Avec l’émergence du « nouveau cirque » et l’interdiction de présenter des animaux sauvages dans plusieurs pays d’Europe et de nombreuses communes françaises, le cirque traditionnel ne doit sa longévité qu’à l’inépuisable passion de quelques familles historiques. Parmi elles, les descendants d’Arlette Gruss ont essayé de renouveler le modèle sans écorner l’image d’Epinal. Tout ce que votre imaginaire vous susurre lorsque vous parlez de cirque est là : jongleurs, acrobates, dresseurs de fauves et d’éléphants se succèdent, annoncés par Mr Loyal et le clown Bellini.

 


 

Or, pour reprendre les mots d’un autre dresseur de fauve, « il faut que tout change pour que rien ne change ». Le cirque Arlette Gruss conserve intact le canevas du cirque populaire mais mise sur une montée en gamme. Gilbert Gruss imagine chaque année un nouveau spectacle dont les numéros, les costumes et la musique sont conçus pour l’occasion. Il s’inspire de nouvelles disciplines, comme le FMX ou le street workout pour proposer des performances inédites. Le spectacle « Ecris l’histoire ! » s’achève par la course folle de huit motards enfermés dans une immense bulle métallique.

Que ce soit pour moderniser son équipement ou pour repérer de jeunes talents sur les réseaux sociaux, Gilbert Gruss vit avec son temps. Mais le succès du cirque Arlette Gruss prouve qu’il existe un public qui aime le cirque traditionnel au point d’y revenir tous les ans et ne souhaite pas voir disparaître les chapiteaux, les clowns, et les lions que d’autres jugent désuets.

Si vous faites parti de ces amateurs des saveurs d’enfance, les dates de la tournée « Ecris l’histoire ! » sont consultables sur le site.

 

PARTAGER
Passionnée par l'histoire de l'art et l'économie de la culture, en résulte un faible pour les artistes maudits et les artistes rentables. J'aime les musées comme autant de résidences secondaires dont je me propose de vous faire découvrir ici quelques pièces. Pour le reste, je moissonne le champ des possibles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here