Faire découvrir le patrimoine sonore de Versailles : c’est l’objectif des cartes blanches électro que le plus célèbre château de France organise depuis maintenant trois éditions.

350 ans après Lully, Versailles continue d’inspirer les musiciens qui puisent dans la richesse des « bruits » du château pour composer leurs mélodies. De nos jours, ce sont des compositeurs électro qui s’inspirent du tintement des lustres, des cliquetis des horloges, du craquements des parquets ou encore de l’écoulement de l’eau des fontaines pour élaborer des musiques « made in Versailles ». Un beau projet qui permet d’écouter le monument et de le (re)découvrir de façon originale.

Palace of Time, le nouveau titre de Fakear inspiré du patrimoine sonore de Versailles

Cette année, c’est le compositeur de musique électronique Théo Le Vigoureux, plus connu sous le pseudonyme de Fakear – que beaucoup ont pu découvrir avec « La Lune Rousse » qui a répondu à l’invitation de Versailles. Après avoir pu s’immerger pendant plusieurs jours dans l’atmosphère sonore du monument, il a donné naissance au titre « Palace of time », inspiré par le bruit des horloges.

« J’ai repiqué de nombreuses horloges du château de Versailles, gardiennes éternelles du lieu et symbole de ce temps étrange, parfois élastique de notre époque. » – Fakear

Et voici le résultat dans un clip réalisé par Juliette Leigniel :

« Je me suis retrouvé (…) dans ce château qui a des centaines d’années et c’était impressionnant. Je me suis retrouvé confronté à l’histoire, le bâtiment a une source d’inspiration qui traverse les âges, qui est très ancienne, à laquelle on a l’habitude d’associer des musiques qui ne sont pas du tout modernes. Mon rôle c’était de faire tout l’inverse : en faire quelque chose de très contemporain. » – Fakear

L’artiste dévoile les coulisses de cette composition dans un podcast que vous pouvez retrouver sur le site du château .


Les anciennes cartes blanches électro du château de Versailles

Nées en 2019, les cartes blanches électro du château de Versailles ont déjà accueilli trois artistes. Lors des deux précédentes éditions ce sont Thylacine (en 2019) et Saycet (en 2021) qui ont pu créer une musique à partir du patrimoine sonore du château.

2019 : Thylacine, Versailles

LIRE AUSSI : Les « sons » de Versailles mis en musique par Thylacine et Jaffna

2021 : Saycet, Messa Solaris

Alors, laquelle de ces trois musiques a votre préférence ?


Photo d’en-tête : © Château de Versailles / Thomas Garnier

Do you like Antoine Vitek's articles? Follow on social!
Des personnes ont réagi à cet article
Voir les commentaires Hide comments
Comments to: Quand le château de Versailles inspire la musique électro
  • 9 février 2022

    Sans aucune hésitation… Messa Solaris. La tonalité correspond au lieu… c’est magique.

    Reply
    • 9 février 2022

      J\’adore Messa Solaris aussi, je ne compte plus le nombre d\’écoutes de ce titre 😉 mais je trouve que l\’on retrouve mieux les \ »sons\ » de Versailles dans le titre de Thylacine.

      Reply
    • 10 février 2022

      Messa Solaris, pour la magie des voix, qui apporte une ampleur et une majesté qui siéent a Versailles !

      Reply
  • 9 février 2022

    Sans hésitation : Messa Solaris !

    Reply
  • 9 mars 2022

    D\’accord avec toi Antoine, les sons du château se retrouvent le plus dans le morceau de Thylacine, mais Messa Solaris a un côté grandiose et majestueux vraiment adapté au château. Les vidéos sont superbes dans tous les cas. Moins fan du morceau et de la vidéo de Fakear mais c\’est mon avis perso 🙂

    Reply
Write a response

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.