Inauguré en 1715, l’Opéra Comique fête cette année son tricentenaire. Pour l’occasion, il est mis à l’honneur au Centre National du Costume de Scène (CNCS) qui lui consacre une exposition, à découvrir jusqu’au 6 septembre 2015.

 

Lorsque les décors ont été dispersés et que les voix se sont tues demeurent, échappées aux outrages du temps, restaurés et soigneusement identifiés, les costumes. (…) Offrir les costumes de théâtre au regard, c’est donner la liberté à chacun de s’y glisser en rêve. C’est un peu magique.

 

Jérôme Deschamps, Directeur de l’Opéra Comique

 

Quoi de mieux en effet que le truchement des costumes pour nous parler de l’histoire et du répertoire de l’Opéra Comique ? Le CNCS était donc le lieu rêvé pour accueillir une telle exposition.

 

Les premiers pas de l'Opéra Comique
La naissance de l’Opéra Comique dans les foires parisiennes

 

Son parcours commence par une introduction dédiée aux origines de l’Opéra Comique et à ses débuts houleux (voir l’article sur les secrets de l’Opéra Comique). Cerné par l’Opéra de Paris et la Comédie Française qui voient d’un mauvais oeil l’arrivée de ce nouveau genre mêlant chant, danse et comédie, l’Opéra Comique se voit un temps privé du droit de parler. Qu’importe, on utilisera le mime quant au texte, présenté sur des pancartes, il sera chanté par le public. « L’Opéra Comique a inventé la BD et le Karaoké », s’en amuse Agnès Terrier, commissaire de l’exposition. Malgré ces péripéties, la légèreté de ses spectacles séduit un public toujours plus grand qui lui permet de recevoir le statut de théâtre royal en 1762 et obtenir son propre théâtre en 1783 : la salle Favart, en référence à Charles-Simon Favart, célèbre auteur de livrets.

Au CNCS on a plutôt choisi de rendre hommage à sa femme, Justine Favart, qui a imposé une meilleure interprétation et des costumes réalistes qui aideront l’Opéra Comique à conquérir le statut de théâtre royal.

La suite de l’exposition présente un parcours rythmé par les héroïnes de l’Opéra Comique : Manon, Carmen, Mignon, Ciboulette… De superbes reconstitutions montrent les figures qui ont donné à l’Opéra Comique ses lettres de noblesse. Chaque salle est accompagnée d’une vidéo montrant des extraits de spectacles associés.

 

Aperçu de la scénographie
Aperçu de la scénographie

 

Pour rendre hommage au travail des costumiers, on trouvera une reconstitution du Central Costume. Situé dans les combles de l’Opéra Comique, cet atelier est un lieu de création merveilleux où sont imaginés et conçus entre 70 et 160 costumes par spectacle !

 

Reconstitution du Central Costumes
Reconstitution du Central Costumes

 

L’exposition se termine en apothéose par une présentation spectaculaire des plus beaux costumes réalisés par l’Opéra Comique, depuis 2007, sous la direction de Jérôme Deschamps.

 

Dernière salle de l'exposition présentant les plus beaux costumes de l'Opéra Comique depuis 2007
Dernière salle de l’exposition présentant les plus beaux costumes de l’Opéra Comique depuis 2007

 

La scénographie, signée Macha Makeïeff, est particulièrement réussie. Les tableaux sont de qualité et rien n’a été laissé au hasard, le soin du détail a été poussé jusqu’à la tapisserie qui change à chaque salle ! L’éclairage a également été soigné pour présenter au mieux les costumes tout en respectant les contraintes de conservation.

On sent dans toute l’exposition la signature de Jérôme Deschamps, actuel directeur de l’Opéra Comique. On regrette tout de même ce petit côté un peu trop auto-centré. Sans doute est-ce là une façon de tirer sa révérence en beauté, puisque son mandat prend fin en juillet. Olivier Manteï prendra sa succession et aura la charge d’écrire une nouvelle page de l’histoire de l’Opéra Comique.

L’exposition est à l’image du CNCS : magique et passionnante. Il faudra aller jusqu’en Auvergne pour la découvrir mais elle mérite le déplacement.


Dans quelques semaines, une autre exposition intitulée De Carmen à Mélissande, drames à l’Opéra Comique, sera à découvrir au Petit Palais (18 mars – 28 juin).

Informations pratiques :

 

Centre National du Costume de Scène et de la scénographie
Quartier Villard, Route de Montilly, Moulins

Jusqu’au 25 mai 2015 / prolongation jusqu’au 6 septembre 2015
Tous les jours, sauf le 1er mai, de 10h à 18h

Plein tarif : 6 € / Tarif réduit : 4 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.