Couverture Prussian BlueHappy birthday ! Il y a quelques jours, le magazine Prussian Blue fêtait son premier anniversaire. Ce trimestriel encore jeune mais prometteur a pour ambition de proposer « une vision décalée de l’art au croisement de la création contemporaine et de la mode, mais aussi, par goût des contrastes, du classicisme le plus élégant. De la tenue donc, mais avec une pointe d’excentricité. »

D’un naturel assez éclectique, j’ai été séduit par cette vision mélangée des arts. A titre d’exemple, le 4e numéro qui est paru en mai nous emmène à la rencontre du peintre Tim Eitel, nous fait visiter villa Valmarana, dissèque une toile de Lubin Baugin, évoque Wagner ou encore Le Corbusier. C’est donc un magazine touche-à-tout dans le milieu culturel, idéal pour découvrir de nouveaux artistes.

Le gros atout de Prussian Blue c’est qu’il n’y a quasiment pas de publicité. Le revers de la médaille c’est son prix : 10 € pour environ 110 pages là où un Polka Magazine est moitié moins cher pour 200 pages (mais beaucoup de publicité !). Heureusement la qualité est au rendez-vous : une très belle mise en page, un beau papier et de nombreuses illustrations et photographies.

C’est un magazine que je conseille plutôt pour les passionnés d’art qui aiment s’intéresser à plusieurs domaines et partir à la découverte de nouvelles choses. Il me semble assez complémentaire de Polka ou de Beaux Arts qui sont tous deux très spécialisés là où Prussian Blue s’ouvre davantage à des domaines variés.

Pour en savoir plus : http://prussianblue.fr/

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.