Le concept de l’exposition est plutôt pertinent : associer l’œuvre et l’imaginaire d’Enki Bilal au patrimoine scientifique et technique du Musée des Arts et métiers. Un dialogue aussi inattendu qu’évident, comme le présente le Musée.

 

Je fonctionne par imprégnation et par obsession, et je ne suis pas arrivé au bout de mon monde.

Enki Bilal

 

Quelques pièces rares du Musée sont exposées, choisies et renommées par Enki Bilal. C’est là, l’aspect intéressant de cette exposition. Un téléimprimeur de 1970 devient un Orthographomètre de Pivot, une nacelle de ballon atmosphérique devient un annihilateur de mines volantes ! On en joue, essayant de deviner, lorsqu’on arrive devant une pièce, ce que l’esprit de Bilal a bien pu y voir. On est toujours surpris !

Avec ses pièces est exposée une centaine de dessins, planches et toiles de Bilal. Ils sont tous principalement issus de La Trilogie Nikopol et la Tétralogie du Monstre.

Un petit espace est dédié à ses œuvres cinématographiques : Bunker Palace Hôtel, Tykho Moon et Immortel, ad vitam. Grâce à un petit montage plutôt sympathique, on peut voir l’intégralité des 3 films !

En complément, des dispositifs originaux ponctuent la visite. 3D, images tactiles, réalité augmentée (forcément ça ne fonctionnait pas quand je suis passé…) C’est sympa, mais cela donne surtout l’impression de meubler l’espace.

En conclusion, les images de Bilal s’intègrent bien dans ce musée de la technique mais j’aurais aimé plus d’outils à la sauce Bilal. On ne se privera pas, après la découverte de l’exposition Bilal,de faire une visite complète du musée. Un musée passionnant et enrichissant. Profitez des visites guidées, elles sont gratuites et les guides excellents (les petites anecdotes scientifiques qu’ils partageront avec vous seront du plus bel effet à votre prochain dîner !)

 

Teaser de l’exposition :

 

 

Musée des arts et métiers
60 rue Réaumur – Paris 3e arrondissement
Jusqu’au 16 mars 2014
Ouvert du mardi au dimanche (inclus) de 10 heures à 18 heures.
Nocturne le jeudi jusqu’à 21h30.
Tarifs : 5,5 € (7,5 € si accès à l’exposition permanente).

 

Des personnes ont réagi à cet article
Voir les commentaires Hide comments
Comments to: Enki Bilal, Mécanhumanimal au musée des Arts et Métiers
Write a response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X