Pendant encore un mois, le BAL présente – pour la première fois en France – une exposition consacrée à Noémie Goudal. Cette jeune trentenaire réalise des sculptures photographiques : elle intègre dans un paysage ou dans un bâtiment des éléments architecturaux qui apparaissent en total contraste. C’est ainsi que l’on découvre de grandes arches sculptées dans un bâtiment industriel ou un escalier au beau milieu d’une plage !

Pour créer ses œuvres, Noémie Goudal développe de grandes photos architecturales sur de multiples feuilles A3 qu’elle colle sur une structure en bois. Ces assemblages ne sont qu’éphémères, l’œuvre finale sera la photographie qui figera le mélange de deux architectures ou l’intégration d’un bâtiment apparu on ne sait comment au beau milieu d’un paysage.

De tels montages pourraient être réalisés avec bien plus de facilité par toute personne maîtrisant les bases de Photoshop mais les créations de Noémie Goudal sont un pied de nez à ces manipulations informatiques. En regardant de près ses photographies on trouvera de nombreux indices qui trahissent la supercherie : ici un collage mal juxtaposé, là un bout de la structure en bois utilisée, là-bas un coin de feuille soulevé par le vent. Ce qui pourrait sembler être un manque de perfectionniste est pourtant ce qui fait tout l’intérêt de l’œuvre et en montre la prouesse. Ces faux-semblants ne cherchent pas à emporter le spectateur au milieu d’un traquenard mais simplement à le faire rêver un peu avec des collages aussi insolites que fascinants. Et ça marche : on est vite captivé par ces mélanges architecturaux semblant venus d’un autre siècle.

L’artiste ne s’est pas limitée à l’architecture, avec le même procédé elle est allée jusqu’à intégrer des planètes au milieu de paysages terrestres, créant ainsi comme un nouvel espace-temps. On notera aussi la mise en place dans l’exposition d’un stéréoscope géant. En collant son regard au milieu de deux miroirs, le spectateur pourra observer un magnifique paysage en trois dimensions.

Toutes les œuvres de Noémie Goudal nous emportent dans un nouveau monde. Pour y accéder, une seule adresse : celle du BAL, jusqu’au 8 mai 2016. Dépêchez-vous !

 

Informations pratiques :

Le BAL
6, impasse de la Défense (Paris 18e)

Du 12 février au 8 mai 2016
Mercredi 12H – 21H
Jeudi 12H – 22H
Vendredi 12H – 20H
Samedi 11H – 20H
Dimanche 11H – 19H
Fermé le Lundi et Mardi

Tarif plein : 6 € / Tarif réduit : 4 €
Conditions de réduction et de gratuité sur le site du BAL

Comments to: Noémie Goudal expose ses sculptures photographiques au BAL

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X