Et si le peuple entrait au Panthéon ? C’est l’idée de l’installation « Au Panthéon ! » de l’artiste JR qui expose plus de 4000 portraits dans le célèbre monument. L’occasion de dépoussiérer l’image du cimetière le plus VIP de la France, qui fait l’objet d’une vaste opération de restauration prévue pour durer dix ans.

 

Un peu d’histoire

 

Après avoir survécu à une grave maladie, Louis XV ordonne la construction d’une église dédiée à Sainte-Geneviève et en confie la responsabilité à l’architecte Soufflot en 1755. La construction commence en 1764 et durera jusqu’en 1790.

Soufflot ne verra pas le bâtiment achevé puisqu’il décède en 1780, rongé par le doute. En effet, des voix s’élèvent dans Paris, prétendant que le dôme, trop lourd, est voué à s’effondrer. Force est de constater, plus de 200 ans plus tard, que les calculs de Soufflot étaient pourtant de qualité !

Peu après la Révolution, en 1791 l’Assemblée constituante transforme l’église en Panthéon, et y fait graver sur le fronton la célèbre phrase « Aux grands hommes la patrie reconnaissante ». Désormais, la crypte accueillera les sépultures des grands hommes de la nation.

 

Le chantier de restauration

 

Du haut de ses 234 ans, le Panthéon présente quelques signes de vieillesse dus notamment à la poussée des grands arcs et à l’oxydation d’éléments métalliques. Un vaste chantier de restauration s’avère donc nécessaire pour permettre au Panthéon de traverser encore quelques siècles.

Le chantier, évalué à 100 millions d’euros, est prévu pour durer une dizaine d’années et doit s’étaler en cinq phases. La première (2013-2015) vise à restaurer la partie haute du bâtiment avec des chiffres qui ont de quoi donner le tournis :

  • – 250 personnes mobilisées
  • – 285 m3 de pierres remplacées
  • – 10 500 m3 de pierres restaurées

 

Le reste du chantier visera à restaurer le péristyle (2015), les voûtes et murs intérieurs (2017), les parements extérieurs (2020) et les sols extérieurs (2022).

 

Pour mener à bien ces travaux, un échafaudage à la structure autoportante a été mis en place afin de ne pas faire peser son poids de 315 tonnes sur le Panthéon, déjà fragilisé.

 

Recouvrir l’échafaudage par une création artistique au lieu d’une publicité

 

Afin de financer les grands travaux de restauration, il est de plus en plus courant d’afficher sur les échafaudages des bâches publicitaires. A titre d’exemple, lors de la rénovation de la Conciergerie, ce procédé a permis de rapporter près de 2 millions d’euros à l’Etat.

Pour Philippe Belaval, président du Centre des Monuments Nationaux, cette option n’était pas envisageable pour le Panthéon :

 

Le sacré républicain s’impose au Panthéon, on ne peut pas y mettre de publicité. Vous ne mettriez pas de publicité sur la tombe de vos grands-parents.

 

Pour la première fois, il a donc été décidé d’utiliser les bâches de chantier d’un monument comme support d’une création artistique. Le CMN a confié à l’artiste JR le soin de s’approprier la bâche mais également l’intérieur du Panthéon.

Le merci du collectif anti-pub au Panthéon ©louvrepourtous
Le merci du collectif anti-pub ©louvrepourtous

 

Au Panthéon !

 

Philippe Belaval souhaitait faire entrer le peuple au Panthéon pour améliorer l’attractivité du monument. C’est avec cet objectif que JR et son équipe se sont lancés dans la création d’une oeuvre composée uniquement de portraits d’individus venant de tous horizons.
Pour ce faire, des sessions de photographies se sont déroulées en mars dernier dans 9 monuments nationaux. Les internautes pouvaient également participer en envoyant leur portrait sur le site au-pantheon.fr.

Aujourd’hui, ce sont 4160 portraits qui sont présentés, sur plus de 3 000 m² à l’extérieur sur les bâches du dôme, et à l’intérieur au sol et sous la coupole.

Invalid Displayed Gallery


L’installation intérieure sera visible jusqu’au 5 octobre, pour la Nuit Blanche. Quant à la partie extérieure, elle restera en place le temps que la première partie des travaux soit achevée, soit environ deux ans. A noter que l’oeuvre ne recouvre pas l’ensemble de la bâche, ceci pour permettre aux ouvriers qui travaillent au-dessous de conserver une luminosité convenable.

 

JR ou j’y vais pas ?

 

Je n’ai pas été très enthousiaste lorsque j’ai appris que le Panthéon allait être recouvert par une installation de JR. Il faut dire que JR accumule les créations parisiennes : après JR à la BNF, JR sur les Quais, JR au Palais de Tokyo, cette annonce présentait un avant-goût de déjà-vu.

Pourtant, je dois bien admettre que l’idée de permettre au peuple d’entrer dans le Panthéon est plutôt originale et bienvenue. La variété des visages et des expressions crée un résultat à la fois esthétique et amusant, ce qui n’a pas échappé au dessinateur YAK !

L’oeuvre devient vraiment impressionnante lorsqu’on la contemple en hauteur, depuis la tribune. Malheureusement, si l’accès était ouvert à l’occasion de la visite presse, ce ne sera pas le cas pour le grand public qui ne pourra pas en profiter.

Sans avoir été fasciné par l’installation de JR, j’en suis tout de même sorti agréablement surpris. Ce n’est pas une oeuvre qui frappe en plein cœur mais elle vaut le coup d’œil et permet de dépoussiérer l’image parfois austère du Panthéon tout en y associant une dimension humaniste et universelle.

Au cours de votre visite vous pourrez vous lancer dans un petit jeu : dénicher le portrait de Philippe Belaval ou encore celui du journaliste Mouloud Achour.

Si vous avez l’oeil, vous trouverez également l’autoportrait de JR qui a signé son oeuvre en se glissant dans le reflet d’un appareil photo !

JR signe son oeuvre au Panthéon avec un autoportrait
JR signe son oeuvre avec un autoportrait

 

Informations pratiques

 

Du 4 juin au 5 octobre 2014
Panthéon
Place du Panthéon, 5e arrondissement

Ouvert tous les jours, de 10h à 18h30 jusqu’au 30 septembre, puis de 10h à 18h
Dernier accès 45 minutes avant la fermeture

Tarif plein : 7,50 € / Tarif réduit : 4,50 € / Gratuit pour les moins de 26 ans, les handicapés et les demandeurs d’emploi.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.