Comme chaque année, le Grand Palais a accueilli sous sa verrière un artiste qui a eu carte blanche pour créer une œuvre monumentale. Après Anish Kapoor, c’est Daniel Buren qui s’est payé le luxe d’envahir la Nef. Habitué des créations destinées à un lieu bien spécifique, Buren s’en est donné à coeur joie et a pris possession de tout l’espace qui lui était offert en y alignant un ensemble de cercles colorés en plastique.

La matière de ce plastique ressemble à celle des protège-cahiers que nous avons pu connaître lorsque nous étions écoliers. C’est un plastique souple et translucide qui permet de créer tout un tas de reflets. Car c’est bien le reflet que Buren a voulu explorer dans cette création. Si l’œuvre paraît déroutante et étrange au premier regard, on s’aperçoit vite qu’il y a beaucoup, beaucoup de choses à y voir. Le plastique joue un effet de miroir et rend une image inversée des visiteurs. De même, la lumière émanant de la verrière se projette au sol en une multitude de couleurs après avoir traversé le plastique. Au centre de la Nef, un ensemble de miroirs ont été disposés sur lesquels les visiteurs peuvent marcher et bien sûr, s’amuser avec leur propre image.

Invalid Displayed Gallery

Sur la coupole, Daniel Buren a disposé des carrés bleus que l’on retrouvera projetés au sol les jours de beau temps. C’est une autre spécificité de cette installation : le rendu change en fonction de la luminosité. C’est une œuvre qu’il faut voir au moins deux fois : par grand soleil ou sous la lumière artificielle en nocturne, les couleurs projetées au sol sont bien délimitées et s’entremêlent rarement tandis que par temps mitigé, on pourra observer une magnifique aquarelle sur le sol.

On retrouve la signature de Buren dans les poteaux qui portent les cercles, dessinant des lignes blanches et noires. Le blanc permet en outre de refléter (encore !) les couleurs des cercles. Mais Buren ne s’est pas arrêté là car l’artiste a l’obsession du détail : il est allé jusqu’à remplacer le drapeau français qui flotte habituellement au-dessus de la Nef par un drapeau bleu et blanc de sa création.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.