Pleasant et de Cedar Grove.

Site internet du musée : http://www.philamuseum.org/

Passionnée par la littérature, la philosophie, l’histoire, l’animation japonaise et mille autres choses encore. Je cherche la poésie lovée au creux des choses. Car oui, « La poésie, c’est le plus joli surnom que l’on donne à la vie » (Prévert).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.