- Publicité -

A toi qui te pose des questions hautement existentielles, sur la couleur du polo que tu portera demain notamment, « My God is Blue » est fait pour toi. Le grand Sebastien Tellier, a la réponse qu’il te faut : tu prend un vol vers L.A., tu rencontre un chaman, tu bois une potion… Et alors, comme lui, tu verra le monde en bleu. Après tout, d’autres avant lui l’avaient vus Beau ou Stone, alors pourquoi pas Bleu !


Sébastien Tellier - My god is blue

A l’issu de ce magnifique voyage, hautement transcendantal, Sebastien Tellier créé son « Alliance Bleue ». Une sorte de mouvement (pour ne pas dire secte) qui a pour dessein de te faire vivre en harmonie avec tes désirs propres. Donc en gros, Sex Drugs and Rock’n’roll. Et il se pose en tant que maman de cette « Alliance bleue ».

Sebastien Tellier nous raconte cette jolie histoire sur tous les plateaux TV, se tournant au ridicule, parfois. Non, en fait constamment.
Alors, c’est donc ça la promo? Je pensais avoir tout vu, mais cette promo, c’est quelque chose ! L’ancien chanteur de l’eurovision raconte inlassablement la même histoire, avec le même entrain aussi énergique qu’un neurasthénique en stade terminal ! Une sorte de prostitution publique où notre protagoniste se donne à voir dans un état relativement minable. Ça fait peut-être parti de la marque Tellier, être bourré sur un plateau et baragouiner.

Ce spectacle me mettant assez mal à l’aise, je préférais donc passer à l’album. Puisqu’il n’y a que la musique qui compte… Il parait.
Alors, je regardais les vidéos, notamment « Cochon ville ». C’est le morceau le plus réussis aux sonorités disco 70’s. Le clip est très beau. On assiste a une espèce de cérémonie avec un Demis Roussos en djellaba, et tout le monde danse nu ou simule des actes d’amour hautement poétiques autour de lui. Une partouze chic quoi. Le clip est donc très décalé, l’esthétique très léchée, c’est plutôt beau et l’effet est réussi. Comme le morceau je le répète, mais c’est important ! Ce morceau est extraordinaire. Un ovni vis-à-vis de ce qui s’écoute en ce moment.

Au moment de passer à « Pépito Bleu », j’esquissais d’abord un large sourire quant à ce titre étrange.
La musique est excellente aussi mais dans un autre registre, moins festif. Le clip fait penser à un Avatar mais en moins cheap. Un univers mystique qui nous donnerait presque des frissons si on ne tombait pas à ce moment là sur notre Guru Maman arborant un énorme Pépito autour du cou. C’est à ce moment là que je me suis dis, que moi, qui ai pourtant toujours été très copine avec Sebastien Tellier, de Sexuality ou Politics, je me suis dis que là, on avait un problème et de taille.

La ligne rouge est franchie, et ça bouillonne de partout dans ma tête: « Putain mais Tellier, tu nous fait quoi là ??? »
A ce moment donc, où j’ai failli m’étouffer avec un Pépito qui lui n’avait rien de bleu malheureusement… Révélation mystique, face à Demis Russos… Jésus… Michou… Enfin, qui tu veux quoi, là je me suis dis… « En France, un mec comme Tellier, on en fait un putain d’illuminé, burlesque et ridicule. Aux Etats Unis, on en aurait fait un génie, on en aurait fait une Lady Gaga! » Et voilà le problème. Lady Gaga, Tellier, même combat. Sauf, que je ne remets pas en cause le talent de Sebastien Tellier contrairement à notre grande Audrey Pulvar, qui est désormais critique musicale. Ah si, si, elle en sait plus que Philippe Manoeuvre et Yves Bigot réunis.
Je m’empresse de tweeter et facebooker cette phrase que je pense digne d’un grand Lucchini, et là… Le four. Personne ne réagit, même pas un like, même pas un RT. Tout le monde s’en fout de Tellier. Ou tout le monde se fout de ce que je pense. Tragédie.

Pour faire court et te laisser vaquer à tes activités Youtubesques tranquillement, Sebastien Tellier est un génie. Et comme tous les génies, il n’est pas compris. Enfin… Lui, ne veut ne pas se faire comprendre. En revanche, ce qu’il a compris, c’est qu’il fallait ne pas se faire comprendre afin d’accéder au sacro saint niveau des génies incompris. C’est bon tu suis toujours, ou tu es allé écouter René La Taupe ? Bon, si tu me suis toujours, c’est bien, tu pourra écouter « My God is Blue » les doigts dans le nez!

Plus sérieusement… Le problème de Tellier, c’est sa marque de fabrique. Son personnage, sa folie qui crée une polémique. 80% du temps des interviews sont passés à lui demander si il est un personnage marketing. C’est quand même con, quand on est face à quelque chose de si talentueux. Le Guru nous explique qu’il s’est retrouvé en hôpital psychiatrique parce qu’il était face à quelque chose qui le dépassait. Et on le ressent, autant dans son personnage que dans sa musique. Il y a quelque chose de presque Nietzschien. On est face à une musique qui dépasse tout. Ça le dépasse lui, ça dépasse les journalistes, et ça nous dépasse, ce qui créé presque une sympathie incompréhensible pour notre Maman barbue. Alors, pourquoi essayer d’intellectualiser quelque chose qui ne peut que se ressentir ? Ça n’a pas de sens et Tellier s’enfonce, s’embourbe à expliquer à qui veut bien l’entendre sa démarche artistique. Autant essayer d’expliquer un beau ciel bleu à René La Taupe.

Sebastien Tellier, c’est donc une musique érotique, psychédélique, mystique. Son album c’est une expérience qui se vit et qui se ressent. Qui ne plaira pas à tous, sans nul doutes.
C’est peut-être ça le futur après tout, l’Alliance bleue. Dont je fais désormais parti… Maman, papa, je vous laisse, je vais donc aller partouzer avec Sebastien Tellier en mangeant un Pépito, qui je l’espère cette fois, sera bleu.

1 COMMENTAIRE

  1. « Pepito bleu » représente un réel traumatisme pour mes oreilles et surtout mes yeux. Je n’étais déjà pas une inconditionnelle de Tellier avant (même en le prenant au 12° degré) mais là il a franchi un sacré cap ! Il faut dire que mon côté mystique est sérieusement atrophié… Enfin, à défaut de m’avoir convertie, il m’aura bien fait rire 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.