Voici plus de quarante ans que Martine et Philippe Delerm partagent une vie de couple mais aussi d’artistes. Lui, est écrivain ; elle, s’est prise d’amour pour les albums jeunesse. Complices dans la vie comme dans leurs créations, chacun porte sur le travail de l’autre un regard bienveillant et constructif à la fois.

Martine Delerm - Secrets d'albumsÀ plusieurs reprises, Martine et Philippe ont mélangé leurs arts, publiant des livres écrits par Philippe et illustrés par Martine. Ils récidivent à nouveau en cette rentrée littéraire avec un album qui nous fait entrer dans les coulisses de leurs créations. Secrets d’albums est comme le making of des livres précédents.

Philippe, qui connaît mieux que personne sa femme, interroge Martine sur son travail, laissant cette dernière se confier sur ses dessins et sur les messages qu’elle souhaite transmettre. J’écris des albums qui viennent de l’enfance et vont vers l’enfance, confie-t-elle, la mienne, celle des autres. Car avec ses dessins, Martine cherche à faire parler l’enfant qui sommeille en elle et qui ne l’a jamais quittée. Elle cherche surtout à réveiller l’enfance qu’il vous reste. C’est sans doute pour cette raison que ses illustrations nous apparaissent si poétiques, belles et touchantes.

Le livre se poursuit par la présentation de son processus de création. Martine confie ses sources d’inspiration et dévoile les différentes étapes qui la mènent d’un simple croquis au dessin final… jusqu’aux témoignages reconnaissants de lecteurs.

Secrets d’albums est un livre profondément touchant, qui nous laisse pénétrer dans l’intimité d’un couple d’artistes aussi talentueux que passionnants. Le lire revient à appuyer sur la touche pause qui permet de suspendre le temps, prendre une bouffée de légèreté et de poésie. Prenez le temps d’en déguster chaque page pour mieux le savourer !

 

Extraits :

[tabs slidertype= »simple »]
[tab]Extrait 1/2

Si tu n’écris pas pour les enfants, à qui destines-tu ton travail ?

A personne en particulier. J’écris des albums qui viennent de l’enfance et vont vers l’enfance, la mienne, celle des autres. Il y a des enfants qui ne ressemblent pas à mes personnages, il y a des adultes qui sont mes personnages. Au Salon du livre, je me souviens d’un homme déjà âgé lisant La Petit Fille incomplète et disant : “C’est tout à fait moi !” alors qu’une petite fille venait de le reposer avec dégoût après avoir lu la phrase : “Je n’aime que le gris”… On ne sait jamais le pourquoi de ces choses-là.

[/tab]
[tab]Extrait 2/2

Tu as évoqué tes personnages sans bouche. Comment t’est venue cette nécessité ? Y-a-t-il dans ce choix un rapport avec l’enfance ?

Oui, faut fond de moi, une voix ne cessait de revenir de l’enfance. Une voix très peu audible à l’intérieur, inexistante à l’extérieur. J’ai eu très vite envie de traduire cet univers-là, de faire parler un enfant intérieur, d’écrire des livres d’enfance. Il y a deux anecdotes a priori insignifiantes, mais qui m’ont marquée. Une professeur de chant venait dans l’école. Après un ou deux essais, elle écartait de l’heure de chorale celles qui chantaient faux. Affublées du surnom de “petits moineaux”, nous devions rester debout, derrière le piano, muettes, à écouter les “rossignols” !

[/tab]
[/tabs]
 
Note : 

2016 – 157 pages – ISBN : 978-2-02-129653-2
Martine et Philippe Delerm – Français
Editions Seuil

 

PARTAGER
Jeune trentenaire et vieux blogueur. Fondateur de Culturez-vous et organisateur de l’association "Un Soir, un Musée, un Verre". Flâneur professionnel et éternel curieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here