Les trois étages de l’Espace Fondation EDF accueillent actuellement une exposition musicale et interactive, à travers l’étude d’un véritable phénomène de société : la musique électronique. ElectroSound – du lab au dancefloor : découverte d’un mouvement musical aux multiples facettes.

Bien plus qu’un simple style musical, la musique électronique réunit une histoire, des symboles, des us qui lui sont propres. Étroitement liée à la renaissance et l’identité de grandes métropoles (Berlin, Detroit, Chicago, New-York, Paris…), elle reflète de nombreuses aspirations de notre société actuelle.

Articulée autour d’une bande-son omniprésente et évoluant au fil du parcours, l’exposition, ludique et immersive, s’organise sur trois niveaux, permettant chacun de comprendre et s’approprier les origines, les styles et les pratiques de cette culture depuis ses origines.

Le premier niveau retrace l’évolution de la musique électronique, de son émergence dans les années 50 à son explosion aujourd’hui. Ce qui commença par les expérimentations scientifiques de quelques pionniers est devenu aujourd’hui une passion accessible à tout un chacun. Cette musique a d’ailleurs la spécificité d’avoir connu une évolution fulgurante – le temps d’une vie – au rythme des apparitions et démocratisations des nouvelles technologies.

Un parcours très complet permet ainsi de naviguer d’une époque à l’autre, au fil des machines et instruments d’époque et des artistes majeurs, tout en étant guidé dans le temps par une frise chronologique rappelant les événements majeurs de l’histoire.

L’on s’amusera notamment de remarquer que certaines machines, initialement conçues pour imiter les instruments « traditionnels », gardaient des défauts dans les sons qu’elles créaient, apportant là de nouvelles sonorités pour les producteurs, et élargissant ainsi leur palette musicale.

Un espace entier, l’Atelier, réunit ensuite de nombreux instruments électroniques et numériques et invite le visiteur à manipuler lui-même et s’approprier chacune de ces machines (synthétiseur, vocodeur, boîte à rythme…) mais aussi à s’interroger sur la musique du futur, à travers les projets permettant au public de participer collectivement aux compositions durant des concerts, à l’image des expérimentations récentes de l’IRCAM1.

Des machines les plus anciennes aux plus récentes, la clé de ces évolutions se dessine peu à peu : non seulement il n’est plus nécessaire d’être musicien pour jouer de la musique, mais il n’y a pas plus à être ingénieur pour créer ses propres instruments. Paradoxalement, une crainte se ressent, celle de la possibilité de voir les machines remplacer un jour l’Homme dans la création, là où elles s’imposaient uniquement sur un plan mécanique jusqu’alors.

Le sous-sol enfin, achève l’immersion du visiteur dans cet univers, tout particulièrement avec la géniale « Boombox », un espace d’écoute permettant d’explorer 100 morceaux phares des années 50 à aujourd’hui, en naviguant sur une platine numérique créée in situ.

De nombreuses photos (notamment celles de Jacob Khrist, photographe habitué des festivals et autres événements électro, qui documente d’un regard aiguisé l’énergie et le bonheur se dégageant des danseurs comme des DJ), mais aussi des vidéos et témoignages de producteurs filmés dans leur studio complètent également ce parcours de visite dense et multimédias.

ElectroSound s’adresse ainsi aux passionnés comme aux néophytes, par une approche à la fois historique, culturelle, sociologique, technologique et sensorielle. Elle achèvera de convaincre les amoureux de musique électronique, tout en séduisant assurément les novices.

Informations pratiques :

Espace Fondation EDF
6, rue Récamier
75007 Paris

Entrée libre

Jusqu’au 2 octobre 2016
Du mardi au dimanche de 12h à 19h (sauf jours fériés)


(1) Des installations interactives ont été développées dans le cadre d’un projet de recherche Co-SiMa coordonné par l’IRCAM. Un concert avait notamment été organisé avec Chloé à la Gaîté lyrique, durant lequel les membres du public ont pu être partie prenante grâce à leurs smartphones.

Passionnée de culture : photographie, musique, cinéma, théâtre, voyage… j’aime découvrir et partager mes impressions par les mots et les photos. Depuis que Paris est devenue « ma » ville, pas une journée ne passe sans que je ne m’émerveille de sa beauté et de la multiplicité des possibles…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.