A la veille de la réouverture du musée Albert Kahn après plusieurs années de travaux, j’ai eu le plaisir de poser quelques questions à sa directrice, Nathalie Doury, afin d’en savoir plus sur la nouvelle version de cet établissement dédié à la valorisation de la collection des « Archives de la planète », rassemblée par le banquier et philanthrope Albert Kahn.

Que pourrons-nous y découvrir ? Quels sont les dispositifs à destination du jeune public ? Et quelle sera la première exposition ? Nathalie Doury nous dévoile quelques aspects du nouveau musée Albert Kahn…


Le musée Albert Kahn s’apprête à rouvrir ses portes après six années de travaux. Quelles ont été les motivations à l’origine de ce chantier et qu’est-ce qui va changer dans la nouvelle version du musée ?

Le musée change d’échelle ! L ’objectif du projet est de montrer toute la richesse, mais aussi la pertinence contemporaine des collections et du projet d’Albert Kahn. Il s’agit donc d’en améliorer les conditions de présentation – avec un parcours permanent de visite et une grande salle dédiée aux expositions temporaires – de mieux accueillir les publics –  dans de nouveaux espaces pédagogiques, une librairie boutique, un café et un restaurant (qui ouvriront dans un deuxième temps), de stimuler la recherche et croiser les regards sur les collections, autour du centre de documentation, de l’auditorium ou de la salle des plaques.

Parcours permanent du musée Albert Kahn © CD92 – Julia Brechler

Le musée est connu pour sa collection d’images mais aussi pour son jardin remarquable. Comment ces deux s’articulent dans le nouveau parcours de visite?

Pour nous, les collections d’images et le jardin sont deux facettes du même projet, celui d’Albert Kahn, qui a constitué, dans le premier tiers du XXe siècle,  un inventaire visuel et sensible de la diversité des cultures du monde. Nous invitons les visiteurs à contempler cette diversité, et à l’arpenter, dans un parcours de visite qui se déploie sur les 4 hectares du site. L’exposition permanente débute ainsi dans le nouveau bâtiment de Kengo Kuma – lui-même très inspiré par la relation avec le jardin – et se poursuit dans les bâtiments patrimoniaux restaurés du parc, et à travers ses scènes paysagères, du Japon aux Vosges … Trois des espaces d’exposition du parcours permanent sont d’ailleurs consacrés au jardin lui-même, témoignant de son rôle central dans le projet d’Albert Kahn.     

Jardin du musée Albert Kahn © CD92 – Willy Labre

Le musée va ouvrir avec une première exposition intitulée « Autour du monde : la traversée des images, d’Albert Kahn à Curiosity ». Que pourront y découvrir les visiteurs ?

Cette exposition inaugurale revient sur un épisode fondateur du projet de documentation visuelle entrepris par Albert Kahn : le voyage autour du monde qu’effectue le banquier philanthrope en 1908-1909. Ce n’est bien sûr pas son premier voyage mais, cette fois, il est accompagné par un opérateur photographique et cinématographique, afin de capter les réalités du monde qu’il va parcourir. C’est à son retour que sera donné le coup d’envoi des Archives de la Planète, cœur historique des collections du musée. A partir du récit de ce périple, l’exposition embarque les visiteurs dans une exploration des représentations du voyage et les figures du voyageur à travers la photographie et le film, du début du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui.

Albert Kahn souhaitait que l’on ait « les yeux grands ouverts ». Un vœu plus que jamais d’actualité notamment dans le monde actuel où l’image a une place de plus en plus importante. Avez-vous prévu des dispositifs pour éveiller le jeune public et lui faire découvrir la collection des Archives de la planète ?

Nous nous définissons comme un musée d’images, et à ce titre, un lieu d’éducation à l’image et par l’image, en particulier pour le jeune public, en famille comme en milieu scolaire. Outre une offre conséquente d’ateliers pédagogiques, mais aussi de visites guidées « à hauteur d’enfant », le musée propose un espace en libre accès (et entièrement gratuit), le Salon des familles, qui permet de découvrir de façon ludique les collections au travers de dispositifs de manipulations, de jeux, de livres … Nous allons également à la rencontre de ces publics, notamment des collégiens, dans le cadre de projets d’Education Artistique et Culturelle comme les résidences d’artistes en milieu scolaire.

Le salon des Familles du Musée Albert Kahn © CD92 – Julia Brechler

La version « 2.0 » du musée Albert Kahn, c’est aussi une nouvelle version de son site internet, avec un projet de création d’un nouveau portail des collections qui sera mis en ligne dans le courant de l’année. Que pourront y trouver les internautes ?

Le portail des collections est un prolongement numérique de la volonté d’ouverture du nouveau musée. En même temps que les salles d’expositions, nous ouvrons nos données ! A partir du mois d’avril, plus de 60.000 images des collections seront mises en ligne avec leurs données documentaires associées, dans une résolution conséquente et sous licence ouverte (Creative Commons) permettant une très large réutilisation par les internautes. Cela représente une bonne partie des plaques autochromes des Archives de la Planète, mais également des films, jusqu’ici peu montrés – ceux-ci seront proposés au téléchargement dans un second temps.

Question bonus : La collection du musée est vaste mais y a-t-il une image pour laquelle vous avez un coup de cœur ou que vous trouvez emblématique et que vous aimeriez faire découvrir aux lecteurs de Culturez-vous ?

L’actualité pourrait me pousser –hélas –  vers les images de guerres et les mouvements de réfugiés, abondamment documentés dans les Archives de la Planète. Kahn témoignait ainsi des convulsions de son siècle pour mieux convaincre de construire la paix… Mais je choisirai plutôt de conclure cet échange à la manière des projections que le banquier philanthrope organisait dans sa propriété de Boulogne : par un coucher de soleil.
Ce soleil ci se couche le 2 octobre 1927 en Iran, lors d’une tempête de sable au crépuscule saisie par l’appareil de Frédéric Gadmer ; l’image, à la beauté presque abstraite,  figure dans l’exposition Autour du Monde.

Frédéric Gadmer, tempête de sable au crépuscule, Hamadan, Iran, 1927 . Autochrome 9X12cm A53524S – Département des Hauts-de-Seine / Musée départemental Albert-Kahn – Collection Archives de la Planète

Un grand merci à Nathalie Doury pour ses réponses ! Rendez-vous dès le 2 avril au musée Albert Kahn pour découvrir la nouvelle version de ce beau musée et (re)découvrir les formidables Archives de la planète.


Informations pratiques

Adresse :
Musée départemental Albert Kahn
2 rue du Port
92100 Boulogne-Billancourt

Horaires :
A partir du 2 avril 2022
Du mardi au dimanche
de 11h à 18h (d’octobre à mars)
de 11h à 19h (d’avril à septembre)

Site internet :
https://albert-kahn.hauts-de-seine.fr/

Tarifs :
Plein tarif : 8 €
Tarif réduit : 5 € (familles nombreuses)
Gratuit pour les moins de 26 ans, demandeurs d’emploi, visiteurs en situation de handicap

Do you like Antoine Vitek's articles? Follow on social!
Comments to: Réouverture du musée Albert Kahn : 5 questions à sa directrice, Nathalie Doury

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.