À Paris il y a des musées partout, même dans les universités ! Dans la bien nommée rue de l’école de médecine, en plein cœur de l’Université Paris Descartes, se cache un petit musée insolite qui retrace l’histoire de la médecine.

Contrairement au musée Dupuytren situé non loin, vous n’y verrez pas de pathologies anatomiques (moulages ou organes conservés dans des bocaux) mais différents instruments qui témoignent de l’évolution de la pratique de la médecine à travers les siècles.
Les collections de ce musée ont été réunies à partir du XVIIIe siècle par le doyen Lafaye avant d’être enrichies par différentes pièces allant jusqu’à la fin du XIXe siècle.

Il y a parfois de quoi frémir à la lecture des cartels qui accompagnent certains de ces instruments. Les premiers d’entre eux semblent tout droit sortis de chez un boucher. On préfère ne pas imaginer les circonstances dans lesquelles ont pu servir des couteaux d’amputation ou des coffrets de trépanation surtout à une époque où l’anesthésie n’existait pas encore ou n’en était qu’à ses balbutiements.

Heureusement, de vitrine en vitrine et de siècle en siècle, les instruments se perfectionnent : aides auditives, étuve à désinfection, microscopes, homéopathie… On voit peu à peu se dessiner les traits de la médecine moderne.

En visitant ce musée il faut aussi prendre le temps d’observer la salle, petite mais très belle construite en 1905, recouverte de boiseries et éclairée par une jolie verrière.

A lire aussi, l’article de Paris sur un fil, qui nous a donné envie d’aller découvrir ce musée.


Informations pratiques :

12 rue de l’école de médecine (Paris 6e, métro Odéon)

14h-17h30 sauf jeudi, dimanche et jours fériés (fermeture caisses à 17h)
du 15 juillet au 31 août : horaires d’été de 14h à 17h30 du lundi au vendredi (fermeture caisses à 17h)

Site internet du musée de l’Histoire de la Médecine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.