Depuis 1965, les studios Davout ont vu passer les plus grands noms de la musique. U2, Gainsbourg, les Rolling Stones, Barbara, Bashung, Yann Tiersen, Lou Reed, Alain Souchon… ne sont qu’un petit aperçu des artistes qui sont venus y enregistrer leurs disques ! Après plus de 50 années d’exploitation, les studios Davout s’apprêtent à fermer leurs portes. Nous avons pu nous y faufiler le temps d’une visite avec Paris Face Cachée.

50 ans d’histoire(s)

Dans les années 60, les studios indépendants sont rares, l’économie du disque est alors verticale : les maisons de disques possèdent leurs propres studios. Pourtant, un besoin nouveau se fait ressentir pour de grands studios capables d’accueillir un orchestre entier.
Yves Chamberland et Claude Ermelin ont alors l’idée de créer leur propre studio. Ils achètent un ancien cinéma, boulevard Davout dans le 20e arrondissement de Paris et, après quelques aménagements, les Studios Davout ouvrent leurs portes en mai 1965 ! Rapidement les studios connaissent un bel essors. Capables d’accueillir 80 musiciens à la fois, on vient y enregistrer des musiques de films ou de publicités (Les demoiselles de Rochefort, Cyrano de Bergerac, Manon des Sources, Le dîner de cons…).

Studios Davout

En 1988, les studios connaissent une première crise. Rachetés par des investisseurs qui ne sont pas du métier, une mauvaise gestion entraîne Davout dans une procédure de redressement judiciaire. Quatre salariés s’associent pour les reprendre en 1994 et relancent l’affaire qui connaîtra son âge d’or avec la diffusion des CDs qui se vendent alors au prix fort. Mais dans les années 2000, toute la filière du disque connaît une crise profonde avec l’arrivée du MP3, des sites pirates mais aussi à cause du développement des home studios permettant à certains musiciens d’enregistrer leurs albums à la maison. Les studios, qui doivent sans cesse faire de lourds investissements pour rester concurrentiels, subissent de plein fouet ce bouleversement.

Studios Davout

Depuis 2010, les studios ont su se réinventer et proposent toujours des prestations qui ont peu d’égal en termes de capacité et de qualité d’enregistrement. Les studios Davout vivent pourtant leurs dernières heures. Les locaux ont été rachetés en 2016 par la mairie de Paris et un nouveau projet d’aménagement du quartier prévoit la fermeture des studios en mars prochain. L’aventure ne devrait pourtant pas s’arrêter là, une poursuite de l’activité dans un autre lieu est envisagée.

Paris Face Cachée

Merci aux équipes de Paris Face Cachée qui nous ont permis de visiter ce lieu parisien insolite. Depuis six ans, cet événement annuel propose au grand public de venir découvrir, le temps d’un weekend, des lieux secrets ou énigmatiques. L’édition 2017 a eu lieu du 27 au 29 janvier. Vivement l’année prochaine pour de nouvelles découvertes !

PARTAGER
Jeune trentenaire et vieux blogueur. Fondateur de Culturez-vous et organisateur de l’association "Un Soir, un Musée, un Verre". Flâneur professionnel et éternel curieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here