A 2 heures de Paris en train, le Havre offre un dépaysement agréable le temps d’une journée ou d’un week-end. La ville, connue pour son activité portuaire, propose également une offre culturelle riche et variée au travers de ses musées historiques. Petit tour d’horizon de ce trio culturel.

 

L’abbaye de Graville

 

Construite à partir du VIe siècle, l’abbaye de Graville fut un lieu de pèlerinage lorsqu’elle accueillait les reliques de Sainte Honorine. Il faut cependant attendre le XIe siècle et le retour glorieux de Guillaume Malet – compagnon de Guillaume le Conquérant – pour voir apparaître la première partie de l’abbatiale telle que nous pouvons encore l’observer de nos jours.
Marquée par des destructions pendant la guerre de cent ans puis par un incendie au XVIIIe siècle, l’abbaye a connu plusieurs phases de travaux de restauration.

L’abbaye abrite aujourd’hui un musée où l’on peut admirer des statues médiévales et religieuses ; une collection d’orfèvrerie et mobilier religieux ainsi que la surprenante collection Gosselin (1863-1936) : 206 maquettes de maisons en partie disparues, comme une « histoire rétrospective de l’habitation humaine » selon les mots de son créateur.
Mais c’est dans l’église que l’abbaye offre son plus beau visage : de l’hôtel majestueux à l’impressionnante charpente, en passant par les statues religieuses, on en ressort ébloui.

Invalid Displayed Gallery


 

La maison de l’Armateur

 

Ce n’est pas vraiment un musée mais plus totalement une maison non plus. Impossible de trouver un mot pour décrire cette surprenante maison de l’Armateur qui s’élève sur cinq niveaux autour d’un puits de lumière.
Construite en 1790 par l’architecte Paul-Michel Thibault, elle est achetée en 1800 par Martin-Pierre Foache, un riche négociant qui y installe ses bureaux et en fait sa résidence familiale. Chaque étage a été conçu pour correspondre à des instants de vie : réceptions, travail, famille, loisirs.

Ouverte au public depuis 2006, cette maison a été aménagée avec soin de sorte qu’elle donne toujours l’impression d’être habitée. Salon, salle à manger, chambres, bibliothèque, cabinet de travail… chaque pièce est richement décorée par une impressionnante collection d’art et de mobilier.

Cerise sur le gâteau : arrivé en haut de la maison le visiteur est récompensé par une vue imprenable sur Le Havre.

Cette maison est un incontournable lors d’un passage dans la ville, tant pour son architecture insolite que pour sa décoration, un coup de cœur !

Invalid Displayed Gallery


 

Le musée de l’Hôtel Dubocage de Bléville

 

L’Hôtel Dubocage de Bléville a été construit au XVIe siècle à la demande de François Ier. Il tire son nom de l’un de ses propriétaires, le navigateur Michel Joseph Dubocage de Bléville (1676-1727). En 1707 ce dernier s’est lancé dans un long voyage au cours duquel il fit la découverte de l’île de la Passion – aujourd’hui appelée île Clipperton – au large du Mexique. De retour au Havre près de neuf ans plus tard avec un navire rempli de richesses, il fit l’acquisition de l’Hôtel en 1716. Transformé en musée depuis 1956, l’Hôtel accueille aujourd’hui des collections permanentes de porcelaines de Chine et de verreries ainsi qu’un espace d’expositions temporaires.

Hôtel Dubocage de Bléville
Hôtel Dubocage de Bléville © Philippe Bréard

 

L’exposition Café, coton, chocolat : 300 ans de négoce au Havre

 

Jusqu’au 8 novembre, les trois sites accueillent une exposition intitulée Café, coton, chocolat : 300 ans de négoce au Havre.

L’activité portuaire du Havre ne date pas d’hier. Saviez-vous par exemple que jusqu’à la fin des années 1930 les transactions de café y étaient si grandes que le Havre fixait les cours mondiaux de plusieurs variétés de café ? Ou que dans les années 1900, 77 % des importations françaises de cacao transitaient par le Havre ?

Le commerce de café, coton et chocolat est tellement ancré dans l’histoire de la ville que de nombreuses familles havraises ont eu un lien avec l’une de ces activités. L’annonce de cette exposition a poussé la population à fouiller dans ses archives personnelles. Ainsi, de nombreux documents exposés viennent de collections privées.

L’exposition Café, coton, chocolat : 300 ans de négoce au Havre est une occasion unique d’en apprendre plus sur l’histoire économique de la ville tout en découvrant de beaux lieux culturels.

Invalid Displayed Gallery


 

Informations pratiques :

 

Abbaye de Graville

rue de l’Abbaye, 76600 Le Havre
Du jeudi au lundi, de 11h à 12h30 et de 13h30 à 18h
Le mercredi de 14h à 18h
5 € / 3 €

Maison de l’Armateur

3 quai de l’île, 76600 Le Havre
Du jeudi au lundi, de 11h à 12h30 et de 13h30 à 18h
Le mercredi de 14h à 18h
5 € / 3 €

Billet jumelé : 7 €

Musée de l’Hôtel Dubocage de Bléville

1, rue Jérôme Bellarmato, 76600 Le Havre
Du jeudi au lundi, de 10h (10h30 samedis et dimanches) à 12h30 et de 13h30 à 18h
Le mercredi de 14h à 18h
Gratuit

 

2 COMMENTAIRES

  1. J’ai honte, moi la normande, de n’avoir jamais vu ces trois musées. Un séjour au Havre s’impose, d’autant que je viens de lire des choses passionnantes sur les impressionnistes dans cette ville !

    As-tu visité le musée des Beaux-Arts ? il est extraordinaire !
    Très fascinant aussi, l’église de Perret (dont il faut voir l’intérieur) et l’appartement témoin, du même architecte. Ca change un peu l’image grise et froide qu’on a de la ville 🙂

    • Je n’y ai passé qu’une journée, le programme était donc chargé et je n’ai pas eu le temps d’aller voir les autres musées mais tu me donnes envie. Je prends note pour un prochain séjour 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.