Niché au cœur du Ve arrondissement de Paris, le Collège des Bernardins est un ancien collège cistercien à l’histoire aussi riche qu’étonnante, à l’image de la diversité de l’offre culturelle qu’il propose aujourd’hui. Ce bijou d’architecture trop peu connu mérite bien que l’on s’attarde quelques instants dessus…

Un lieu chargé d’Histoire(s)

Fondé en 1245 par Étienne de Lexington, abbé de Clairvaux, le Collège des Bernardins était à l’origine un haut lieu d’enseignement religieux et universitaire réservé aux religieux de l’ordre de Saint-Bernard. Implanté près du quartier de l’Université de Paris, il avait pour mission principale de former les clercs de tous les monastères de cet ordre, tout en veillant à ce que les conditions de vie soient le plus éloignées possibles des tentations telles que les femmes, les boissons et le jeu.

« Le Collège des Bernardins fut conçu comme un monastère (…). Une porterie donnait accès à un enclos renfermant des espaces de travail et de détente et des bâtiments pour la communauté » 1

Reconnu comme collège central parmi tous les autres collèges de l’ordre des Cisterciens, le Collège des Bernardins prodiguait de nombreux enseignements, particulièrement fondés sur la théologie et la philosophie mais aussi sur l’astronomie. Il forme ainsi pendant plus de deux siècles, environ un millier de jeunes moines venus de France, d’Allemagne et d’Europe centrale et s’impose rapidement comme l’un des centres intellectuels et spirituels des plus actifs.

En 1320, en raison des nombreuses difficultés financières, le Collège est finalement récupéré par le chapitre général de l’ordre des Cisterciens qui entreprennent dès lors la construction d’une imposante église des Bernardins – jamais achevée. Par la suite, les nombreuses réformes religieuses remettent à l’ordre du jour la discipline. Le Collège connait alors un certain renouveau mais progressivement, son activité décline et nombre de ses espaces sont cédés ou vendus. Au tournant de la Révolution, le Collège subit d’importantes transformations : d’abord déclaré comme bien national, il est ensuite transformé en prison, en dépôt d’archives de la ville de Paris, en magasin de stockage de marchandises diverses puis, enfin, en 1854, en caserne de pompiers.

Classé monument historique en 1887, il est racheté en 2001 par l’Eglise Catholique. L’état dans lequel se trouve alors le bâtiment nécessite de profonds travaux de restauration qui s’étaleront sur plus de quatre années. En effet, outre les transformations réalisées par les pompiers pour leurs propres besoins et la vétusté de l’architecture, le sol sur lequel reposait le Collège était devenu si marécageux qu’il menaçait la stabilité entière de l’édifice. Les fondations ont donc été consolidées. À cette occasion, de nombreux vestiges ont été découverts, dont deux statues, l’une représentant un Christ et l’autre une femme et, au cœur de la sacristie, une pierre tombale attribuée à une moine dénommé Gunter et originaire de Thuringe.

Les travaux se poursuivirent au sous-sol où se trouve un cellier qui fut partiellement comblé au XVIIIème siècle en vue de contrer les inondations et qui est à présent déblayé afin d’y accueillir une petite bibliothèque.

Au rez-de-chaussée, une superbe nef ponctuée de trente-deux colonnes ainsi que la petite sacristie ont fait elles aussi l’objet d’une fastidieuse campagne de restauration et sont désormais consacrées aux expositions et aux autres événements. Un premier étage – autrefois réservé aux dortoirs des moines – abrite à présent les bureaux de l’administration du Collège, conçus par l’architecte contemporain Jean-Michel Wilmotte.

Enfin, la charpente du bâtiment fut elle aussi remplacée et reconstruite à l’identique de celle originale, rendant possible la création de deux auditoriums dans les combles.

Inauguré en 2008, le Collège des Bernardins a ainsi retrouvé son éclat d’origine, celui d’un chef-d’œuvre de l’architecture cistercienne, associant autérité et raffinement… et désormais, modernité.

Une programmation culturelle foisonnante

Ouvert à tous, le Collège des Bernardins se veut aujourd’hui un « lieu de dialogue, de propositions et de rencontre ». Porté par une vocation universelle, il s’intéresse tout particulièrement aux questions de notre société et à l’homme sous toutes ses facettes : spirituelle, intellectuelle et sensible.

Un pôle de recherche et des formations théologiques, bibliques et philosophiques sont ainsi proposés, mais aussi, et c’est là ce qui nous passionne tout particulièrement, une offre culturelle et artistique foisonnante et très ouverte y est programmée : musique, art contemporain, cinéma, art vivant, rencontres et débats… les sujets et leurs formes sont multiples, susceptibles d’intéresser un large public.

Focus sur les After Co

Le cycle  After Co – Jeunes Talents est un programme donnant carte blanche à de jeunes artistes, toutes disciplines confondues : danse, chant, théâtre, performance, musique… le temps d’une soirée, ces artistes proposent un spectacle unique, une création entrant en dialogue avec l’atmosphère et la mission très particulières du lieu.

Toujours suivies d’un pot convivial permettant d’échanger avec les artistes, ces soirées originales sont une promesse renouvelée de découvertes du potentiel de la génération future.

After Co Bernardins - Cie CK PointsLe prochain After Co, à la croisée entre théâtre, musique et vidéos d’archives, aura lieu le 3 mai. Créé et joué par la Compagnie CK Points, “J’ai dit…silence !” est un spectacle interrogeant les questions de la transmission et de la mémoire dans l’expérience migratoire en France, basé sur les témoignages de trois émigrés d’origines différentes, vivant en France depuis plus de 30 ans.

Concours : gagnez 3×2 invitations pour l’After Co du 3 mai

En partenariat avec le Collège des Bernardins, nous vous offrons 3×2 invitations pour le prochain After Co.

Pour tenter votre chance, il vous suffit de remplir ce formulaire avant le samedi 30 avril 2016 inclus. Les 3 gagnants seront tirés au sort le 1er mai et prévenus par e-mail.
Astuce : vous pouvez doubler vos chances de gagner en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

Mise à jour (01/05/2016) : Le concours est désormais terminé. Bravo à Christine R., Jeanne-Claire A. et Csaba B. !

Informations pratiques

Collège des Bernardins
20 Rue de Poissy
75005 Paris

Accès gratuit à la nef et à l’ancienne sacristie.
Du lundi au samedi de 10h à 18h, le dimanche et les jours fériés de 14h à 18h
Visite guidée tous les jours à 16h. Plein tarif : 6€ / Tarif réduit : 3€

After Co – Jeunes Talents – Théâtre : J’ai dit…silence !

Le 3 mai à 21h – Tarif unique : 8€


(1) Denis Cailleaux, connaissance des arts, hors-série n°370

Passionnée de culture : photographie, musique, cinéma, théâtre, voyage… j’aime découvrir et partager mes impressions par les mots et les photos. Depuis que Paris est devenue « ma » ville, pas une journée ne passe sans que je ne m’émerveille de sa beauté et de la multiplicité des possibles…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.