1. Spectacles vivants
  2. Regardez
  3. Théâtre

Evita, amour, gloire etc. à la Comédie Bastille

Eva Duarte, Eva Perón, Evita… ces noms ne vous évoquent pas forcément tous quelque chose en Europe. Mentionnez-les en Argentine et la réaction sera toute autre. Première Dame d’Argentine de 1946 à 1952, Eva Perón connu une vie aussi dense et mouvementée que sa mort fut foudroyante.

Partons, le temps d’une performance théâtrale de haut niveau, à la découverte de ce personnage hors pair.

 

Retour sur Eva Perón

Eva PeronD’origine modeste, Eva Duarte naît en 1919 et s’échappe de sa province natale pour Buenos Aires dès l’âge de 15 ans. Ambitieuse, elle sait jouer de sa beauté pour arriver à ses fins, et se fait connaitre en tant que comédienne à la radio, au théâtre et au cinéma.

Mais sa carrière bascule le jour où elle rencontre le Colonel Juan Domingo Perón, un an avant son accès à la Présidence de la République d’Argentine. Non seulement elle l’aidera à être élu, mais elle jouera ensuite un rôle très actif en politique.

Ses origines lui apportent en effet une sensibilité particulière avec le peuple. Elle se fera ainsi médiatrice entre le monde syndical et ouvrier et le Président lui-même. Plus encore, elle sera à l’origine de réformes sociales majeures, telles que le droit de vote des femmes en 1947, l’égalité juridique des conjoints, etc. Créant la Fondation Eva Perón, elle œuvrera également beaucoup en faveur des descamisados (sans-chemises), soit les plus démunis : création d’hôpitaux, asiles, écoles, colonies de vacances…

Alors que sa carrière atteint son apogée, lorsqu’en 1951, le peuple souhaitant qu’elle devienne vice-présidente lors des prochaines élections, Evita, tel qu’on la surnomme, est frappée par un cancer du col de l’utérus fulgurant, qui lui volera la vie un an plus tard.

Adulée des uns, détestée des autres, Eva Perón ne laisse d’aucun indifférent : elle peut aussi bien être traitée de sainte que de salope. Le paradoxe de cette femme au destin exceptionnel n’en finit pas de fasciner, inspirer et questionner.

Elle-même aurait dit avant de mourir « Tout a été dit sur Evita, ou peut-être tout reste encore à dire. »

 

Une pièce de théâtre époustouflante

Evita, amour, gloire etc., est étonnement jouée par un homme, Sebastiàn Galeota. Du haut d’une robe monumentale, ce comédien également danseur et acrobate, réalise ici une performance d’immobilité saisissante. Cette contrainte (voire même ce challenge pour un danseur) ne met que davantage en exergue la qualité de son jeu d’acteur : la voix, l’accent, les expressions… il ne joue pas Eva Perón mais le devient littéralement.

La mise en scène est renforcée par un vidéo-mapping d’images d’archives projetées sur l’immense robe d’Eva.

Ces parti-pris rendent le récit de cette vie unique d’autant plus fascinant qu’ils restituent à la perfection l’ambivalence de cette femme à la fois si coquette, ambitieuse, passionnée et passionnante.

Que vous connaissiez Eva Perón ou non, on ne saurait que trop vous recommander de courir voir cette pièce !

Evita

 

Informations pratiques

Jusqu’au 4 avril, les dimanches et lundis à 20h

Comédie Bastille
5 Rue Nicolas Appert (Paris 11e)

Entre 10€ et 32€

Comments to: Evita, amour, gloire etc. à la Comédie Bastille

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X