Difficile de ne pas remarquer la longue silhouette de la Conciergerie lorsque l’on se promène sur les quais de Seine à Paris. Avec son architecture médiévale, c’est l’un des monuments parisiens qui interpelle le plus. Ancien palais des rois devenu prison puis Palais de Justice, la Conciergerie a endossé au fil des siècles des rôles bien différents y compris celui de dernière demeure de Marie-Antoinette !

Quelle est l’histoire de la Conciergerie ? Que peut-on y voir aujourd’hui ? Retour sur l’histoire passionnante d’un monument pas comme les autres…

L’Île de la Cité, symbole du pouvoir royal

Si l’île de la Cité est au cœur de Paris, ce n’est pas un hasard ! Depuis des siècles, l’activité de la ville s’est développée naturellement autour de cette île qui offrait une protection naturelle contre les invasions ennemies. Dès le IVe siècle, l’île fut entourée d’un mur défensif et devint un haut lieu stratégique.

Au VIe siècle Clovis, le roi des Francs, est le premier souverain à faire de Paris sa capitale et à établir sa demeure royale à la Conciergerie. Au fil des siècles, ses successeurs resteront fidèles à ce palais et ne cesseront de l’agrandir et de l’embellir. Au XIIe siècle, l’île de la Cité est devenue un haut lieu du pouvoir royal, à quelques pas seulement de la cathédrale Notre-Dame et donc du pouvoir religieux.

Le palais de la Cité va considérablement être embelli sous le règne de Saint-Louis à partir de la moitié du XIIIe siècle. C’est à lui que l’on doit notamment la Sainte-Chapelle, ce magnifique écrin de verre destiné à abriter les reliques du Christ.

A la fin du XIVe siècle, le Palais est peu à peu délaissé par les souverains au profit du Louvre ou du château de Vincennes. Il servira alors de palais de justice, de prison et de tribunal révolutionnaire.

La Conciergerie
Vue d’extérieur de la Conciergerie

Pourquoi la Conciergerie s’appelle-t-elle ainsi ?

En quittant leur palais, les monarques veillent à le confier à une personne digne de confiance. Cet individu chargé d’administrer le Palais, la prison ainsi que l’organisation judiciaire est appelé “concierge”, un titre qui donnera au monument son nom de Conciergerie !

Visiter la Conciergerie

De nos jours, la Conciergerie est administrée par le Centre des Monuments Nationaux et peut se visiter pour en découvrir les différentes facettes de son histoire.

La première salle est la plus impressionnante : il s’agit de la salle de Gens d’armes érigée sous Philippe le Bel, l’un des derniers vestiges du palais médiéval. Cette salle avait la capacité d’accueillir près de 2000 personnes qui pouvaient s’y sustenter grâce aux cuisines accolées, édifiées sous Jean le Bon.

Visiter la Conciergerie
La salle des Gens d’arme de la Conciergerie, revisitée par Georges Rousse en 2015

Si vous regardez attentivement, vous pourrez découvrir sur certaines colonnes des traces d’un événement plus récent : l’inondation de 1910 ! La seine était alors entrée dans le monument et des relevés du niveau d’eau gardent le souvenir de cet épisode marquant de l’histoire parisienne.

L'inondation de 1910

Aujourd’hui, cette salle sert souvent d’espace d’exposition. Actuellement et jusqu’au 14 novembre 2021, vous pourrez y admirer une installation de El Anatsui qui s’inscrit dans le cadre de la Saison Africa 2020.

EN SAVOIR + : En quête de Liberté, l’exposition poétique d’El Anatsui à la Conciergerie

Installation de El Anatsui à la Conciergerie
L’installation de El Anatsui au milieu de la Salle des gens d’arme de la Conciergerie

Je vous recommande vivement de suivre cette visite avec l’Histopad (5 €), une tablette tactile que la Conciergerie propose comme compagnon de visite et qui permet de traverser les époques et de découvrir une reconstitution du Palais tel qu’il était dans ses grandes heures grâce à la réalité augmentée.

La suite de la visite est consacrée à la partie révolutionnaire de l’histoire du monument car sous la Révolution française la Conciergerie fut réaménagée en prison et en tribunal révolutionnaire. Une salle permet de retrouver le nom de toutes les personnes qui y ont été jugées à cette époque et souvent condamnées à la guillotine !

La prisonnière la plus célèbre de la Conciergerie fut Marie-Antoinette qui y passa ses dernières semaines, du 2 août au 16 octobre 1793. Ici, elle sera surveillée jours et nuits jusqu’à son procès qui l’enverra à la guillotine… 

Marie-Antoinette à la Conciergerie
Georges Cain, Marie-Antoinette sortant de la Conciergerie, le 16 octobre 1793

A la Restauration, une chapelle commémorative a été aménagée à la demande de Louis XVIII à l’emplacement de sa cellule.

Visite de la Conciergerie
Chapelle commémorative dédiée à Marie-Antoinette

Pour compléter votre visite : direction la Sainte-Chapelle

En sortant de la Conciergerie, prenez la direction de la Sainte-Chapelle située juste à côté qui faisait également partie du Palais de la Cité. Construite à la demande de Saint Louis pour abriter les reliques de la Passion du Christ, la Sainte-Chapelle se distingue notamment par ses somptueux vitraux. Une merveille à visiter absolument !

LIRE AUSSI : L’histoire mouvementée de la Sainte-Chapelle de Paris

Visiter la Sainte chapelle de Paris
Les vitraux de la Sainte-Chapelle

Informations pratiques

Adresse :
2 boulevard du Palais
75001 Paris

Horaires :
Tous les jours, de 9h30 à 18h

Site internet :
http://www.paris-conciergerie.fr/

Tarifs :
Tarif plein : 9,5 €
Tarif réduit : 7,5 €
Gratuit pour les moins de 26 ans

Article en collaboration avec le Centre des Monuments Nationaux

Comments to: La Conciergerie de Paris : l’histoire d’un palais devenu prison

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X